Jump to content
Terre des Éléments

Recommended Posts

Nolsvak et la Rencontre avec M'sieur Reine !

 

Période Festiva, le 6 [+ 113 AC]

 

Les Fnous ont invités toutes celles et ceux qui souhaitaient voir M'sieur Reine, afin de lui apporter aide et réconfort ! J'aimais bien cette idée, et dès mon réveil, je cherchais un moyen d'apporter mon art à l'édifice. Moi, Liche nécromante, serviteur de Fimine, explorait les limites de mon Art obscur et profane. Mais que pouvais je donc apporter pour aider un Renne ? Qui plus est, était tombé du ciel sur la coquille des Fnous ! 

J'en savais fichtrement rien, je me suis dit que je verrais sur place. A mon arrivé l'accueil fut sympathique, M'sieur Reine était timide, Terpsichore offrait des fioles fragiles, Radegonde offrait à boire, et Shorion offrait des bêtises. 

Nous nous sommes amusés, nous avons fait une jolie queue leu leu, menée par Terpsichore. Et la ...ce fut le Drame !!! 

 

RADEGONDE nous expliqua qu'en fait c'était un piège !!! Que NOUS ne sortirions plus jamais de la Coquille ! Tant que M'sieur Reine était pas repartis chez lui !

 

Que nenni ! Je n'allais pas en rester là ! Et je les menaçais donc de la sorte: 

Je partirais par la fenêtre mais soyez sur que je ne serais pas seul ! Je prendrais les rennes du Renne, pour qu'il s'entraine, et traîne le traineau, afin que M'sieur Reine, dans l'Arène se voit offrir les rennes du destin et règne sans peine, sur les âmes en peine, pour que leurs peines soit éternel, et que le pêne de leurs entraves jamais ne soit brisées !

 

Mais bien évidemment il n'en sera pas fait ainsi, j'ai donc décider d'opter pour une autre voie ! Celle du Sacrifice de M'sieur Reine afin d'invoquer un Démon pour qu'il me révêle à qui rendre la dépouille du renne ! Mais pleins de Fnous se sont offusqués, et m'ont regarder méchant méchant ! 

 

Alors j'ai trouvé LA solution d'un cadal pour M'sieur Renne ! Un Rituel de revitalisation !! 

 

Je m'en alla donc chercher les ingrédients nécessaires à ce rituel !! La corne d'un Minao Taurus (cette créature majestueuse et puissante était synonyme de Vitalité exxtraordinaire) , Un sceau de résurrection de rocchus Bleu et un de rocchus rouge (c'est symbole du cycle éternel des créatures les plus résistantes était parfait pour ce rituel ) et pour finir des Cristaux de roches rubis, que l'on peut obtenir sur les plus vieux Rocchus rouge (alliant symbole de longévité et couleur vermeille du sang, c'était l'ingrédient phare de mon sortilège)

Je réunis aussi un ensemble d'esprit Terre de quatre créature, afin de m'offrir la bénédiction de Fimine afin de réussir le rituel !! Je commencais alors à tout mettre en place afin de psalmodier la lituanie qui servirait à l'activation du sort !

 

Avant.png.f76663aac7789ddee059a92a4b568443.png2030782448_unknown(2).png.95ef92a06825a6fd648a77cdc04db646.png1741787558_unknown(3).png.fa255d2e1880f3f961ae9876dca343f0.png

 

Je dispose aux quatre coins cardinaux les offrandes de la vie éternelle,

Au Nord j'en appelle aux cycle de vie des Rocchus Bleux !

Au Sud j'en appelle aux cycle de vie des Rocchus Rouges !

A l'Est j'en appelle à la Force vivante du Minao Taurus !

A l'Ouest j'en appelle à la Longévité des Rocchus Rouges !

Ô Fimine, entends ton serviteur, et écoute le,

Bénis ce Renne, qu'est M'sieur Reine,

Et accorde lui ta Grâce afin qu'il vive sans soucis !

 

 

Une étrange lumière enveloppa M'sieur Reine, et quand elle disparut, il sut que son sort avait réussi mais avait eu un effet secondaire digne d'un Nécromant Terran !!! 

 

2132795928_Aprs.png.665d78c3c7c842cb8c7f7a8591773148.png

Il avait réussis avec Brio sa Bêtise !! 

Link to post
Share on other sites

La tente des Gladius Vagor était bruyante, comme à son habitude. Il écoutait d'une oreille distraite les bavardages incessants du Général et de ses Lieutenants, tout en affutant sa hache de bucheron... Quand un sujet lui fit dresser l'oreille :

 

"Hé, venez voir ! Il y a des choppes de bière partout autours de la tente !!" C'était le Général qui avait parlé, hilare. Plusieurs Lieutenants se lèvent alors pour aller voir.

 

Edward hausse un sourcil et range sa hache. Qui donc était l'auteur de ce don ? Les Lieutenants en discutaient avec le Général... d'autres membres se mêlent à la conversation. Quand une voix s'élève dans tout ce vacarme :

 

"C'est les Fnous qui ont fait ça !"

 

Les Fnous ? Il ne les connaissait que de réputation...Donc très mal. Mais il avait entendu dire que cette faction abritait depuis peu une bien étrange créature surnommée "Monsieur Reine". Les bières devaient être un message... Une invitation. Tous ressentirent cela car bientôt, l'on se demandait qui irait représenter les Gladiur Vagors chez les Fnous. Manrek ordonna à sa fille, Elya, d'y aller. Anubis se demandait s'il devait se joindre à elle. Nolsvak aussi était motivé pour y aller. Il décide donc de les suivre, mut par la curiosité.

 

C'est comme cela qu'il parti, arc à la main, hache dans le dos et quelques présents pour Monsieur Reine dans son sac ! Dame Radegonde lui avait envoyé par missive les instructions pour la rejoindre. Elle le guida jusqu'à la coquille, lui frayant un chemin dans le Marais. Parfois, elle soignait ses blessures, quand il partait trop proches des créatures qu'il ne connaissait pas ! Et puis enfin, sorti de nul part, la coquille des Fnous se dressait devant lui !

 

Il était surpris du nombre de personnes présentes ici : il reconnaissait quelques Constellations, des Au-Delà, Nolsvak et Elya étaient déjà là aussi. Shorion, Générale des Fnous lui souhaita la bienvenue, de même que Terpsichore et de nombreux autres. Cela l'impressionna grandement, mais pas autant que le majestueux Reine au nez rouge qui trônait au centre de la coquille. Il se rapproche alors, comme hypnotisé.

 

image.png.1d3f64a5eccfab9ba9c4112ef6f80783.png

 

"Encore un elfe ?! Tue pas Monsieur Reines, hein !"

 

C'était Sépertina qui avait parlé. Il tressaute, froissé qu'elle ait pu penser une telle chose de lui. Doucement, il sort un bouquet de tiges de Feuillus vert et les poses aux pieds de Monsieur Reine. Il avait entendu dire que le pauvre était affaiblit depuis qu'il était tombé sur la tente des Fnous. Il espérait que manger ses feuilles le fortifierait !

 

image.png.ca0c4cb0d494bf0c73b5fe06c511fce8.pngimage.png.1f0364143ce15a6fd67c6d6a2de2181f.pngimage.png.7124d1602f78be614c4d8ea1204aa722.pngimage.png.0278d1c08b76e1d1079dde5f16211305.pngimage.png.aec8222e8e9e48d64f64a4af29cc22ef.png

 

Il se rendit ensuite devant Shorion. Il lui dit qu'il venait en paix et lui offrit une fleur de cactus pour appuyer ses dires. Il n'avait pas trouvé mieux, il espérait que cela lui plairait !

 

image.png.4afa4555a702419d04644ae72083ff5b.pngimage.png.a50bebb4cdbe6ece64481374ba872f7f.png 

 

C'est ainsi qu'il passait sa journée chez les Fnous, riant avec eux, observant les bêtises de Nolsvak de loin. Il jouta même un peu, s'essayant à l'art de l'assassinat de groupe.

Edited by Edward Blackwood
Link to post
Share on other sites

Y aller, ne pas y aller telle était la question.

Les A/D sont en guerre, les TDC nous invitent chez eux voir Monsieur Reine, devrions nous y aller ? 

La curiosité est forte et puis Sepertina était bien venue faire un stage chez les A/D donc pourquoi ne pourrais-je pas aller faire un petit stage d'un jour chez les TDC, surtout que le beau Malicius y étais !

 

Ni une ni deux je traversai le marais pour aller toquer chez les Fnous.

En entrant je tombais nez à nez devant le nez rouge de Monsieur Reine, qu'elle surprise il était vraiment là, le Reine ! 

 

Qu'elle grande coquille ils ont là :o 

Profitant pour visiter et fouiller tous  les coffres, j'ai bien tenter voler quelques muffins sous ma cape  mais malheureusement le coffre était bien verrouillé... 

image.png.3bb3d088b105078355fc8d7ebee1fcec.png

 

J'allai donc me réconforter sur le grand lit salade au prêt de Malicius qui me présentais l'arrière de son corps.

J'en profitai donc pour lui faire des couettes entre autres joyeusetés...

malicouette.png.4a886b6c7fa56dd445ba2faae7993eb7.png

 

Après une bonne "sieste", c'est en joute pour former les légions de combattants sans merci que nous nous retrouvâme avec les Fnous, menant des combats sanguinaires. 

 

Et c'est ainsi que ce stage se termina.

 

Merci pour votre accueil les Fnous ! 

 

 

Edited by Melii
Link to post
Share on other sites

Une mystérieuse créature était tombée sur la tente des Fnous au début du mois.
Ces derniers essayaient par tout un tas de moyens qu'on pourrait qualifier d'originaux de retrouver l'origine de ce qu'ils appelaient "Monsieur Reine". 
La créature semblait si perdue, si terrifiée que les Fnous se démenaient comme jamais pour essayer de l'aider. Karamell trouvait cette pugnacité admirable. 
Et cette quête faisait écho avec une recherche plus... personnelle. Il avait perdu ses parents mystérieusement, alors voir arriver des créatures de nul part... il fallait mener l'enquête. 


"Bonchouuuur, c'est pour la petite annonce, paraît que vous recrutez par ici ?"


Une multitude de Fnous le submergea subitement, l'invitant à entrer dans leur "coquille".
Il reçut en l'espace d'une minute, une orange de noël, une bière de chaque élément, un croissant, un pain au chocolat et des câlins venus d'ailleurs.
Il accepta avec autant de bienveillance qu'il pouvait trouver en lui -ce qui n'était pas beaucoup- et s'approcha de Monsieur Reine.


"Bon Monsieur Reine. D'où tu viens ?"


"Hihannnnnnnn"


"Hmmm non je ne comprends pas. Tu peux essayer autrement ?"


"Hihannnnnnn"


Devant ce refus d'obtempérer Karamell s'apprêtait à écraser son fléau sur la pauvre bête lorsque Shorion fit éclater une bulle dans les yeux du guerrier.


"Oups hihi. Pas de violence ici ! La coquille elle protège des méchants pas beaux."


Un instant il pensa à tout faire exploser. Et puis il se rappela que faire mourir tout le monde, ça ne l'aiderait pas à répondre à ses questions.
Il fallait trouver un autre moyen. Voyant que Karamell tentait de contenir sa rage, Shorion lui proposa de se défouler autrement.

 

"Une petite joute pour calmer tes ardeurs ?"

 

"Grmpf. Mouais. Mais cela ne va pas nous aider pour aider Monsieur Reine, si ?"

 

"Oh tout ce qui peut le distraire est bon pour lui tu sais. Peut-être même que ça lui rappellera des souvenirs !"

 

Terpsichore venait de s'exprimer et Karamell était sous le charme. Pas sous l'arbre hein, mais bien séduit par la voix suave de la jeune rôdeuse.

Il ne put s'empêcher d'ouvrir la bouche en grand et de laisser s'échapper un filet de bave. La créature reprit vite ses esprits et proposa aux Fnous présents de s'affronter (amicalement bien sûr). Il fallait montrer son hardiesse et sa force pour impressionner Monsieur Reine. Et puis qui sait, il parlerait peut-être...

 

Accompagné de Terpsichore il affronta la générale des Fnous et l'une de leur plus expérimentées lieutenantes, Radegonde.

La lutte fût acharnée mais Karamell fût impressionné par l'habileté de sa coéquipière qui prétendait ne pas s'y connaître dans l'art du combat. Ils remportèrent néanmoins la victoire, après un combat équilibré. Ils avaient jouer fair-play -c'était bien la première fois pour lui- et bien qu'il avait gagné il n'en tirait pas le plaisir habituel. 

 

Au retour dans la coquille Fnous il déposa au pied de Monsieur Reine une touffe d'herbe et lui souhaita bonne chance pour retrouver sa famille.

Il eut cependant l'impression que Monsieur Reine semblait bien entouré et heureux. Comme dans sa famille. Les Fnous avaient su l'adopter, comme les AD avaient adopté Karamell.

 

"Merci à tous pour votre accueil, mais il est temps que je rentre chez moi. Bon courage à vous les Fnous ! Et à bientôt sur le terrain des joutes, peut-être... ?"

 

L'important après tout, n'était pas de retrouver ceux qui l'avaient abandonnés mais bien de profiter de ceux qui l'avaient accueilli. Les Fnous lui ont permis de se rappeler de cela. Il saura se montrer reconnaissant à l'avenir. Après tout, c'est aussi ça l'esprit de noël. 

Link to post
Share on other sites

Rapport de stage d'une squatteuse 
---------------------------------

Après avoir été tentée par une petite visite chez les Fnous, je me décidais donc à aller m'y présenter, bien entendu, je quittais donc ma faction le temps d'une journée pour aller visiter le fort de nos hôtes et aussi, rencontrer le dénommé Monsieur Reine.

A peine arrivée et déjà les "bêtises" comme ils disent chez eux, commençait !
Du monde était déjà sur les lieux, et se chamaillait un peu trop joyeusement, testant la résistance des murs à coup de flamme et d'onde de choc ...

1934689908_premirecrise02.thumb.jpg.665cd0418e88ec8966a18d227960eff4.jpg

Après leurs crises passagères, j'en profitais donc pour aller dire un petit bonjour à leur invité principal, il n'était point très bavard mais semblait bien curieux de voir autant de monde se présenter à lui. J'assistais même à Tigrrr qui essayait de l'amadouer comme un chat ...

2123188047_MonsieurReine02.jpg.dd96cf322ae3474e24a88fed4ad2a036.jpg

362075239_JourneFnous14.png.5e8c65c4a4074fba8209c0c13a685a8d.png

Je lui déposais une carotte et me décidait à visiter un peu plus la bâtisse, curieuse de voir les quelques différences à celle des Constells.
A mon grand étonnement, il y avait des drapeaux de plusieurs couleurs vives, une énorme bulle rose comme un chewing gum flottait allégrement près du trône et aussi une étrange souris jaune comme symbole dessiné un peu partout, ils doivent avoir une passion pour les animaux c'est Fnous là.

1760158302_DrapeauxFnous02.jpg.83ececce204b54eb39ebae3b041aec5e.jpg

Profitant d'un moment de pause, Radegonde nous déposa à chacun un bol de chocolat chaud ou une bière selon nos choix et en cadeau de cette journée, une magnifique Orange fossilisée.

Cadeaux.png.66a04c8c2a38d256607efde99ca4af52.png

Mais à peine avait-il terminé de nous servir qu'une nouvelle crise de folie, envahit la salle de plus belle. C'était à se demander si il n'y avait pas eu un sort de protection sur les murs et meubles tellement les invités se lâchaient un peu trop ...

371419169_Crise22.thumb.jpg.8a1f446b9eeaa4d8bb004f21d3cded15.jpg

Je me permettais par simple curiosité de listé les quelques personnes présentent pendant cette petite journée en début et fin de journée

911750412_ListePrsence02.thumb.jpg.1741a17ee646e88e73efd3ea36bf4e61.jpg

La journée se terminait enfin, une partie des convives étaient déjà reparti, mais fatiguée de celle-ci, je n'eus pas le courage de rentrer tout de suite et décida donc d'aller squatter un lit vide, heureusement, Calyso resta avec moi jusqu'au lendemain, mais nous n'étions pas seul à rester, épuisé de cette étrange journée.

MaliMelii.png.df3c72ca434ec0e2566a082e5f624664.png

Le lendemain, j'apprenais qu'un petit soucis technique m'empêchait finalement de rentrer chez les Constells, je suspectais que les Fnous y étaient pour quelque chose, mais n'ayant aucune preuve, je me décidais à simplement attendre une ou deux nuits de plus dans ces lieux, au final il ne restait que moi, mais mes hôtes m'aidèrent dans mes déplacements avec une très grande sympathie jusqu'à ce que l'on m'annonce que je pouvais enfin rentrer chez moi.

Ces drôles de vacances m'auront finalement, bien amusée, et c'est en faisant une dernière caresse à Monsieur Reine et en saluant les TDC que je retournais enfin chez les miens.


Merci pour l'invitation et pour l'hébergement prolongé :D


 

Link to post
Share on other sites

C'était un jour anormalement normal.

Tandis que je relevais le courrier dans la boite aux lettres de notre château, remplie comme à son habitude, de toutes sortes de prospectus. Une des publicités attirait mon attention.
Tandis que je lisais en diagonale l'invitation à une tombola organisée par l'école élémentaire du marais. Je fus quelque peu surpris de trouver ça est là, devant la forteresse, du café et de la bière. Je ne rappelais pas que nous ayons planté quelques caféiers ou houblons dans les allées longeant nos douves. La surprise est étonnante quand on ne vit pas entouré de magiciens. Surement l'oeuvre de Suyvel ou Kernach tentant de faire pousser de la végétation propre à éloigner les bêtes sauvages et les Au-Delà de notre voisinage.

 

Bon revenons à nos moutons. L'école Thuatha Dé Chilandari organise une kermesse pour sauver les animaux sauvages du marais, égarés devant leur bâtiment.

Quelle noble cause!!!

Je déposais l'affichette sur notre table de réception, pour en informer mes lieutenants.

 

Le lendemain, je me rendais donc devant l'établissement scolaire. Malgré le froid hivernal, de nombreux enfants couraient dans tous les sens en criant lalalère!!!

A l'intérieur du bâtiment, la tombola avait commencé depuis un certain temps, et le public était venu nombreux.

Ne souhaitant pas me faire remarquer, je demandais à Balamus de ne pas annoncer trop fort ma venue. Il s'exécuta poliment contre une centaines de petites pièces en or. Je m'installais donc discrètement au fond de la salle en attendant d'en savoir plus.

 

Tout confortable que j'étais, je commençais à m'assoupir quand tout d'un coup... Je reconnu la voix de l'institutrice en magie noire qui gromelait quelque chose... Oulalala la sorcière du Marais me faisait toujours la même impression... Je me carapatait dans mon siège pour éviter qu'elle ne me reconnaisse.

Radegonde évoquait le don de Meliiiii pour les bonnes oeuvres en désignant du doigt l'urne destinée à recevoir la collecte.

 

J'attendais qu'elle eut fini son intervention. Elle y expliquait notamment le pourquoi du comment le Renne qui se trouvait à quelques fauteuils de moi s'était retrouvé là. En effet, c'était un renne, un authentique renne. Moi qui pensais qu'il s'agissait d'une animation pour les plus petits... Et bien non.

 

Qu'à cela ne tienne. Je profitais de l'entracte pour accéder à l'urne et y glisser quelques pièces à destination des bonnes oeuvres.

 

Je profitais que personne ne m' ai encore remarqué, pour filer à la Zoraquienne et regagner mes pénates.

 

 

Link to post
Share on other sites

Elle avait appris qu'un animal blessé avait élu domicile chez les FNOUS. 

Aussi, en tant que soigneuse, décida t'elle de se rendre sur place voir si elle pouvait aidé à le guérir.

Elle pris donc quelques jours de congés pour rendre visite à la coquille.

Lorsqu'elle frappa à la porte, elle fut accueilli par un grand nombre de FNOUS qui l'invitèrent à entrer

Monsieur Reine était bien là, et qu'elle ne fut pas sa surprise de découvrir qu'il s'agissait d'un renne

Elle l'examina rapidement, sous la surveillance de Radegonde, pendant que Shorion lui expliquait comment les FNOUS l'avaient trouvé

L'animal docile se laissa faire, mais elle ne trouva aucune fracture ou entorse ; seul son nez rouge l'inquiétait

Les FNOUS lui aurait il donné de l'alcool à boire ?

Pas le temps de demander des explications que le fort prenait feu

L'organisation se fit rapidement, tandis qu'un squelette encapuchonné portaient à travers les flammes les gens, Radegonde lançait des sorts tout comme moi pour éteindre l'incendie

Il n'y eu heureusement pas de victime, enfin par les flammes, car une tache de sang suspecte était visible dans la forteresse

Personne ne se préoccupa de cela et la tache vu vite nettoyé

L'aquamancienne profita ensuite du calme relatif revenu pour demander l'autorisation de rester quelques jours afin de vérifier que Monsieur Reine aille bien

C'est ainsi qu'elle passa plusieurs jours sous la bannière des FNOUS

Link to post
Share on other sites

Rapport du stage de poésie chez les Fnous:

 

Près de la claire fontaine

Je m'en allais promener,

J'ai trouvé l'eau si claire,

Et les Fnous s'y sont baignés.

 

Il y a longtemps qu'on les aime,

jamais ils ne seront oubliés!

 

Dans la Coquille près du Chêne, 

Je suis allée stagifier,

Rencontrer Monsieur Reine,

Qui était perdu, déboussolé!

 

Il y a longtemps qu'on les aime,

les Fnous, on veut tous les aider.

 

Il y a avait dans l'arène, 

Des Fnous et des Eux enragés,

Moi j'ai appris à Monsieur Reine,

Comment bien mouruter!

 

Il y a longtemps qu'on les aime, 

Surtout quand c'est pour jouter!

 

J'ai fini mon stage près du Renne,

Un verre de bière à déguster,

Puis j'ai repris ma petite laine,

Et à tous envoyé des baisers!

 

Il y a longtemps qu'on les aime,

Faire des bêtises et s'amuser! 

 

A bientôt et Merci les Fnous!

 

Link to post
Share on other sites

[+113 AC] Période Festiva, le 6

 

J'avais eu vent la veille que les membres de plusieurs faction étaient conviés à rejoindre la Coquille des Fnous pour une soit-disant journée de stage et rencontrer Monsieur Reine. J'avais hésité pendant une bonne partie de la matinée à quitter l'Alliance et voir de mes propre yeux de quoi il retournait.

 

Était-ce un moyen pour la très reconnue nécromante Radegonde de nous piéger ? D'avoir d'éminents membres des grandes factions réunis tous au même endroit. Pour quoi ? Nous tuer ? Nous séquestrer ? Non, la nécromante n'avait pas besoin de s'appuyer sur ce genre de subterfuge pour nous tuer. De plus, c'était le meilleur moyen de s'attirer les foudres de beaucoup de personnes en faisant ça et se serait embêtant pour elle de se retrouver dans ce genre de position. Et ça, elle n'aimait pas. Être embêtée.

 

J'en conclus donc que la demande était honnête et une part de moi était curieuse de cette histoire concernant ce Monsieur Reine. Il était aussi difficile de résister à l'appel des joutes, de quoi se défouler un peu. Je ne comptais pas faire de Fnouseries, j'étais sûre que d'autres personnes s'en chargeraient à ma place et le feraient bien mieux que moi. Je n'étais clairement pas la personne sur qui il fallait compter pour s'amuser malheureusement...

 

J'y vais juste pour faire de la diplomatie, un peu de joutes avec des Fnous et c'est tout... Tout va bien se passer...

 

J'essayai tant bien que mal de me convaincre que j'y allais pour ces raisons pendant le trajet jusqu'à la Coquille des Fnous. Alors que j'arrivai à leur porte, je pouvais déjà entendre des cris... De joies. Je levai mon bras pour toquer mais avant même que mon poing ait atteint la porte celle-ci s'ouvrit en grand laissant une cacophonie de bruits s'échapper de la Coquille. Une main m'accrocha le bras et m'attira à l'intérieur et je fus soudainement assaillie de bruits et de lumières.

 

Toute l'attention des occupants était accaparée par un renne. Était-ce Monsieur Reine ? Ils semblaient préoccupés par son état et en m'approchant de plus près je remarquai que le renne n'apparaissait pas préoccupé par l'agitation autour de lui et qu'il était couvert d'attention de toutes les personnes présentes. Inconsciemment, je fus attirée par l'attroupement, je reconnus quelques personnes et je les saluai en me rapprochant. Une fois face à Monsieur Reine je remarquai qu'il tremblait mais pas de peur, peut-être que l'accident l'avait blessé non pas physiquement mais psychologiquement ce qui pourrait expliquer ces tics nerveux. Impossible de savoir ce qui lui trottait dans la tête, peut-être que certaines personnes présentes avaient des connaissances en éthologie et pourraient aider Monsieur Reine.

 

Puis quelqu'un lança un appel pour jouTer et me je joins aux volontaires afin de participer à cette fête un peu plus activement. Après plusieurs joutes, je vis du coin de l’œil que mon binôme avait lui aussi décider de se joindre à cette festivité. On passa le reste de l'après-midi à observer les joyeux lurons faire des Fnouseries dans la Coquille avant de se décider à s'éclipser discrètement.

 

Link to post
Share on other sites

Il avait peu de contact avec les gens mais gardais toujours un oeil attentif sur les activitée des foules. Il espérait bien tirer son épingle du jeu de temps à autre même si la pluspart du temps ces mouvements qui le dépassent lui portait préjudice. C'est ainsi qu'il entendit qu'il avait l'occasion d'aller squatter une journée chez une faction et de dormir dans leurs tente.

 

Ni une ni deux, c'était moins cher que l'auberge, il y avait là au moins de quoi économiser le prix de quelques potions qu'il n'aurait pas consommé de toute façon, ça de plus pour le rapprocher de la fortune de crésus.

 

Sur place il se fît discret et resta tranquille, il n'avait pas envie d'attirer trop de regards. Il remarqua tout de même que gregeon n'avait pas eu l'occasion de venir saluer ses anciens égaux et que le coffre n'avait pas trop souffert de son soit disant pillage. Il y avait encore ce qu'il convoitait le plus qui attendait bien sagement, comme à chaque visite.

 

Plutôt que cela, il reparti avec une orange dans les mains, qu'on l'avait presque forcé a prendre. Comme pour lui rappeler sa prison psychologique qu'était sa vie depuis quelques mois. Affaibli, ayant plus de difficulté à se déplacer que bartimeus, il se dit que l'orange saurais être précieuse en ces temps difficile...

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...