Jump to content
Terre des Éléments

[RP] Le Chariot de la guilde


Recommended Posts

La guilde loin d'être haute dans mon estime avait de toute évidence décidé de battre des records d'incompétence. 

Déjà véhément à leur sujet auprès de Kiwae lors de nos récentes réunions, j'avais fini par me rallier à l'escorte du chariot qui transportait un prisonnier dont on ignore tout, même son soi-disant danger.

Nous étions arrivés en avance aux abords de Melrath Zorac, avec aucune autre information que la date et l'heure du départ du convoi. Où fallait-il se regrouper, avec qui, dans quelle direction partirons nous ? Sûrement des informations futiles pour une telle mission. 

Ce n'était pas la perspective d'une attaque ennemie qui m'inquiétait, mais encore une fois des capacités plus que douteuses de la guilde à mener à bien quelconque opération. 

Et ça n'a pas manqué. 

- "Le chariot est attaqué, encerclé", est venu nous crier Tigrrr à la porte Ouest de Melrath Zorac.

Incroyable. La diligence transportant le prisonnier était déjà prise d'assaut par nos ennemis. Aucun signe de l'escorte. L'affaire était déjà perdue d'avance. 

Quand nous parvînmes à hauteur du bolide en dégageant nos adversaires avec rage, ce dernier décida de faire marche arrière. Nous mettant dans un panade incommensurable. 

Je n'osais croire en une telle bêtise de ceux qui nous avaient appelés à l'aide. Il était maintenant certain qu'ils avaient tout mis en oeuvre pour nous empêcher de remplir notre mission. 

Ce sera bien la dernière fois que je donnerais une chance à une telle bande d'amateur ! Et qu'ils ne viennent pas remettre  en cause la paix des terres élémentaires en mettant ça sur le dos d'un mystérieux homme en noir. Les responsables, c’est eux !

Link to comment
Share on other sites

Le bruit courait dans toutes les auberges de Melrath Zorac : un homme sombre dont le visage était dissimulé par une capuche avait été arrêté par la Guilde. La nouvelle l'avait d'abord fait sourire. Un homme encapuchonné... Heureusement qu'il savait se faire discret, sinon les gardes auraient pu l'arrêter par erreur ! Il en avait parfois plaisanté dans les diverses tavernes, quand l'envie de discuter avec des inconnus autours d'une bière lui prenait. Mais ses interlocuteurs avaient tôt fait de s'énerver, déclenchant ainsi quelques rixes. L'elfe noir n'y participait pas, préférant regarder le chaos ainsi provoqué. Pourquoi s'abaisser à combattre des poivrots ? Il n'entrait dans la danse que quand il trouverait un adversaire à la hauteur.

 

Aussi, quand il apprit l'extradition du prisonnier par la Guilde, il avait hésité. Que ferait-il ? Aider une Guilde dont il ne savait rien ? Ou aider cet étrange prisonnier, tout aussi inconnu ? Il avait d'abord chassé la question d'un haussement d'épaule. Il n'avait que faire de la Guilde et du prisonnier, au fond. Il sentait juste que cette mission pourrait être un bon sujet d'amusement pour lui. Autours du chariot, il y aurait plusieurs gardes pour veiller sur le captif. Autant de proies potentielles pour le chasseur !

 

Le soir même, il s'était posté sur les remparts, à l'affut. Il ignorait quelle serait la sortie prise par le convoit. Mais il n'était pas le seul à guetter celui-ci : il avait repéré quelques membres de l'Au-Delà, se glissant ça et là dans les rues de Melrath Zorac, ainsi que Kalharaan, Elrindil et Radegonde. Ces derniers semblaient avoir fait cession avec leur Faction habituelle, pour un soir. Bientôt, le groupe hétéroclite se divisa en deux pour surveiller les portes Ouest et Sud de la ville. L'elfe noir suivit silencieusement le groupe allant à l'ouest.

 

Puis quelques mercenaires Gladius Vagor sortirent de la ville ! Au début, ils étaient bien décidés à les affronter, s'avançant pour combattre. Edward n'avait pas peur de ses anciens compagnons, ni honte de les affronter. Il encocha une flèche, visa Manrek... Quand un cris retenti :

 

"Vers la Porte Sud ! Le convoit part vers le Sud, vite !"

 

Et ses alliés d'un soir déguerpirent vers la Porte Sud. L'elfe noir jura et les suivit... Le massacre avait déjà commencé là bas !

image.png.d5160289093e25ff19c591eed038bee4.png

 

C'en est suivit une course-poursuite ahurissante entre Melrath Zorak et la forêt d'Irliscia : gardes comme assaillants tâchaient de garder le chariot dans son champ de vision. Les flèches pleuvaient de part en part, les boules de feu et autres sorts nécrotiques faisaient de même. Une immense mêlée entourait le chariot, dans laquelle il était difficile de distinguer "alliés" comme "ennemis". L'elfe noir tachait de soutenir les assaillants de ses flèches, mais il devait se rendre à l'évidence : elles étaient bien moins efficaces qu'en temps normal ! Elles ne faisaient que chatouiller ses proies, tels de vulgaires cure-dents à peine équarris.

 

Et soudainement... L'obscurité l'enveloppa. Non... Pas déjà ! Il ne pouvait pas déjà retrouver la Recycleuse, fidèle servante du Grand Patron ! Et pourtant, c'était bien cela. Il s'assit alors sur le sol de la Nécropole, priant pour que ses camarades d'un soir répandent le sang. Il avait déjà versé le sien. Perdu dans ses sombres pensées, Edward ne remarqua pas de suite qu'il n'était pas seul ici. Dame Labradorine l'attendait. Elle s'approcha doucement de lui et le bénis à sa façon. Suite à ça, il fut renvoyé en dehors de la Nécropole. Le chasseur rouvrit les yeux et sourit, reconnaissant envers cette noble dame. Il n'en avait pas encore terminé ! Il fonça donc de nouveau dans la mêlée.

 

"Si tes armes ne blessent pas les gardiens, vises le chariot".

 

Voilà ce qu'avait murmurée Dame Labradorine. Voilà ce qu'il fit, en cette sombre soirée de Festiva ! Qu'importe s'il retrouvait la Recycleuse, il sortirait de la Nécropole autant de fois qu'il fallait. Les combats autours du chariot ne diminuèrent pas en intensité, mais ils s'organisèrent quelques peu. Edward remarquait la présence de soigneurs à proximité du convoyeur. Il n'était pas le seul à l'avoir remarqué, car plusieurs fois il entendit l'injonction de les viser. Mais il préférait réserver ses traits pour le chariot, criblant ses roues et son flanc de flèches. Quelques alliés le soignèrent également, car il ignorait trop souvent la douleur infligée par ses blessures. De sont côté, le conducteur du chariot a du paniquer devant tant d'agitation ! Il se trompa quelques fois de chemins, tant la confusion était totale. Quant à Edward, il ne savait plus depuis combien de temps ils luttaient ainsi, quand un cri retenti :

 

"Le chariot est tombé ! Le prisonnier est libre ! Terminez les survivants !"

 

Les défenseurs de la Guilde restèrent un petit moment pour combattre les derniers assaillants. Mais bien assez vite, ils battirent tous en retraite. Edward Blackwood aida quelques mercenaires de l'Au-Delà à poursuivre les trainards. Puis, rendu à l'orée de la forêt, il s'esquiva à son tour, un sourire sur les lèvres. Ce fut chaotique, ce fut ardu et sa présence était anecdotique, assurément ! Mais ce fut une bien belle soirée... Une belle et macabre soirée !

Link to comment
Share on other sites

  • Tigrrr changed the title to [RP] Le Chariot de la guilde

Festiva – Premier jour - de Melrath Zorac au lac côtier d'Irliscia [+ 114 AC]

 

Traversant Melrath Zorac, j’observe la confusion générale. Beaucoup ont répondu à la Guilde, que ce soit pour aider les chasseurs ou leur mettre des bâtons dans les roues. Tous se toisent et se méfient en attendant le départ du convoi. Des clans se créent, des troupes partent de part et d’autres de la ville et les stratégies se mettent en place. Radegonde, Kalharaan, Elrindil, Edward Blackwood et Baracil ont décidé de se joindre aux forces de  l’Au-Delà pour tenter de libérer le prisonnier. Les motivations de chacun sont floues mais je ne cherche pas à comprendre les désirs de l’aide des tiers. Patientant à la sortie de l’entrée sud de la cité entourée de quelques compagnons, j’essaye de faire abstraction des voix criardes qui s’élèvent. La cacophonie est exaspérante mais je tiens bon car je sais pourquoi nous le faisons. Des éclaireurs partent se positionner devant les autres portes de la ville et nous préparons nos armes. Quelle ironie, ces boutes-en-train de lutins préparent les festivités de Noël dans une ambiance réjouissante et féerique à l’intérieur des remparts alors qu’une course acharnée mêlant combats violents et cupidités va se produire juste à l’extérieur de ceux-ci.

 

Un bruit sourd surgit derrière moi, des galops de chevaux. Je m’écarte du chemin avant de me faire piétiner et jette un regard en direction du chariot pénitentiaire. Des chaînes retiennent un individu qui ne laisse paraître son visage. Je me sens attirée par son aura, c’est étrange. Le Général avait raison, une intensité maléfique émane de cet homme. J’aimerais le regarder plus longtemps mais le convoi avance à vive-allure et les affrontements ont commencé. L’Alliance, les Gladius Vagor et une partie des Constellations ont répondu à l’offre de la Guilde pour escorter le prisonnier. Qu’ont-ils à y gagner ? Un parchemin de remerciement ? Je tente de me frayer un passage dans la cohue générale pour infliger un choc ténébreux au premier qui aura le malheur de se mettre devant moi. Onizuka en fait les frais mais mon sort ne le tue pas. J’espère qu’une lame ou des carreaux ont fait fléchir ses genoux au sol. Je continue et me retrouve face à Gamby qui réussit à m’affaiblir avec 4 flèches bien placées. Je m’éloigne un peu pour reprendre des forces et retrouve le chariot un peu plus loin devant le moulin. J’arrive à le toucher avec des sceaux de souffrance mais il ne s’arrête pas et poursuit sa route vers le sud. Je croise gregeon et lui présente mon attaque la plus puissante en sachant pertinemment qu’il ne tombera pas mais qu’il appâtera les vautours de l’Au-Delà et qu’il ne pourra plus protéger le convoi.

 

Les prémisses de la forêt apparaissent. Je me faufile entre les arbres en évitant de me faire bousculer par tous les assaillants. Quand j’arrive à l’approche d’Irliscia, je me fais surprendre par Onizuka, tnerual et Manrek. Ce dernier me donne le coup de grâce après un enchaînement d’attaques bien calculé. Je mets du temps avant de revenir au combat. Je n’ai pas fait attention à mon lieu de réapparition, saluant la recycleuse d’âmes et lui expliquant pourquoi elle recevait du monde aujourd’hui, et je me suis retrouvée au marais. Erreur à ne plus commettre à l’avenir. Les coups sur le convoi se multiplient mais le camp adverse a des soigneuses efficaces qui réussissent à assurer la continuité du périple. Je me heurte à Aokan qui tente l’impossible pour m’entraver mais qui échoue. Melii me propose un second souffle mais elle rate également. Malicius, quant à lui, ne se loupe pas et me blesse grâce à ses assauts circulaires. Je suis en mauvaise posture et prend quelques potions pour me soigner. Edward vient m’aider en m’administrant quelques soins. Je ne m’attendais pas à ce geste de la part de l’elfe noir mais aujourd’hui nous nous battons côte à côte. Je repars vers le chariot et évite de peu la fente perçante d’Hydraktar.

 

Je ne sais plus où donner de la tête. Le cocher du convoi ne contrôle plus son véhicule et effectue de dangereux allers-retours tout comme les adversaires. Nyxea parvient à souffler sa magie blanche sur moi et tnerual, mon parrain, m’octroie un second passage à la nécropole. J’ai été plus prudente cette fois et j’ai choisi le socle de résurrection du chemin de l’ouest pour mon retour. Cependant, je n’ai pas l’opportunité de revenir près de mes coéquipiers. Un comité d’accueil composé de Manrek et Malicius est à mes trousses dès ma sortie et je retourne vite fait d’où je viens.

 

Après plusieurs tentatives et essais infructueux, Radegonde nous informe que le chariot est sur le point de tomber au lac côtier. J’oublie toute présence autour de moi et fonce sur la cage du prisonnier en compagnie de mes alliés pour le libérer dans un assaut ultime. Et ça fonctionne, Elrindil porte le coup final qui ouvre la porte. C’est l’effervescence, les cris de joie. Je veux me diriger vers l’inconnu mais il fuit à toutes jambes en direction de la forêt des elfes et je suis bloquée dans la masse. Son ombre disparaît et je reste sur ma faim. Nous avons à la fois réussi et échoué.

 

 

Edited by Amaranth
Link to comment
Share on other sites

Un choix tranchant

 

Aux portes de la ville, la tente du culte de nyx était bien positionnée pour avoir vent des rumeurs rapidements. Bien souvent les alcooliques les plus notoires vennaient déblatérer leurs histoires dont plus personne ne veux quand les tavernes se ferment. Après avoir été chasser des quartiers résidentiels les plus chic, c'est tout naturellement qu'ils finissaient expulsé à une porte de la ville, par quelques gardes dérangé dans leurs sieste de veille. On pouvait parfois entendre la voix de terpsichore ces derniers temps, qui ressassait sans fin des jurons sur ces habitant indésirable qui n'avaient pas la carrure pour tenir leurs campement ailleurs que sous l'oeil des remparts de la capitale.


Mais il y avait d'autres paroles outrement plus intéressante qui faisait tendre l'oreille à un membre trop mal endormi dans ce campement de fortune que la garde de melrath aidait à tenir debout. Une fois de plus, des nouvelles firent résonances aux pieds de ces murs et une petite réunion s'organisait entre les aspirants à la nuit éternelle. L'arrestation d'un sombre inconnu et son extradition vers le leiden pour préserver un semblant d'équilibre sur ces terres n'était pas une nouvelle réjouissante pour eux, et c'est donc naturellement que les plus aguerrit se mirent d'accord pour tenter de le libérer. Qui sait, cet homme pourrait devenir un allié de choix dans l'accomplissement de leurs mission.

Link to comment
Share on other sites

Période Festiva, le 1 [+ 114 AC]

 

Chaotique.

 

S'il fallait utiliser un seul mot pour décrire le déroulement de l'escorte du convoi c'est celui-ci qu'elle utiliserait.

 

Et pourtant

 

Les membres de l'Alliance s'étaient concertés plusieurs fois pendant les jours suivant la réception d'une missive en provenance de la Guilde des Chasseurs. Il fallait peser le pour et le contre, écouter les différents points de vue de chacun. La Guilde n'avait pas les faveurs de tous les membres de l'Alliance et bien qu'ils étaient tous d'accord sur le fait qu'il fallait agir, il fallait le faire pour de bonnes raisons.

 

Aucune informations n'avaient été communiquées concernant le détenu à escorter et c'est bien cela qui dérangeait. Il avait fallu remonter les rumeurs qui courraient à Melrath Zorac et en extraire ce qui pouvait être utile. En apprenant que des mandataires de la faction Au-Delà avait eu accès au prisonnier, il devenait évident que l'Alliance allait devoir prendre position contre les agissement de ces-derniers pour qui l'intérêt du Sans Visage était plus que suspect voire inquiétant.

 

En plus de cela il semblait que la présence du sombre personnage perturbait la vie des habitants de Melrath Zorac. C'est cette recrudescence de violence qui avait dû convaincre la Guilde d'extrader au plus vite le détenu.

 

La décision fut donc prise d'aider la Guilde à escorter le prisonnier malgré les réticences de Gregeon. Le guerrier Aqueux supportant difficilement les incompétences de la Guilde lorsqu'il s'agissait de placer des individus en détention. Il n'était pas impossible aussi que les méthodes d’interrogatoire de la Guilde étaient comme les temps de détentions qu'ils infligeaient, c'est à dire ridicule. Et peut-être que les membres de l'Alliance y trouveraient un intérêt à en savoir plus sur l'individu par eux-mêmes.

 

La rédaction de la missive à l'intention de la Guilde fut brève mais directe quant à aux intentions de la faction.

 

« Moi Kiwae Sil Tâ, Générale de l'Alliance, déclare avoir pris connaissance de la situation dont sont confrontées les autorités de Melrath Zorac vis-à-vis d'un détenu qui pourrait être à l'origine de la recrudescence des actes violents à Melrath Zorac.

 

Après concertation, il a été décidé que les membres de l'Alliance suivant : Tigrrr, Gregeon et moi-même, se joindraient au convoi. Nous nous engageons à le sécuriser et à l'escorter jusqu’à la destination prévue par la Guilde des Chasseurs par tous les moyens mis à notre disposition pour réaliser ce but. Tout ceci afin de faire revenir une certaine tranquillité en ville et d'apaiser les tensions.

 

En contrepartie de notre présence, l'Alliance souhaiterait recueillir toutes les informations récoltées par la Guilde concernant l'individu et aussi de pouvoir s'entretenir avec lui.

 

Signé : Kiwae Sil Tâ, Générale de l'Alliance »

 

La lettre fut envoyée quelques heures avant le départ du convoi et les membres de l'Alliance volontaires à la tâche de protection du convoi partirent en direction de Melrath Zorac.

 

 

Chaotique.

 

Mot aussi synonyme d'échec

 

Le trio s'était rejoint dans le quartier des apothicaires, retrouvant des alliés et des connaissances. La discussion allait bon train alors qu'ils apprirent que le convoi avait commencé à être attaqué avant même qu'ils ne soient présents. Le chariot s'était mis en route sans prendre garde à son escorte et sa course folle continua pendant un moment sans direction précise. Un temps précieux fut perdu à rattraper le convoi. Pendant que certains tentaient tant bien que mal de protéger le chariot, les membres de l'Alliance décidèrent d'éliminer les perturbateurs à l’avancée du convoi.

 

Les assaillants quant à eux ne semblaient pas gênés le moins du monde, concentrés sur la libération du prisonnier. Malgré tous les efforts pour les repousser vint le moment où le chariot s'ébranla, la cage contenant le détenu fut ouverte. Dans la cohue, il fut difficile de voir quoi que ce soit mais le résultat était là… Sans surprise le Sang Visage s'était échappé.

 

 

Chaotique.

 

Peut-être était-ce le but du sombre personnage depuis le début

 

Kiwae se mêla aux gardes et aux chasseurs pour tenter de retrouver la trace des fuyards à grand renfort de perceptions spatiales, sans succès.

 

Une pointe de déception s'installa, comme si quelque chose d'important leur avait filé entre les doigts. La rôdeuse n'avait même pas pu ne serait-ce qu’apercevoir de plus près le mystérieux personnage, trop concentrée à repousser les assaillants. Mais elle l'avait ressenti, cette pression exercée qui donnait une sensation de malaise et de danger.

 

Il fallait le retrouver, c'était trop risqué de le laisser dans la nature.

Link to comment
Share on other sites

HRP : Rp à propos de cette animation sur ce post (2eme message) 

 

 

Bonjour à tous,

 

Merci à vous de nous rejoindre sur MZTV, il est 12h02, et je suis Lennou Velle, votre présentatrice.
 

Un nouvel évènement terrible est survenu pendant la nuit du 1er au 2 de Festiva. Des combats féroces ont eut lieu au Sud de la capitale, dans la zone entre Melrath Zorac et le port d'Irliscia, zone sous contrôle elfique. Nous retrouvons tout de suite Lakam Erra, notre reporter de guerre, insulaire de Gonde, et dépêchée sur place.
 

« Merci Lennou. Bonjour à tous, je me situe au Sud de Melrath Zorac, d'où est parti un convoi un peu spécial. Je suis actuellement avec Lurnia, bonjour à vous, pouvez vous m'expliquer ce qu'il s'est passé durant cette fameuse nuit ?
« Bonjour Madame Erra, j'ai vu les forces combinées de la garde de Melrath Zorac et de la Guilde des chasseurs sortir par la sortie Sud de la ville. Il y avait également des aventuriers avec eux, au vu des blasons, il y avait des membres de l'Alliance, des Constellations de l'Aube et des Gladius Vagor. Ils semblaient tous déterminés, mais ils ont été attaqué très rapidement, et ça a été la débandade dans leurs rangs. Je n'ai pas pu en voir plus, j'ai préféré rentrer dans Melrath Zorac, je ne supporte pas la vue du sang. » 

image.png.a9c0678d82b2d984d116bf262ff9c5fa.png

 

Je me trouve désormais plus à l'Est, en présence de Johanna, jeune marchande de potions. Après avoir discuté avec elle, nous avons pu déterminer l'identité d'un des attaquants.
« Bonjour Lakam, effectivement, je suis formelle, un des attaquants venait de cette tente qui se trouve au pied du golem de pierre qui terrorise la région. La tente regroupe une secte de personne très étranges. Ils refusent de m'acheter une seule de mes potions, malgré leur blessures apparentes. Une fois, leur gourou est passé à côté de moi avec une plaie béante sur le flanc, mais il n'a pas souhaité me prendre le moindre bandage ou remède, sous prétexte que ça coutait trop cher, pourtant mes prix sont les plus abordables de la région ! »
image.png.10dd9ec52047231c44a66e6c7547c46a.png 

 

Ici, à l'auberge du moulin, les combats n'ont pas duré très longtemps, mais Germione, membre de la sororie GerGer a pu identifier des membres responsables de l'embuscade, pouvez-vous nous en dire plus ?
« Tout à fait, je suis certaine que les Au-Delà ont attaqué ce convoi. J'ai pu reconnaître une jeune magicienne qui s'était infiltrée il y a quelques mois de ça dans les stocks de Géfin, qui produit ici les meilleurs pains, brioches et cookies de la région. Plus de 50 cookies avaient disparus en moins de 2 minutes. Depuis cet acte, Géfin travaille dans la peur de voir tout sa production disparaître, dans un potentiel retour de cette magicienne. Regardez par vous même :
cd56e7701c323c4ddf4afa183ab36f31.png
Même si elle n'était plus habillée de la même façon, je suis certain de l'avoir reconnue. Et elle suivait par ailleurs un homme pourvu d'immenses chapeau et charisme, qui n'est sans nul doute que le général de la faction mercenaire Au-Delà. »
image.png.d2c2b0b6a55c6c7d63ae7fd803406907.png 

 

Les traces de batailles sont assez maigres entre Melrath Zorac et Irliscia, surement dues à une simple escarmouche qui n'avait pour but que de juger la puissance des défenseurs du convoi. Le gros de la bataille se trouve ici, à l'entrée de la foret d'Irliscia et continue plus au sud.
image.png.ff2473e8696526f5e5efe9611bcbeaac.png 

 

Cependant, on peut voir que les attaques sur le convoi l'ont contraint à être détourné vers l'Est pendant un instant, avant que le contrôle ne soit repris par la garde combinée de Melrath Zorac et de la Guilde.
image.png.915c95ebe5720031d1c1f1facbd75fec.png

 

A l'approche d'Irliscia, le convoi avait alors repris sa route vers le sud, passant devant une bâtisse fièrement dressée par les Au-Delà, ils avaient donc pied à terre ici pour mieux contrôler le terrain et… Aie ! Attendez, un grenouille géante m'a prise pour un gros moustique, je vais m'occuper de ça…
image.png.288f0a9686281f5089701658f6e555ba.png

 

Toujours plus au sud, les premiers Ents de la forêt ont pu assister aux échanges de coups entre les belligérants, on pourra en savoir un peu plus grâce à cet ent noir, particulièrement loquace… enfin pour un ent.
« Bon... jouuuuur... J'ai... vuuuu... un... bla... soooon... jau... ne... viiiiiif... coooooomme... l'é... clair... suuuur... le.... chaaaamp... de... ba... taaaaaa... aille. »
Comme cet ent vient de nous expliquer, un éclair jaune signifie probablement qu'un membre de la faction Thuatha dé Chilandari était présent. Ils prennent rarement parti dans les combats, et chacun fait ce qu'il veut quand ils le font. En tout cas, ils n'étaient probablement pas avec la garde du convoi si ils ont été vu que si tard dans la bataille.
image.png.62f72ea4a668690ae019711f1fad4b80.png

 

Sur les berges du lac d'Irliscia, j'ai pu discuter avec le passeur d'eau, qui, bien à l'abri sur son bateau, a pu voir la quasi totalité des forces en présence, il a pu nous confirmer la présence des Au-Delà, en force, accompagnés par quelques membres du Culte de Nyx, et d'une nécromante à la chevelure rousse des Thuatha dé Chilandari, mais le reste de ses propos étaient un peu plus problématique.
« Tout à fait, en plus de tout ce monde, j'ai pu voir quelques aventuriers sans faction qui attaquaient le convoi, et surtout des membres des Constellations de l'Aube, se battant face à leurs propres alliés. »

image.png.2485a78f916371ef2c59811eb1e26e1d.png
 

Pour finir, nous nous trouvons sur le lieu où le convoi a été finalement arrêté et son contenu volé ou libéré. Je ne peux actuellement pas plus m'approcher du convoi détruit, le dragon griffu, bien connu pour semer la terreur sur les alentours de la forêt d'Irliscia, se repaît désormais du reste des victimes gisantes ici et là…
image.png.751d66c885dac8718cf79ae93109207e.png

 

Pour résumer, toute cette agitation a été causée par un unique convoi provenant de la capitale. Ils étaient visiblement préparés au combat, vu toutes les traces de batailles que nous pouvons retrouver. Cependant, les attaquants ont fait preuve d'une détermination sans faille, et le convoi a été perdu. Les rumeurs parlent d'un prisonnier qui serait arrivé quelques jours plus tôt, et presque immédiatement emprisonné. Les raisons semblent assez maigres, après avoir questionnés de nombreux gardes, il semblerait qu'il s'agisse d'un abus de pouvoir caractéristique. La garde de Melrath Zorac et de la Guilde l'aurait emprisonné pour le seul motif d'un rapprochement avec des membres de l'Au-Delà. En attendant un retour du prisonnier qui a pu échapper à toute surveillance des autorités, il semblerait que son nombre de partisans augmente. »

 

Merci Lakam pour toutes ces recherches détaillées. Par ailleurs, votre nouvelle tenue vous va à merveille… Hum bref.
Tout de suite, votre météo, toujours avec notre lutine nationale :

 

« Sur Irliscia, il fera Sho, à Kiar Mar, il fera Sho, sur Terra, il fera Sho... »

Edited by Radegonde
Link to comment
Share on other sites

Tout avais commencé avec des rumeurs, des bruits qui courraient, des bagarres qui se faisaient plus fréquentes qu'à l’accoutumé... 

Et puis ces étranges va-et-vient des gardes à la prison, et enfin, cette étrange annonce...

La Guilde avait une fois de plus besoin de notre aide, celle des habitants de Melrath Zorac et environs...

Il semblait qu'un homme désormais en prison soit responsable de la recrudescence de violence de ces derniers temps, mais même derrière les barreaux, sa simple présence continuait d'exacerber les conflits. Il devait être extradé ailleurs,  vers le Leiden. Ainsi en avait décidé la Guilde.

 

Je décidais d'aller voir de mes propres yeux et de mes sens cet homme mystérieux. J'en avais connu beaucoup, des êtres voués au Mal, à la destruction et au chaos. je les avais appréciés, suivis parfois aussi, ou combattus selon mes buts et mes desseins.

J'entrais un jour au petit matin, alors que tout étais calme, dans le bâtiment froid et silencieux de la prison. Une piécette au gardien et je pus accéder aux cellules. Seuls mes pas résonnaient sur les dalles glacées, c'était raté pour une visite surprise!

 

659167517_Selenelaprison.PNG.93acb015be61fc5eb41a105bc1630d4d.PNG

 

Il était sous bonne garde, pas moyen de placer un mot sans être entendu ou de converser en privé avec cet étrange personnage... Je restais là quelques minutes, à l'observer et à tenter de sonder la profondeur de la noirceur de son âme. Mais c'est comme s'il était capable de se contenir, de retenir en lui son aura car il ne dégageais à cet instant précis une aura sombre, mais de loin pas autant que je ne m'y serais attendue. Nul doute qu'il m'observait aussi, mais rien ne fut échanger entre nous au final, et je sortis de là mitigée quand à mes intentions pour la suite.

 

***

 

Il s'avéra que beaucoup de mes camarades des Constellations répondirent présent pour aider la Guilde, mais certains affichèrent aussi clairement leur intention de tenter de libérer le prisonnier. Je me doutais également qu'un tel pouvoir n'était pas passé inaperçu pour l'Au-Delà et que eux aussi seraient sans doute de la partie!

Pour équilibrer un peu les forces en présence, je me rangeais finalement du côté de la majorité et allais prêter main forte à l'alliance désormais plutôt bien rodée entre les Etoiles, l'Alliance et les Gladius Vagor.

 

Au moment prévu, j'étais présente avec mes camarades dans la ville côté est, mais très vite, tout ne fut que chaos et mauvaise organisation. Après 5 minutes d'attente, quelqu'un hurla que le convoit était déjà sortis depuis la porte Sud. Nous précipitant, le chariot apparut à nos yeux mais il était déjà encerclé d'ennemis et attaqué de toute part. 

Je sentis tout de suite que nous n'aurions pas cette victoire. Sans doute devait-il en aller ainsi. Je continuais néanmoins à défendre un tant soit peu le convoi, je me devais de jouer mon rôle dans cette étrange histoire, mais  je me contentais de soigner comme je pouvais le conducteur du chariot et d'observer les combattants quand je pouvais me mettre un peu à l'écart.

 

1264853736_seleneobserve.png.d1b0cd10b8590d67549a6747eee96069.png

 

La bataille faisait rage, tous le monde se battais avec force et conviction, et je sentais émanant du chariot cette force maléfique s'étendre et renforcer les combattants qui  s'étaient rangés de son côté. Cela n'était pas sans me rappeler une lointaine époque, avec un puissant gobelin nommé Triviak... 

C'était étrange, je ne savais pas si au final cet étranger aurait vraiment plus à offrir que ce que nous avions déjà eu par le passé. J'avais cependant toujours cette intuition qu'il ne dévoilait pas encore tout son potentiel...

 

Revenant dans la bataille, je fut prise dans la cohue et il devint difficile de s'approcher du chariot. Des coups venant de toute part venaient me toucher, et malgré mes soins, une attaque de mon vieil ami Karamell eu raison de mes forces.

Après un passage qui me parut une éternité chez la recycleuse, je rejoignis les lieux du combat et nous approchions du port d'Irscilia.

Je n'arrivais toujours pas à approcher et à soigner le conducteur du chariot. 

 

Mais c'est à ce moment-là que je fut à nouveau prise pour cible. Je reconnaissais ces auras entre mille. 

Avec ce bon Karamell se trouvait également El Général! Ce vieux chacal resterait toujours mon "chouchou", même après des années de séparation. Jackall et son chapeau reconnaissable à des lieux.. il avait été mon mentor et même si les factions et nos buts respectifs différaient désormais, il y avait toujours une forme d'affection et de respect  pour lui tout comme pour mes anciens camarades.  Cela ne m'empêchais pas de me battre, mais je voyais comme un honneur de les affronter.

 

combat.png.9d04b52df3ba0d9458957c7dfae19e88.png

 

Je n'avais guère deux chance seule contre eux deux mais j'accueillis le dernier coup de masse de Karamell avec un léger sourire et m'en fut voir la recycleuse.

Les dés étaient jetés et j'eus moins d'impatience à ressortir cette fois-ci. 

Comme je m'y attendais, le chariot avait été détruit lorsque je réapparus à l'air libre. Le prisonnier avait pris la poudre d'escampette mais encore plusieurs de ses supporters étaient restés pour prolonger le combat. 

 

Je m'éloignais des combats et guettais les mouvements au loin du côté de la forêt sacrée des elfes. Qui sait ce qui allait maintenant se passer... Quels pouvoirs déchainerait ce mystérieux fugitif ? Il ne restait plus qu'à patienter un peu pour le savoir...

Edited by Selene
Link to comment
Share on other sites

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...