Jump to content
Terre des Éléments

calyso

Membres
  • Content Count

    775
  • Joined

Community Reputation

0 Neutral

About calyso

  • Birthday 04/11/1988

Profile Information

  • Gender
    Female
  • Location
    Sous les étoiles

Contact Methods

  • Website URL
    http://

Recent Profile Visitors

5693 profile views
  1. bon anniversaire à vous 2
  2. l'arena plante aussi : on ne voit pas a quelle salle on est ni combien de frappe on a droit De plus en finissant une salle on revient automatiquement a la meme salle en boucle et on ne peut pas sortir d'arena Kyra : impossible d'en sortir également, voici le bug quand on essaye de sortir. Le bug ne semble concerné que les joueurs n'ayant pas encore débuté l'ArenA. Corrigé
  3. On m'a rapporté que les vendeurs d'équipement du tutoriel (aussi bien physique que magique) ne vendaient plus rien, ainsi que la vendeuse de potion Petite précision : le bug viendrait du fait qu'on ai aucun équipement sur soi. Une fois un équipement porté, ça revient à la normale Kyra : Corrigé
  4. Bonjour ! Voici les bugs rencontré lors de notre retour après le changement de serveur. Si ça peut vous aider à tout vérifier : - Plus d'images sur les dernières distinctions données - Plus d'images sur les gardes de l'académie - Phrases commençant par "warning" dans la galerie "monstres" et "invocations" - Phrase commençant par "Notices..." dans la page familier - Plus d'image des drapeau de MZ Corrigé
  5. Pour commencer, nous pouvons prendre appuis sur les infos déja donné à l'époque que ginji a cité et en intégrer d'autres en fonction des différents débats qui se sont déroulés sur le forum : Interdiction : - de faire des échanges entre ses multi (mule...) - Approvisionner en récoltes pour le M2 du compte principal - Participer à une sortie de groupe à laquelle participe déjà un autre compte - Utiliser un multi pour faire du repérage pour ses autre comptes - S'acharner sur un joueur avec plusieurs multi - Attaquer les tours avec plusieurs personnages Autorisation : - Faire partie de la même faction Question à se poser et à approfondir : - Peut on apporter un multi a une sortie de groupe, après que le principal soit parti ? Et si oui combien de temps après ? - Tuer la même personne avec ses multi mais dans quelles conditions (temps entre les 2 attaques, zone géographique...) ? - Si on ne peut pas attaquer les tours avec tous ses multis, peut on tous les utiliser pour protéger ses tours en alternant les persos ? - Si un perso A se fait tuer par Z, est ce que je peux sortir B pour aller me venger ? - Peut on soigner un de nos perso avec un de nos multi ?
  6. Bravo à toi Suysuy ^^ 2e c'est bien aussi
  7. calyso

    Hydraktar

    et bien bon retour sur ces terres Hydraktar ^^
  8. bon anniversaire Hepha ^^
  9. Drôles de voisins ! Le confinement avait été levé, aussi profitais-je donc de ce droit de sortie pour aller faire un tour en ville et peut être bien me promener en forêt. C’est auprès des elfes sylvains que j’appris que de nouveaux arrivants venaient de s’installer dans le phare d’Abroy. Voulant leur souhaiter la bienvenue, je me dirigeai vers la pointe du littoral Irliscien, un panier sous le bras, malgré la pénombre qui tombait : le phare était allumé et me guidait, veillant à ce que je n’échoue pas dans l’eau. Qu’elle ne fut pas ma surprise, en voyant de nombreuses mouettes s’envoler à mon approche ; et encore plus lorsque je me retrouvai nez à nez avec une otarie ! Je remarquai en fait que toute la plage en était occupée. Étaient ce elles, les nouveaux habitants dont on parlait ? Si c’était le cas, je n’étais pas sure qu’elles apprécient les cookies et l’orangeade que j’avais apporté. J’allai tout de même frapper à la porte du phare et, n’entendant rien, en poussai la porte qui s’ouvrit en grinçant sur ses gonds. Bonsoir ! Il y a quelqu’un ? Je suis venue vous souhaiter la bienvenue L’endroit semblait dans un sale état et désert. Peut être que les nouveaux locataires étaient partis faire quelques courses, ou bien l’endroit n’était t’il vraiment habité que par des animaux amateurs de poissons ? Voulant en avoir le cœur net, j’entrai dans le bâtiment en faisant bien attention de ne pas mettre les pieds dans un des trous du parquet. Aussi fus je surprise, lâchant même un petit cri, quand je senti que quelque chose m’avait agrippé la cheville et une petite voix aiguë me supplier entre 2 sanglots : S’il vous plait snif madame snif pouvez-vous snif m’aider ? Une fois remise de ma petite frayeur, je remarquais qu’il s’agissait de la main d’un jeune homme, coincé dans le plus gros trou : Oui, attends, je vais te sortir de là La voix sanglotante se mua en cris hystériques, si bien que je cru d’abord qu’il s’agissait d’une des otaries : Non ! Je veux pas !Je suis bien là ! C’est ces sales bêtes qui m’ont poussé dans ce trou ! Elles sont méchantes ! Et elles m’attaquent ! Alors que je leur ai rien fait ! Je sortirai que quand elles seront parties ! Sinon elles vont encore venir m’embêter ! Je sortirais pas ! Et le vieux se débrouillera sans moi ! Na ! Après avoir calmé l’enfant en lui promettant de l’aider à se débarrasser des animaux, je joignit le geste à la parole, et fit même d’une pierre deux coups en ouvrant grand les portes et fenêtres puis en poussant les animaux vers la sortie à coup de quelques sortilèges bien ciblés. Après quelques minutes de coopération forcée et agrémentées de cris d’indignation à vous en casser les oreilles d’un elfe ; surtout que l’enfant c’était également mis à hurler, croyant peut être qu’il s’agissait d’un concours à celui qui gueulerait le plus fort ; le rez de chaussé fut vidé de sa ménagerie et aéré sans compter que le calme revint. Je pris quelques instants pour souffler, adossée contre la porte en bois de nouveau refermée, puis m’agenouilla au bord du trou : C’est bon, tu peux sortir. Il n’y a plus que toi et moi, maintenant Tandis que je lui tendais la main pour le sortir de là, une grande silhouette jailli du trou et me regarda de son bon 1,80 mètre de haut : Merci, j’aurais moins peur maintenant. Je vais prévenir mon maître qu’on a de la visite. Attends moi là. Je regardai bouche bée l’homme, certes à peine sorti de l’adolescence mais qui ressemblait déjà à une armoire à glace, monter les escaliers. En attendant que celui-ci revienne, je me relevai et entreprit de faire le tour de la salle qui, finalement ne me procura aucune distraction, aussi fini je par aller attendre dehors, assise sur un rocher, les pieds dans l’eau, à regarder l’océan, tandis que les otaries me fixaient furieusement. Je rêvassais depuis un moment quand l’assistant sorti, une chandelle à la main : Ah, t’es là ! Ça a mis un peu de temps, le maître dormait et j’ai pas réussi à le réveiller avant. Viens, il t’attend ! M’invitant à l’intérieur, il s’empressa de refermer la lourde porte avant d’emprunter l’escalier menant au premier étage. Si le rez de chaussé servait de lieu de stockage, ce niveau là servait de lieu de vie, quoique un brin sommaire. Un vieil homme en toge l’attendait debout, appuyé sur une canne. Je le saluai et me présentai : - Bonsoir et bienvenue sur la Terre des Eléments. Je suis Calyso et vous qui êtes vous donc ? - Je suis, sans être fait d’eau, le contraire de la mer Je suis celui qui aime cuisiner les produits de la chasse Je suis celui qui aime finir les carcasses et la bonne vinasse Je ne suis pourtant pas l’objet d’un goûter Vois tu qui je suis mon enfant ? Oula ! Moi qui pensais que le jeune homme était déjà bien atteint, je comprenais pourquoi il l’appelait maître. J’étais tombée chez des fous ! Peut être devrais j’en informer l’Asile ou les FNOUS, ils pourraient peut être les recruter - Je vois. En parlant de goûter je vous ai apporté quelques petites douceurs pour vous souhaiter la bienvenue. Ce n’est pas grand-chose mais voila. Avez vous besoin d’aide pour vous installer ? Je confiais le panier de provision à l’assistant tandis que je reportais mon attention sur le vieil homme un brin sénile qui était reparti de plus belle : Pique, pique, pique,Pique-nique ! La bonne chair point trop rabougries, De quelques gouttes d’eau saline Et d’un ou deux bijoux de famille Arquant un sourcil, je me dis qu’il était temps de quitter les lieux. Les saluant d’un signe de tête, je descendis les escaliers et sorti rapidement. L’air était encore doux et je décidais de suivre le rivage jusqu’au port avant de rentrer au campement sous le ciel étoilé, méditant sur ces étranges rencontres.
  10. bien rigolée aussi. Par contre oui y a deja des bavures Dommage que sur le jeu on ne puisse pas la jouer rp aussi
  11. merci tigrou et malichou
×
×
  • Create New...