Jump to content
Terre des Éléments

Le Festival des bêtises, c'est Avent-pas-après


Recommended Posts

[+ 113 AC] Période Festiva, le 1.

 

Chez les Fnous, rien ne se passe. Et quand rien ne se passe, ils sont contents. Parce que s'ils n'ont aucune raison de ne pas aller bien, ils vont bien. Et même s'ils ont une raison d'ailleurs.
La bonne humeur règne donc dans la coquille des Fnous, tout le monde vaque à ses occupations.
Certains courent dans tous les sens et cherchent de nouvelle bêtises à faire, ce qui est quelque chose d'assez courant chez les Fnous en fait.
Certains sont sages. Et ça, c'est franchement bizarre. Ils s'essayent à quelque chose d'importé de chez les Eux, les autres factions. Ça s'appelle réfléchir, ils ne savent pas trop comment que ça fonctionne. Apparemment, ça marche avec la tête. Donc quelques uns ont essayé de se mettre à l'envers, la tête sur le sol, d'autres ont essayé de contracter leur muscles de la tête, mais à part remuer les oreilles, il ne s'est pas passé grand chose.

C'était donc une journée normale chez les Fnous, quand soudain..

 

*Boum*

 

Quelque chose vient de tomber sur le toit ? Un gros caillou lancé par une grosse machine ? Fnous aussi on veut jouer à la balle ! Si ça recommence, on sort et on va leur demander de nous faire la passe. Peut-être même qu'un Fnous arrivera à faire une tête !

 

*Cataclop cataclop cata* ... *cri strident* ... *plouf*

 

Les Fnous se regardèrent interloqués. Le caillou a des sabots ? Et il vient de courir puis a dégringolé de la coquille ? On va voir, si ça se trouve, le caillou lancé avait quelqu'un en dessous. Les Fnous avaient perdus un des leurs comme ça, il s'était caché sous un caillou, et on ne l'avait plus jamais revu.

 

Une fois dehors, les Fnous purent voir que ce qui avait atterri dans la fontaine juste à côté de la coquille. Nymphéa, la nymphe de la fontaine, regardait les Fnous, les sourcils froncés. Elle avait l'habitude que des choses bizarres se passent aux alentours de la coquille, mais tant que sa fontaine restait en dehors de ça, elle était d'accord. Les Fnous la regardaient un peu désolés, ils expliquèrent rapidement qu'ils n'y étaient (cette fois) pour rien, et aidèrent ce qui était arrivé dans la fontaine à en sortir.

 


Une fois de retour dans la coquille, les Fnous étaient réunis pour chercher quoi faire. Les plus forts en "réfléchir" purent donner leur idées. Et les moins forts aussi.

 

« Il faut l'aider à retourner d'où il vient !
- Mais il venait d'où d'abord ? Du ciel ?
- Je sais pas, je sèche.
- Oui, je sais, tu as été dans la fontaine pour l'aider, évidemment qu'il faut que tu sèches !
- Non, je voulais dire que je ne sais pas d'où il vient.
- Ah... »

 

... Quelques minutes plus tard, les Fnous s'accordèrent sur une idée ...

 

« On va commencer par changer le blason de faction, tout le monde se baladera avec son image sur lui, comme ça si quelqu'un peut nous dire d'où il vient, on pourra l'aider !
- Si on doit le garder chez Fnous pendant un moment, il faudrait peut-être lui trouver un nom... »

 

... De nouvelles minutes plus tard, plus nombreuses cette fois ...

 

« Nous sommes donc d'accord pour l'appeler Monsieur Reine ! »

 

db1htbn-235b30d3-6f1e-434b-b2bb-7b4b796e

Link to post
Share on other sites

La lutine, bien calée dans une bulle, regardait les Fnous tourner autour de Monsieur Reine avec de grands yeux émerveillés.

Monsieur Reine ne bouge pas et se laisse regarder... Ou peut-être que c'est lui qui Fnous regarde.

 

Après un long moment, la lutine s'élance hors de la coquille, à la recherche de quelques plantes dont elle a besoin.

Ainsi parée de son beau blason représentant Monsieur Reine, elle est prête, au cas où elle rencontrerait quelqu'un.

 

Mais elle n'a rencontré sur son chemin que des plantes et divers animaux, ainsi que des cailloux - d'ailleurs elle en a soulevé quelques uns pour regarder dessous au cas où...

 

Personne.... personne qu'elle ait pu alpaguer pour lui montrer le beau dessin... personne sur qui tomber de sa bulle pour l'interrog... euh... discutailler en bullant...

 

"Médou peut-il bien viendre ?"

 

Elle s'en retourna à la coquille, ainsi dépitée. Mais les Fnous et Monsieur Reine étaient là et la joie de tout le monde lui fit oublier tout le reste.

Link to post
Share on other sites

[+ 113 AC] Période Festiva, le 2.

Si un FNous devait s’envoler et atterrir dans un endroit inconnu, il serait vraiment content que les gens là-bas l’aident à retrouver la coquille : même quand il est dans les marais, un FNous a parfois du mal à retrouver la coquille, alors s’il doit retrouver le chemin depuis un autre monde, il n’y arrivera sûrement pas seul !  C’est pour cela qu’autour de la coquille, toute la faction cherchait des idées pour que les amis de Monsieur Reine le retrouvent.

D’abord, ils ont pensé à le mettre au bureau des amis perdus. Le problème, c’est que ça n’existe pas et pour en inventer un, il faudrait perdre des amis pour le remplir, et ça, ce serait très triste. Ensuite, ils ont fait une super soupe carotte-salade parce que grâce à l’odeur, les gens viennent toujours quand il y a de la délicieuse soupe carotte-salade ; mais les gens attirés l’ont mangée tellement vite que la famille de Monsieur Reine n’a sûrement pas eu le temps de venir. Enfin, ils ont voulu mettre Monsieur Reine très haut, tout au sommet des cimes pour qu’on le voie depuis le ciel (même qu’on peut y aller très vite grâce à un trou près de la coquille), mais il a eu trop peur des loups et du tigre géant.

 

Et puis quelqu’un a dit :

<< Mais ça ne sert à rien qu’ils le voient s’ils ne savent pas où il est !>>

C’était une très bonne réflexion : une fois, un FNous a fait un dessin de la coquille à un nouveau pour qu’il la trouve et ce dernier a cherché presque partout sans la trouver. Alors, les FNous se sont mis à réfléchir : comment faire savoir aux gens-de-là-haut que c’est FNous qui ont recueilli Monsieur Reine ?

 

Tout le monde s’est creusé la tête, très fort et très longtemps. Et avec des très bonnes pelles. Du coup, la madame soigneuse du village est arrivée en courant et a fait :

«  Ho là là, qu’est-ce qu’il se passe ici ? J’ai vu tout le sang depuis ma maison, j’ai accouru pour vous aider ! »

Alors, une idée a germé dans la cervelle d’un FNous (et on a pu voir la plante parce que le crâne était cassé) : le mourutage, ça se voyait de très loin, et les FNous étaient les pluss forts en mourutage – même que cheffe Sho c’était une des meilleures ! Et si on disait aux gens-de-là-haut qui a Monsieur Reine en écrivant notre nom de cette manière ?

 

Alors, ils y ont tous mis beaucoup de cœur et grâce à la Madame Recycleuse, au bout de quelques temps…

 

image.png.8c378f54225aeb10638c6a8a2eeca01f.png

 

Tadaaa ! Maintenant, c’était sûr : les gens-de-là-haut verront le message et viendront chercher Monsieur Reine. Et cette fois, il y aura encore de la soupe carotte-salade !

 

Même qu'en plus, après, quelqu'un de super fort et mystérieux a déplacé le pylône de résurrection, et on a pu compléter le message ! Alors Rade nous a tous déplacés par magie et hop !

 

unknown.png?width=539&height=407

 

unknown.png?width=540&height=407


 

Edited by Cédille de Werven
Link to post
Share on other sites

[+ 113 AC] Période Festiva, le 3

 

Les taches de sang pour prévenir le papa, la maman, l’ami ou la famille de Monsieur Reine n’avaient pas eu l’effet escompté. Pourtant, les FNous s’étaient donnés à fond pour que le sang abonde dans l’herbe et que quelqu’un puisse recevoir le message de là-haut. Peut-être que toute la famille de Monsieur Reine est aveugle ou qu’un très gros nuage empêche de voir le sang qui s’écoule sur l’herbe verte de la plaine, comme ces jours de peine où l’homme se traîne, à la limite du règne du mal et de la haine ? Peut-être que la famille de Monsieur Reine n’a pas encore réalisé qu’il est parti parce que c’est une très grande famille ? Non, c’est impossible ça, Monsieur Reine est trop beau et il a fait beaucoup de bruit en tombant sur leur coquille. Ils ont dû l’entendre...sauf s’ils mangeaient de la soupe. Les gens, ils font beaucoup de bruit en avalant leur soupe, ils font « slrrrrrrppppp » et du coup, ils n’entendent plus le reste autour d’eux.

 

Avec ses copains FNous, Terpsi avait beaucoup discuté pour trouver une autre solution. Certains disaient qu’il fallait tenter de renvoyer Monsieur Reine à l’aide d’une catapulte, d’autres proposaient de le faire monter en faisant une grande colonne de pierres vers le ciel. Ils avaient demandé aussi à Nymphéa, la dame de la fontaine, de les aider mais elle avait soupiré en leur tournant le dos. Après de nombreuses discussions, ils eurent enfin la révélation. Mais oui, c’était évident, Monsieur Reine ne parlait pas leur langue donc ils devaient envoyer un message dans la langue de la famille de Monsieur Reine !

 

Terpsi prit sa plume et commença à rédiger son mot :

1.png.e1ecbbce10d5fdd67520d717f4fef8c0.png

 

Elle l’écrivit ensuite en plusieurs langues en se disant qu’elle arriverait bien à trouver la langue de ceux qui vivent dans le ciel. Après tout, il n’y a qu’une infinité de langues possibles, ce qui lui laisse une chance de 0,00000000000000000001 % de réussite.

2.png.c03e0277fc5a6f6414f84117d37c1aea.png

3.png.6d07008a4b4b656a9a2e848035b27c81.png

4.png.4b44f2b66976dbc3dd6b63095d1dc4f5.png

Les FNous attachèrent ensuite les mots aux pattes des oiseaux qu’ils avaient capturé dans leur zone et ils libérèrent les volatiles pour qu’ils s’envolent vers la famille de Monsieur Reine. Ils avaient tenté d’attraper le dragon incendiaire avant mais ça ne s’était pas trop bien passé. Bien entendu, ils avaient pris soin de faire sentir l’odeur de Monsieur Reine aux oiseaux pour qu’ils puissent se diriger vers la famille de Monsieur Reine, en espérant que la soupe n’avait pas masqué leur odeur...

Link to post
Share on other sites

[+ 113 AC] Période Festiva, le 4.

 

Le matin avançait et toujours personne à l’horizon… Les messages de Terpsichore ne semblaient pas être arrivé a destination. Papp se leva et s’assit devant monsieur Reine :

-Salut toi ! Monsieur Reine on a dit que tu t’appelais ? Moi aussi c’est quelqu’un d’autre que moi qui à décidé de mon nom ! Il m’a appelé Papp, comme les papillon je crois… Tu dois te sentir bien seul ici… Mais sache que tu pourras rester dans notre coquille aussi longtemps que tu voudras !

 

Papp regarda ses camarades vaquer à leurs occupations

 

-He mais d’ailleurs ! Fnous tous ! Venez un peu voir ! On est super mega trop mal poli ! Ca se trouve Monsieur Reine ne nous parle pas, car il sait pas qui on est ni même comment on s’appelle ! Il faut qu’on fasse un tour de présentation !

 

Moi, c’est Papp, comme les papillon, je l’ai déjà dit ! Je suis nécromante, bientôt je serai aussi invincible que la grande Radegonde ! Voilà !


A vous maintenant !

Edited by papp
Link to post
Share on other sites

La "Grande Radegonde", comme l'avait appelée Papp, s'approcha à son tour de Monsieur Reine. Elle avait beau être experte en animaux (enfin surtout quand il s'agissait de les tanner), elle ne se souvenait pas d'avoir déjà vu un d'une telle espèce. Elle avait bien entendu pensé aux grands cerfs venus du Leiden qui s'étaient installés dans la clairière elfe, leur cuir était réputé dans la conception d'éléments magiques très puissants. Mais Monsieur Reine ne semblait pas appartenir à ce troupeau ; il était bien plus petit, mais possédait déjà ses bois qui démontrait qu'il avait déjà atteint l'âge adulte.

 

Radegonde tournait lentement autour du Renne et l'observait.

 

« Je suis Radegonde, nécromante et experte tanneuse et tisserande. Je suis ravie que tu sois tombée sur nous, avec un peu de chance, je pourrais bien m'occuper de toi ! »

 

Suite à ces mots, le regard de Monsieur Reine s'affola, et le renne se réfugia derrière un lit de la coquille. Radegonde se dépêcha d'ajouter en riant :

 

« Je rigolais, évidemment qu'on va bien s'occuper de toi, et tant que tu es avec nous, rien ne pourra t'arriver ! »

Link to post
Share on other sites

Tout en faisant une myriade de bulles sur son sillage, la lutine écoutait la grande Radegonde sa super-marraine se présenter à Monsieur Reine.
L'animal s'étant caché derrière un lit, elle voleta jusque là.
Penchant légèrement la tête, elle se lança à son tour.


"Shosho, la Reine des boulettes, c'est moua !
Lutine, petite, Générale, mais particulière...
Aérienne on m'dit, tête en l'air touzours, même si je grandis, pas souvent les pieds sur terre, et dans une bulle je vais, à gauche, à droite, làba, zissi... "


**quoi d'autres se demandait-elle, parce que c'était pas beaucoup**


"Soigner, aider... taper les monstres, ramasser des plantes, c'est ma spéciale I.T.
Même si je sais pas ske c'est une I.T., je perds sévère, j'utilise mon orbe... ça m'sert à taper !
Ca ressemble à une bulle, mais c'est bôcou plus cher !
Aussi, mouruter ça m'fait pas peur, la recycleuse m'attend de bon coeur.
Faire des bêtises, c'est bien chouette, surtout ensemble avec les Fnous.
Et puis surtout... s'habiller en rose, piske le rose, c'est classe.
Bon, j'crois bien que j'ai toudit"

 

La lutine s'approcha de Monsieur Reine dans une bulle pour pouvoir le caresser doucement, mais PLOP, la bulle explosa et la lutine tomba sur la tête du renne et glissa jusque par terre, comme sur un toboggan, en riant.

 

Edited by shorion
Link to post
Share on other sites

C'était à son tour. Terpsi fit rouler la petite lutine en boule vers Papp avant de s'avancer devant Monsieur Reine.

Elle le regarda attentivement, s'éclaircit la voix et commença sa présentation. 

 

J’me présente, je m’appelle Terpsi

J’voudrais bien réussir ma vie, assistée

Etre belle, gagner de l’argent

Puis surtout rester dans l’divan

Mais pour tout ça il m’faudrait Rad’gonde à plein temps

 

J’suis rôdeuse, j’tiens mon arc dans la main,

J’veux tirer des flèches et que ça tourne bien, tourne bien,

J’veux écrire mes exploits dans le vent,

Une légende folle et stupéfiante,

Pour faire rêver dans les auberges tous les passants,

 

Et partout sur Melrath,

J’veux qu’on parle de moi

Que les ennemis soient nuls

Qu’ils ne craignent que moi,

Qu’ils s se perdent, qu’ils se tuent,

Qu’ils s’enfuient à ma vue

 

Pour ceux qui aiment l’alcool,

Devenir le nouveau Pohl

J’veux que toutes les nuits

Effrayés dans leur lits

Ils se couvrent de pipi

Dans leurs rêves maudits

 

Puis après je ferai des combats

Mes ennemis se prosterneront devant moi

Des joutes d’une dizaine de personnes

Ou même le tout-AD s’étonne

Et se lève pour prolonger la fiesta

 

Et partout sur Melrath,

J’veux qu’on parle de moi

Que les ennemis soient nuls

Qu’ils ne craignent que moi,

Qu’ils s se perdent, qu’ils se tuent,

Qu’ils s’enfuient à ma vue

 

Puis quand j’en aurai assez

d’être aussi fort que Pohl

Je cesserai de me battre

De remplir la nécropole

Je ne toucherai plus les gueux

Je vous ferai mes adieux

 

Et puis l’année suivante

Je vous retrouverai

Et puis l’année suivante

Je vous retrouverai

Je vous attaquerai

Pour la continuité

 

Les nouveaux du Marais

Diront que je suis tarée

Que j’suis une fille frivole

Que je fais bien d’m’en aller

M’appelleront la guignole

Terniront mon passé

 

Alors je serai vieille

Et je pourrai m’effacer

Je prierai fort Fimine

Pour tout me pardonner

J’veux partir bienheureuse

Et ne rien oublier

J’veux partir bienheureuse

 

Monsieur Reine regardait dans le vide, perdu, sans aucune réaction, mais les FNous avaient apprécié son show et c'était le plus important.

Link to post
Share on other sites

S'approche de Monsieur Reine, et commence à faire des petits cris et couinement avec insistance

-Miiiih ... Miih mih mih mimih ... Grrr, Miiih mih ?

S'arrête, perplexe, voyant que celui-ci ne le comprend pas et regarde autour d'elle après une solution

-MIH !

S'éloigne quelques instants et revient en trainant de force Dame Radegonde en mordillant dans le bas de sa tunique et s'approche de Monsieur Reine à nouveau

-Miiiih mih mih ?

Dame Radegonde comprend rapidement que la petite créature devant elle, essaye de se faire comprendre à son nouvel ami le renne et finit par lui présenter celle-ci

-Pitit Renard est ... ben un renard ... toute jeune ... arrivée chez nous ... ben récemment, mais très gentille et qui aime chasser les petits animaux et se balader dans la nature ... enfin je crois ...
-C'est bon comme ça ? 

Hoche de la tête ravie en poussant de petits cris strident et fait une léchouille à Dame Radegonde

-Ah oui ... et elle aime bien faire des léchouilles aussi ...
-Miiiiih ! 

Fait une léchouille à Monsieur Reine et repart fièrement se chercher un truc à grignoter dans la chambre de Terpsi

Link to post
Share on other sites

Pendant que les autres se présentent, Cédille et Cécile réfléchissent à la manière de se présenter. Et comme Cécile l'a déjà fait une fois, sur la fontaine, Cédille a la priorité sur la forme ! Du coup, après avoir bien tout écrit, ils s'approchent de Monsieur Reine et Cédille, un peu intimidé, introduit :

  - Moi c'est Cédille... Hem, on a écrit un... un petit poème... Cécile et moi... Cécile, c'est ma grande soeur...

Comme les autres FNous l'écoutent attentivement, il est rassuré : après tout, ils les connait, ils ne se moqueront pas ! Alors, il se lance :

 

Petit magicien en quête de fleurs

Un peu de jugeote et beaucoup de cœur

Il partage sa tête avec sa sœur

Cécile, fière lamesort sans peur !

 

L’un essaie de semer le bonheur

L’autre veut mériter tous les honneurs

Cédille aime poésie et douceur

Mais dans l’action, Cécile est la meilleure !

 

Arrivés sur ces terres par passion

Aquarites grâce à Papyscillon

Ils sont FNous de commune décision


Après une sieste et l’invocation*   

Les combats, les plantes, l’exploration

Ils font des bêtises à profusion !

 

(* Pour faire plaisir à Radorable et Supertina)

Edited by Cédille de Werven
Link to post
Share on other sites

[+ 113 AC] Période Festiva, le 5.

 

Les Fnous cherchaient toujours à prévenir un maximum de gens que Monsieur Reine était chez eux. Mais il semblait encore un peu faible de sa chute sur le toit de la coquille, alors ils eurent une idée. Au lieu de l'emmener voir les Eux, il fallait que les Eux vienne le voir !
Un message fut donc rédigé, invitant les gens à venir faire une journée de stage (une idée piquée à Sepertina, mais chut, il ne faut pas le dire), dans la joie et la bonne humeur, où qui voudrait pourrait venir visiter la coquille, et rencontrer Monsieur Reine.

 

unknown.png

 

Les Fnous voulaient que les gens jouent tous ensemble, mais à cause d'une goutte d'encre qui tomba malencontreusement, "jouer tous ensemble" se transforma en "jouter tous ensemble"... Ils se regardèrent, ils comprirent qu'ils n'avaient pas envie de recommencer le message... Bah ça sera des joutes alors !
Les Fnous décidèrent de laisser le message devant toutes les coquilles des terres des éléments, accompagnés d'objets qui leur faisaient penser à la faction. Et pour s'assurer que le message fonctionnait bien, Radegonde fut chargée de tester la méthode sur les Fnous.

 

unknown.png
juscarotte.png Thuatha Dé Chilandari
Radegonde toqua à la porte et partie se cacher derrière un arbre, observant si le message fonctionnait bien. Il était accompagné de jus de carotte, car tout le monde aime les carottes chez Fnous, et même que c'est pour ça qu'ils sont si gentils, c'est Tapate qui nous l'a dit !
unknown.png
Les Fnous étaient sortis et s'intéressaient au message, ça marchait !
Il fallait donc réitérer devant chaque tente/casemate/coquille/forteresses !
Faisant preuve d'une organisation hors du commun (pour des Fnous), chacun fut envoyé à différents endroits.

 

Radegonde connaissait le marais comme sa poche, et comme elle était la plus grande et forte des Fnous, elle fut envoyée déposer le message devant les 3 plus grandes et fortes factions !


unknown.png
cafeq.png L'Alliance
Ils sont les plus grands, mais en ce moment, ils sont beaucoup endormis, alors il fallait une boisson pour les grands endormis. 


unknown.png
chocolatchaud.png Au-Delà
Les autres Eux disent souvent que les zAu-Delà sont froids, alors il fallait leur offrir quelque chose qui réchauffe les corps et les coeurs.
CookieTaverne.png
Un peu plus loin, un petit sac était posé, fermé par une corde à laquelle était accrochée une étiquette : "Pour Sep."

 


unknown.png
croissant.gif Constellations de l'Aube
Sans lune, une belle nuit étoilée perd de sa splendeur.

 

Cédille adorait les fleurs, il se désigna d'office pour aller déposer des fleurs devant des coquilles des Eux, il fût accompagné de Pitit Renard qui avait besoin d'aide pour déposer le message et les objets. Ils traversèrent les alentours de MZ de l'Est à l'Ouest.
unknown.png
chope_all.png Gladius Vagor
Les Gladius Vagor possédaient actuellement les tours sur Melrath Zorac, alors une spécialité de la ville leur rappellerait cette victoire (et puis leur chef aime bien la bière parait-il).


unknown.png
tournesol.png La faction Céleste
Il est dit que les tournesols cherchent toujours à suivre le soleil. Sauf qu'il y a bien trop d'astres célestes dans le ciel de la terre des éléments. Alors on a décidé de les aider à trouver Céleste plus facilement !


unknown.png
chrysantheme.png Le Culte de Nyx
Les gens qui perdent une coquille, c'est très triste. Et il parait que ces fleurs sont beaucoup utilisées pour les événements tristes.


unknown.png
vinchaudepice.png Les nomades
Dans leur grande tente au milieu du désert, même si il fait bon le jour, ils doivent avoir froid la nuit, alors on s'est dit qu'un moyen de se réchauffer leur ferait plaisir !


unknown.png
sucettes.png L'Asile d'Aliénés
Ces jolies sucettes en spirale colorées pourraient rendre fous, mais si on les offre à des gens déjà fous, peut-être que ça pourrait les soigner ?

 

Enfin, Shorion fut envoyée avec Terpsichore faire toutes les coquilles du Nord au Sud.
unknown.png
chopeaqua.png Le Soufle d'Eolia
Si on rote après avoir bu de la bière mousseuse d'Aeris, c'est un Souffle d'Eolia ?


unknown.png
mixtur10.png Adventure Time
L'Adventure Time, c'est le temps de l'aventure, et rien de mieux pour l'aventure qu'une grande vadrouille !


unknown.png
plume_chicken_rouge.pngplume_chicken_vert.pngplume_chicken_jaune.pngplume_chicken_bleu.png Eyras des Songes
Pour faire des Songes doux et moelleux, il fallait leur offrir de quoi faire le plus beau des oreillers, parce que dormir c'est important !

Edited by Radegonde
Link to post
Share on other sites

[+ 113 AC] Période Festiva, le 6.

  - Ou alors, une super sortie jusqu'à la plage !

  - Pitêt un concours de cueillettes de fleurs ?

  - Je sais ! Je sais ! On peut faire un super feu de camp dans la coquille et raconter des histoires !

 

Pour la journée des stagiaires, les FNous ont plein d'idées de choses à faire ! Ils sont impatients de les inviter dans la coquille et de faire des bêtises avec, ça oui. Faire les FNous avec les Eux, c'est très excitant ! D'ailleurs, quelques-uns sont déjà arrivés et découvrent à quel point c'est grand, chez FNous, et on en espère encore beaucoup beaucoup. dans la journée.

 

Cécile est contente de voir du monde (surtout si ça lui permet de rencontrer d'autres grands guerriers), mais les propositions l'ennuient, à force. Les plantes, ça ne l'a jamais passionnée et les récits, elle préfère quand ils racontent ses propres exploits : alors, elle pousse des soupirs las dans la caboche de Cédille. Ce dernier lui demande alors, parce qu'il aime pas quand elle fait ça :

  - Au lieu de ronchonner, propose des idées, Cécile !

Ho... exactement ce qu'elle attendait. Elle réplique alors avec énergie :

<< J'en ai une, et elle est géniale ! Mais pour que je puisse les dires, tu dois prendre une potion de somnifère. Allez, fissa, c'est mon tour ! >>

Cédille soupire, mais il obéit : comme ça, Cécile peut utiliser le corps qu'ils partagent et parler par sa bouche. Il ne le fait pas toujours, mais il essaye quand même d'être gentil avec elle ; et puis, si elle a une idée...

 

Alors, quand un FNous propose :

  - Ou alors, on va montrer à Monsieur Renne toutes les terres des éléments, même qu'il pourra rencontrer le géant chat des cimes.

Cécile saute sur l'occasion – et sur ses pieds – et lance :

  - Sauf qu'il est tout faiblard, l'animal ! Si on y va maintenant, il va se faire réduire en charpie par les sales types dehors ou par les monstres, et je ne parle même pas du tigre. Ce qu'il faut faire avec les Eux, c'est montrer à Reine comment se battre ! Échanger nos meilleures techniques, faire connaissance par le fer et la magie, devenir compagnons et adversaires d'armes ! C'est comme ça qu'on tisse réellement des liens, croyez-en une experte.

L'avantage chez les FNous, c'est qu'il n'y a pas que les plus martiaux qui aiment la lutte : il y a aussi les adeptes du mourutage ! Du coup, ça leur plairait de jouer au combat avec des Eux-stagiaires. Et puis, ils sont toujours prêts à aider les gens et les maisons à devenir plus forts, Monsieur Reine compris. De toute façon, ils auront toute la journée pour faire des bêtises avec les Eux et montrer la belle coquille ! Sans compter, enfin, qu'ils ont promis sur le parchemin de faire des joutes - même si c'était une faute de frappe (parce que ce sont les joutes, alors on parle de faute de frappe et non d'encrage).

 

Du coup, l'idée est adoptée : le soir de la journée stagiaire, on fera des joutes !

Edited by Cédille de Werven
Link to post
Share on other sites

 

 

[+ 113 AC] Période Festiva, le 7.


Le stage s'était trop bien passé !


Monsieur Reine avait vu tout le monde défiler devant lui, parce que tout le monde voulait le voir et l'approcher. Il avait l'air d'avoir un peu peur au début de la journée, mais plus le monde arrivait dans la coquille, plus il avait l'air de s'habituer et Fnous avions trouvé qu'il avait même l'air content de voir tout ce monde jouTer pour lui.


La lutine avait reçu une fleur orange en cadal, et tout le monde avait échangé des cadals. Certains ont même donné des cadals à Monsieur Reine ! il a été gâté ! Plein de bêtises ont eu lieu, chacun y a mis du sien pour en faire beaucoup.

Fnous avions donné des oranges de Nowel aux stagiaires.

 

"Ca a été une trop super journée de stage!"

 

 

Sur ce, les Fnous exténués s'en sont allés au lit, on entendit des chuchotements et des rires, puis la coquille se fit silencieuse.

 

 

 

La lutine se réveilla au milieu de la nuit. Elle avait rêvé que Monsieur Reine lui parlait...
Elle était toute perturbée et courait dans tous les sens dans la coquille en essayant de ne pas faire trop de bruit, et son bulleur laissait des bulles de savon partout, qui voletaient en tous sens.
Il lui avait parlé ! Il avait dit qu'il était content d'en savoir un peu plus sur chaque Fnous, mais il aurait bien voulu en savoir plus sur... Fnous !

 

"Kesseke ça voulutait dire" se demandait-elle en courant partout.

 

Elle essayait bien de réveiller Radegonde qui sait tout, mais rien à faire !
Plus qu'à attendre que tout le monde se réveille !

 

Après avoir fait une groooosse bulle, elle monte dedans et attends près de la porte.... elle attend, attend... c'est long, pas un bruit... enfin elle s'endort dans sa bulle...
A nouveau Mr Reine vient lui parler, dans sa bulle cette fois, et lui pose des questions !

 

*PLOP* la bulle a éclaté, la lutine est par terre et se frotte les yeux.


"Kessekisépassé... ah, je dormitais encore !"

 

Vite, elle court à son bureau, pour être sûre de pas avoir le temps d'oublier, prend sa belle plume rose et son encre rose, et rédige une missive pour tous les Fnous et les Eux, piske pas sûr que FNous zavons toutes les réponses... et elle copie les questions de Monsieur Reine, sous l'oeil attentif de Monsieur Reine qui la regarde, debout près du bureau.

 

 

 

 

 

parchemin.png.5d21da0e08f68eb33830896e9af75bda.png

 

 

 

 

 

Elle recopie sa missive plein plein de fois tandis que tout le monde dort encore, puis va vite placarder sa missive sur toutes les auberges de la Terre des Eléments. Pour avoir un maximum d'aide possible.

 

Ayant fini de laisser son message un peu partout, elle s'en retourna en bullant chez les Fnous.

 

 

 

 

 

[HRP : Petit Quizz ouvert à tous dont moi seule ait les réponse, donc tout le monde peut participer, en m'envoyant ses réponses par MP jusqu'au 12 à 00h12 parce que c'est beaucoup beaucoup et ensuite je donnerai les réponses et les résultats. Merci à tous ceux qui veulent participer. ]

 

 

Edited by shorion
Link to post
Share on other sites

[+ 113 AC] Période Festiva, le 8.

 

Fnous, on a prévu de faire plein de trucs pour aider Monsieur Reine a rentrer chez lui. J’espère qu'on va y arriver, il à l'air tout triste sans sa famille...

Comment ils font les gens pour aider les petit qui sont tout triste?

Des œuvres de Chat ridé!! heu... Chat rité? Mais ça veut rien dire Rité...

Bref! on va mettre en vente quelque chose pour récolter plein de sous pour pouvoir faire plein d'actions pour aider Monsieur Reine a retrouver le sourire et rentrer chez lui!

Mais qu'est ce qu'on a qui vaut plein de sous?

Un anneau d'étoile? des ciseaux en diamants? Des livres de magie ?

 

Non, rien de tout cela n'a assez de valeur... Il faut quelque chose d'inestimable pour avoir assez de sous...

...

...

Je sais! Ce que Fnous on a qui a le plusse de valeur, c'est Radegonde! C'est grâce a elle qu'on arrive a faire nos quêtes, nos équipements, tout! C’est elle la chose la plusse précieuse que Fnous on a !

Ce qu'il faut qu'on mette en enchères c'est Radegonde! Et même qu’on pourrait faire une journée d’essaie ou Radegonde et Fnous tous, on aide les Eux ! Par exemple pour tuer des boss, ou faire des quêtes !

 

Sans même demander son avis à Radegonde, je couru jusqu’à la table pour écrire un jolis mot:

 

 

 

Cher tous,

Dès aujourd'hui et jusqu'au 21, 8h, heure non solaire, de la période Festiva, Fnous mettrons aux enchères notre grande forte et utile Radegonde, afin de récolter de l'argent pour aider Monsieur Reine à rentrer à sa maison.

Pour ce faire, vous Fnous(1) trouverez dans divers auberges(2), et alors vous pourrez faire un don, du montant de votre participation, avec un petit message quand même pour pas qu'on oublie de vous compter.

Celui qui aura le plusse donné, pourra obtenir Radegonde pendant toute une semaine. Il fera d'elle ce qu'il veut(3). L’intégralité des fond récolté servira au sauvetage de Monsieur Reine.

De plus, pour avoir une idée de l’aide qu’elle pourra vous apporter, demain, Fnous tous vous aiderons dans vos quêtes, et autre besoin de soins ! Pour ça il faudra juste nous le dire demain!(4)

 

 

A très vite, et que le plusse riche Généreux remporte Radegonde!

Fnous

 

(1) Radegonde/Fenwyn, Papp/Panda Wan, Shorion/Shofar, Cette liste peut être mise à jour, veuillez vous y référer avant de faire un don.

(2) auberge sud de MZ, auberge du marais, auberge de la mine.

(3) sont interdit: de tuer des Fnous, de voler le coffre des Fnous et celui de Radegonde, de la faire mourir volontairement

(4) Dans la limite du stock de Fnous disponnible

 

 

 

Voila! le message était écrit, je pouvais m'empresser d'aller le placarder à toutes les auberges et autres endroits stratégiques!

Edited by papp
Link to post
Share on other sites

[113 AC, Période Festiva, le nEuxf]

 

Les FNous étaient très joyEux depuis la visite des Eux dans la coquille. Les stagiaires s’étaient montrés très gentils et respectuEux envers Monsieur Reine et ils avaient répondu nombrEux à leur annonce. Certes, Monsieur Reine avait vu des choses à faire rougir les DiEux mais grâce à Eux, Monsieur Reine était devenu belliquEux et prêt à affronter l’extérieur. Mais avant d’inviter Monsieur Reine à sortir, les FNous avaient prévu quelque chose, une journée avec Eux ! Comme cEux-ci s’étaient montrés générEux et qu’ils avaient rendu Monsieur Reine moins peurEux, ils méritaient qu’on leur consacre un instant rien que pour Eux !

 

Les FNous allaient donc se rendre utiles pour les nécessitEux et ils étaient déjà heurEux rien que d’y penser. Leurs yEux brillaient de mille fEux et même s’il faisait nuagEux, ils avaient tous un sourire RadiEux. Ils auraient aimé que Tapate soit là mais elle était piégée dans son lit bavEux. Dans l’attente d’un parch-Eux-min, Ils se bousculaient tous devant la porte de la coquille en espérant oeu(Eux)vrer de leur miEux.

 

Edited by Terpsichore
Link to post
Share on other sites

 

[+ 113 AC] Période Festiva, le 10.

 

 

Aujourd'hui, ils avaient décidé de montrer à Monsieur Reine l'endroit où ils vivent, et donc de lui faire visiter Melrath Zorac. Les voilà partis.

 

Ils commençaient leur grande visite de la ville.


Franchissant avec Monsieur Reine, qui regardait partout, les portes à l'ouest de la ville, notre équipe de Fnous s'avança alors vers le nord.

 

Comme ils s'approchaient des Thermes, dont arrivait une odeur d'eau chaude et de vapeur, la lutine se précipita vers l'entrée.

 

"Viende voir Monsieur Reine ! Viende ! Ici aussi y en a plein des bulles ! Comme dans la coquille !"

 

Elle courut à l'intérieur et attendit. Monsieur Reine passa doucement son museau par l'entrée, tout doucement, suivi par les Fnous.
La lutine, l'apercevant, fit de grands gestes dans sa direction en l'appelant à plein poumon. Ca résonnait dans les thermes, on n'entendait qu'elle.

Il devait commencer à être habitué à l'effervescence, car il ne sembla ni se formaliser, ni s'effrayer, et avança dans les lieux.

 

Les Fnous avaient bien envie de jouer avec l'eau, mais ils hésitaient, peut-être qu'il aimait pas l'eau, Monsieur Reine.


Les Fnous attendaient de voir ce qu'il allait faire, mais il dodelinait tranquillement sa tête à droite et à gauche, regardant, il semblait respirer l'air humide à grands coups.

Monsieur Reine fit quelques pas, ça et là, faisant le tour.

 

La lutine n'y tenant plus, mit le bout d'un pied dans l'eau. Le bout d'un pied... soulevé du sol évidemment... et... ce qui devait arriver... PLOUF ! Elle avait l'habitude des PLOPs, mais PLOUF...

 

"Hihihihihi"

 

 

678294080_visitethermes.png.fe55a5631348ba7e94740c94b8f1d1d0.png

 

Grande marraine Radegonde secouait la tête en riant, et les Fnous se sont tous jetés à l'eau, trempés jusqu'aux os, ils s'ébrouaient gaiement tandis que Monsieur Reine les regardait, comme on surveille des enfants.

 

Après un moment ludique à se jeter de l'eau, ils sortirent et firent sécher leurs habits en profitant du sauna, puis se rhabillèrent et ressortir, en suivant Monsieur Reine, qui n'avait pas attendu leur signal et prenait les devants... ou les dehors.

 

Link to post
Share on other sites

Après la visite des thermes, le groupe des Fnous arrivaient devant la maire de la ville. C'était un endroit fabuleux pour les amateurs d'informations divers et variées, mais aussi de rangement et d'organisation.

 

« Venez vite, on va visiter la mairie ! C'est l'endroit le plus important de la capitale de la terre des éléments !»

 

Sur ces mots, Radegonde se précipita à l'intérieur, suivie des Fnous qui semblaient moins emballés... Après tout, l'organisation n'était pas le point fort des Fnous, ils se reposaient beaucoup sur Radegonde pour ça.

 

unknown.png

 

« Regardez tous ces documents ! Tout ce qui concerne la ville est consigné ici, c'est incroyable non ? »

 

Radegonde, Shorion et Terpsi se retrouvèrent autour de la table de Madame la maire. Le bureau en avaient vu des vertes et des pas mures. Le bois était gondolé à certains endroits, brûlés à d'autres, signes que les différents régents de MZ étaient passés par là. L'eau savonneuse des bulles de Shorion, et la bave de lapin-limace de Tapate pouvaient faire gondoler même le bois le plus noble ! Et les bombes de Noeleroi étaient redoutées et craintes par chaque pièce de mobilier de Melrath Zorac.
Les autres Fnous ne semblaient pas vraiment intéressés par tous les documents dans lesquels se plongeait Radegonde. Snowa lorgnait sur les piles de lingots d'or du banquier, mais son regard insistant aurait dissuadé n'importe qui d'y toucher. L'amour pour les fleurs de Cédille le poussa à observer les plantes en pot de la mairie, et probablement qu'il cherchait le moyen de les délivrer et de les rendre à la nature.

Monsieur Reine, quand à lui, gambadait joyeusement entre les différents membres des Fnous, observant les couleurs des livres et parchemins qui traînaient ça et là. Il ne comprenait pas vraiment ce qu'il faisait là, mais il était content de visiter de nouveaux endroits avec ses hôtes.

 

Après s'être chacun intéressés à des choses différentes de la mairie, les Fnous suivirent Cédille, qui voulait à tout prix monter les escaliers pour leur montrer la grande bibliothèque à l'étage de la mairie.

Edited by Radegonde
Link to post
Share on other sites

À peine arrivé à la bibliothèque, voilà Cédille qui court dans le coin nord-est et prend un livre. Tout fier, il le montre à Monsieur Reine – qui a réussi à monter les escaliers :

  - Regarde ! "Botanique et Mycologie" ! Grâce à ça, tu sauras ce que tu peux manger et voir toutes les fleurs des environs. Et il y a plein d'autres livres comme ça !

Cédille, la bibliothèque, ça lui rappelle sa Maman. Elle aimait bien lui lire des histoires, et surtout celles de la légende des Terre des Eléments ! D'ailleurs, Cédille sait presque bien lire maintenant, parce qu'elle lui a appris.

  - Il y a plein de connaissances ici, on peut découvrir le monde sans même bouger ! Bon, il y a des toiles d'araignées partout, mais elles ne sont pas méchantes, au moins il n'y a pas de moustiques. Ho, et il y a des belles images parfois ! Des dessins magnifiques de Papyscillon, par exemple.

Cédille court jusqu'à la table et continue, surexcité :

  - Et là, regarde ! Il y a toujours plein de cartes ! Regarde Monsieur Reine, on est... ici ! Et là c'est la coquille. Ho, peut-être que tu reconnais ton chez-toi ici ?Bibli.png.27604d3fa0fa9ea66641e1dfbc64ec76.png

Malheureusement, non : Monsieur Reine regarde la carte... et tente de la manger.

  - NON MONSIEUR REINE ! IL NE FAUT PAS ABIMER LES LIVRES, C'EST S-

Alors, prenant conscience de la règle d'or numéro deux de la bibliothèque, il chuchote la fin de sa phrase :

  - ... sacré... !

Et puis, il termine :

  - En tout cas, c'est aussi un super endroit de sieste. Les aventuriers belliqueux – même que j'ai appris ce mot dans une livre – ne s'intéressent pas trop à la lecture, alors ils ne viennent pas ici. Et puis comme il faut toujours être très silencieux dans une bibliothèque pour pouvoir lire, c'est très calme. Et les tapis sont si doux ! Par contre, il faudrait mettre des coussins dans un coin pour lire ou siester dedans...

Il faudra qu'il demande aux FNous s'il peut prendre ceux de la coquille, tiens.

 

Mais pour l'instant, la visite continue !

Link to post
Share on other sites

L’auberge du Nord de Melrath était plus petite que celle du Sud mais elle avait bien plus de potentiel. L’alcool y régnait en maître et il y avait une salle des fêtes au sous-sol. Terspi n’avait pas encore eu la chance d’assister à un pièce de théâtre dans cette salle mais elle s’y était déjà rendue à plusieurs reprises pour vider les restants d’alcool dans les bouteilles et manger les délicieux mets posés sur la table. La sœur Gerger ne lui avait jamais rien dit, alors elle renouvelait l’expérience fréquemment. Terpsi n’aimait pas le gâchis d’alcool et ça lui faisait mal au coeur de savoir qu’il y avait toutes ses bouteilles à moitié remplies. Les Ignés, Aérides et Aqueux quittaient la pièce sans se soucier de ce délicieux vin, ce précieux nectar, encore présent sur la table. Elle était convaincue que c’était eux les responsables car un Terran ne ferait jamais ça. Fimine les gronderait sinon.

 

Elle guida tous ses copains FNous devant la porte du bâtiment et montra le tonneau à côté de la porte à Monsieur Reine.

 

« Tu vois, il y a quelques bouteilles vides posées sur le tonneau. Certains pochards sont parfois tellement ronds comme des queues de pelles, qu’ils n’arrivent même plus à rentrer dans le bâtiment... du coup, ils ressemblent à des grosses limaces comme Tapate et ils laissent leur trace… Mais je pense que tu t’en fous...Allez, rentrons ! »

 

Elle ouvrit la porte de la Pinte d’Or à ses compagnons et leur invité et commença la visite des lieux.

 

« Alors tu vois, tous les gens ici, c’est des habitués ! Ils sont là tous les jours à causer et à boire, certains radotent même beaucoup...Mais bon, ces gens sont extraordinaires car ils boivent de l’alcool ! »

 

Elle se rapprocha de Monsieur Reine et lui murmura : « Si tu veux prendre une bière sur cette table en douce, vas-y, je te couvre ! ». Elle se plaça devant lui mais il ne semblait pas vouloir boire. Il accepta quand même de manger un petit morceau de fromage et du sel de céleri proposé par Valar pour accompagner la bière. Après ce festin très maigre, elle lui montra les escaliers cachés au fond de la pièce à Monsieur Reine et l’invita à descendre.

 

« Regarde, ici c’est…. OOOOOOOOOOOOOOHHHHHHHHHHH ! »

 

Monsieur Reine s’était rué sur la table et reniflait dans tous les sens. Son museau frottait la nappe et il faisait des allers-retours incessants dans la pièce. Il avait défoncé deux chaises au passage et semblait totalement perturbé. Terpsi sentait les problèmes arriver. La sœur Gerger n’allait plus l’autoriser à venir...

 

« Doucement Monsieur Reine, doucement ! » dit-elle en s’approchant de lui et en tentant de le caresser. Heureusement, il revint à la raison rapidement et s’arrêta de faire le FNous. Avec l’aide de Radegonde et de Pitit Renard, elle cacha les sièges derrière les rideaux sur l’estrade pendant que Cédille jouait un air de piano qu’il ne maîtrisait pas du tout. Snowa s’était proposée de brûler les chaises pour les dissimuler mais elle avait dit non de peur que la salle des fêtes n’existe plus. Shorion jouait avec la peluche au milieu de la table, elle avait réussi à la mettre dans une bulle et elle la faisait rebondir du bout des doigts.

image.png.ccf85052d0a0df8d068ea6255760bf8f.png.acde8417bd90e3342a2127e465194d52.png

 

 

« Comme tu peux le voir, nous sommes dans la salle des fêtes. Aujourd’hui, il n’y a pas eu de réception donc les tables sont vides mais cet endroit est parfois synonyme de débauches, d’alcool et de musique. La belle vie en somme ! » Elle lui sourit puis repartit de la salle avec tous ses compagnons en direction de la prison. Elle évita de croiser le regard de la sœur Gerger avant de sortir.

 

 

 

 

Edited by Terpsichore
Link to post
Share on other sites

A peine arrivé dans la prison, je poussais Monsieur Reine vers l'un des 2 malheureux gardes qui surveillaient les lieux

Miiiih ! Mih mih mih miiih Mih mih ! 

Le garde intrigué n'eut pas le temps de réagir que je l'assommais avec une énorme pierre ramassée sur le côté de mes petites pattes rousse et blanche

Mih mih mih mih :o
Mih mih !

Je trainais la victime sur le sol jusqu'à la guillotine, lui passant la tête de l'autre côté pour montrer à Monsieur Reine comment cette énorme machine fonctionnait quand Dame Shorion arriva et me sauta dessus pour m'empêcher de commettre un crime horrible

Miiiih ! Mih *couine*

Sans trop comprendre ce qu'il se passait, Dame Radegonde s'approcha de la dangereuse machine et trébucha sur la corde qui, se défit ! 
Mais au grand dam des spectateurs, celle-ci était tellement rouillée que la lame resta coincée à sa place.
Dans un légé couinement, je restais déçue de la scène et Monsieur Reine restait, lui, perplexe devant la situation...

 

1765870832_PrisonPititRenard.png.2ea5f1ca83578887ea0c8baf30ce6b62.png

Edited by LuLuNe
Link to post
Share on other sites

C’était avec impatience que je voulais faire visiter MZ à Monsieur Reine, et particulièrement le temple. C’était mon endroit préféré à MZ ! Déjà car c’était tout jolis avec la statue de tout ces gens, mais en plus il y avait la grand et belle statue de mon Dieu : Vulfume. Et je devais le présenter à monsieur Reine, comme ca, il deviendrait un puissant Monsieur Reine maîtrisant le pouvoir du feu ! De toute façon Vulfume, Dieu du feu, des métaux de ce qui brûle et du travail, était le meilleur des dieux, alors c’était le seul important dans cette pièce !

Oui, mais voila ! Je voulais vraiment vraiment venir avec Fnous faire visiter MZ a Monsieur Reine, mais le matin même je tomba malade. J’étais incapable de bouger du lit (et cette fois, c’était pour de vrai! Ce n’était pas un prétexte pour ne pas que Sep m’envoie pexer...) Du coup, j’ai demandé son aide à Snowa, qu’elle raconte tout ca a monsieur Reine a ma place !

 

 

Le jour était venu de promener Monsieur Reine, le pauvre n’allait pas toujours rester enfermé dans cette forteresse ! Papp avait prévue de lui faire visiter le temple de MZ. Malheureusement cette dernière tomba malade. Ce fut donc à Snowa d’assumer son rôle. L’aqua mago soupira, elle qui voulait rester une journée de plus à dormir méditer, c’est cela méditer, oui ! En compagnie des fnous elle accompagna Monsieur Reine au temple. Elle devait dire du bien du dieu igné d’après Papp. Seul soucis elle ne le connaissait pas trop et puis parlé d’un dieu igné… bwarf. Le seul dieu qu’elle vénère de temps à autre est Posicillon le seul Dieu qui a de la puissance à ses yeux. Elle présenta donc la salle la plus importante à monsieur Reine, bien qu’il faut 5 langues de serpent pour passer. Les statues et les stèles sont sublime là bas. Et puis si Monsieur Reine décide de rester il devra choisir un élément. Elle mit donc toute son énergie à glorifier le dieu aqua pour que l’animal le vénère à son tour.

unknown.png

Link to post
Share on other sites

Après avoir tant marché dans MZ, Cédille avait décidé de faire une petite sieste dans le temple pour se reposer, près de Papyscillon. Mais après avoir retrouvé un peu d'énergie, le revoilà sur pied pour le dernier endroit : la Guilde des Chasseurs !

 

 

Avant même d'entrer dans le bâtiment, les bruits de lutte et le brouhaha des Chasseurs les accueille – ainsi qu'une certaine odeur de transpiration. Monsieur Reine est habitué à ces bruits depuis les joutes, mais il semble quand même inquiet et est bien décidé à rester près de l'entrée. Peu rassuré lui aussi, Cédille ouvre la porte... et paf ! Voilà un casque qui déboule de nulle part et l'assomme ! Et dire que ces machins sont faits pour protéger !chasseur.png.dc7f8b61731e7766d7597a3854799899.png

 

 

En tout cas, cela laisse l'occasion à Cécile de prendre le contrôle du corps ; et elle n'attendait que ça, car ils sont arrivés à son endroit préféré de la ville. En voyant tous ces fiers combattants et surtout fières combattantes, Cécile lâche une espèce de couinement euphorique.

  - Ho bon sang, ho bon sang, ho bon sang ! On est chez les Chasseurs ! Regardez-les se battre, devenir chaque jour plus fort, mettre au défi tous ceux qui viennent les voir ! Ho là là, je suis impatiente de pouvoir visiter davantage quand je serai encore plus forte !

Dans ses yeux brillent des étoiles émerveillées et sa voix brûle d'envie. Osons-le dire : quand quelqu'un saisit son admiration, Cécile est une véritable groupie ! Alors, elle se tourne vers Monsieur Reine et, passionnée, lui dit :

- Reine, si tu as envie de devenir encore plus fort malgré les joutes, tu dois venir ici ! Ils te donneront plein de missions à faire, comme des petites aventures, et tu iras combattre toutes les créatures des environs. Ho là là, j'aimerais tellement rencontrer les hautes-gradées, je suis sûr qu'elles sont super classes...

Soudain, un garde qui l'a entendue – en même temps, la drôle de procession a attiré tous les regards – lui lance :

   - Eh, gamin (et pas gamine, puisqu'il ne voit que le corps de Cédille), si t'es aussi intéressé, tu pourrais peut-être nous rejoindre comme apprenti.

C'était une blague, bien entendu. Mais voilà Cécile qui le regarde bouche-bée, se perd dans ses pensées, hésite, jette des coups d'œil aux autres FNous... Faire partie des Chasseurs ? Cette élite mystérieuse qui attire tous les regards et se targue d'être venus vaincre les plus grands monstres, les Mayonnaises (ou un truc comme ça) ? Ho, hoooo... C'est difficile de choisir...

 

 

Mais en même temps, ils ont l'air drôlement soumis à leurs chefs, et ils font même la vaisselle comme punition. Et ça, Cécile n'en a vraiment pas envie : la liberté FNous, c'est trop important. Et puis elle les aime bien, ce sont ses véritables compagnons ! Alors, elle secoue la tête et réplique :

  - Non. Je peux pas être apprentie, je suis déjà une grande combattante. D'ailleurs, je viendrai combattre vos cheffes, tu verras ! Et ensuite, je boirai des bières avec vous !

Alors, pour conclure, elle se tourne vers Monsieur Reine et lance :

  - Bref, c'est ici le meilleur endroit, car on peut combattre autant que l'on veut avec des vrais héros et faire des super missions-aventures !

Et quand ils ressortent, elle jette un dernier regard vers l'atelier. Là, ils pourraient lui faire une super épée magique pour qu'elle devienne une réelle lamesort, elle en est sûre...

Edited by Cédille de Werven
Link to post
Share on other sites

Nous arrivions toutes et tous à l'auberge sud de Melrath Zorac et y entrâmes dans la joie et la bonne humeur avec Monsieur Reine pour lui monter un endroit que j'affectionne tout particulièrement et je vais lui expliquer .

 

unknown.png

 

-Tu vois monsieur Reine, c'est ici que je me suis sentie vraiment bien sur ces terres.je te dis ça, mais c'était  avant que je ne rentre dans la clan et que je sois véritablement chez moi 'vec les copines et les copains.  

 

 Puis tout en marchant et regardant le monde qu'il y avait je repris mon explication.

 

-J'ai un métier qui faut pas dire ce que c'est même si  tout le monde le sais .

 

-J'ai loué une chambre ici où je voyais beaucoup de monde . Le soir je buvais une délicieuse bière , ou autre chose hein .

 

-C'est un endroit tellement merveilleux. 

 

-Rooo, tu entend , ya de la belle musique *se retourne , haann, c'est la Piti renard qui joue , et elle couine en même temps, hihi
 

Ma vision se troublait légèrement, et les notes de musique s'estompèrent : une doux parfum de bière me fit chavirer .

 

Et mes pensées s'envolaient vers une certaine rôdeuse émeraude , parce qu'elle brille à mes yeux .Mais je m'égare, reprenons la visite 'vec Monsieur Reine.

 

-Tu sens ça Monsieur Reine, ça c'est pas de la bière, c'est du nectar de la fée verte, enfin, je veux dire de Fimine. Roo tu devraiiiiis, hein non, tu devrais pas, le chocolat chaud, c'mieux. 

 

Je me rendis compte que je n'avais plus rien à dire en fait .

 

Je caressai Monsieur Reine une dernière fois et luis chuchota à l'oreille : Tu vois Monsieur Reine, l'auberge sud ne se visite pas avec les yeux, mais avec le cœur. 

 

Ceci avant de me rendre compte que je ne parlais pas au cervidé mais à une gentil monsieur qui me regardait un peu  bizarrement .

 

...Oops, pardon monsieur.

 

Je tourna les talons, 'tention, pas trop vite, les Terres tournes, et me dirigea vers notre invité.

 

 

Edited by Eridani
Link to post
Share on other sites

[+113 AC] Période Festiva, le 11 

 

La journée d’hier avait été éreintante. Être FNous, c’était avant tout être membre d’une organisation désorganisée. Elle s’était retrouvée à bout de souffle avec Cédille alors qu’ils faisaient visiter Melrath à Monsieur Reine, Valar s’était perdue à plusieurs surprises, Pitit Renard avait voulu couper la tête de Monsieur Reine dans la prison...Heureusement que la grande Radegonde et Snowa les avaient encadrés pour faire la visite guidée. Sans eux, ils n’y seraient jamais arrivés.

 

Ils étaient tous repartis chacun de leur côté après la visite et Monsieur Reine était retourné à la coquille avec shorion. La lutine rose avait essayé de l’envelopper dans une bulle à l’aide de son bulleur mais Monsieur Reine était bien trop lourd et il avait éclaté la bulle. Terpsi était rentrée dans l’auberge Sud de Melrath après leurs péripéties pour se noyer dans l’alcool et discuter avec Gésoif. Elle s’était endormie aux petites heures et bavait sur son oreiller lorsque la sœur Germaine entra sans crier gare et la réveilla.

 

« J’ai reçu un parchemin pour vous ».

 

Elle la regarda en la maudissant et attrapa le bout de papier. Cette intrusion dans sa chambre ne lui plaisait pas beaucoup mais peut-être que Germaine avait eu vent de leur épopée dans la salle des fêtes la veille. Elle attendit qu’elle ait quitté la pièce pour lire le parchemin.

 

«Terpsi, Monsieur Reine a disparu ! IL A DISPARU ! Je faisais des bulles dans la coquille et il s’est envolé, pouf, comme ça ! On doit le retrouver ! Il n’est pas sous la boule de cristal, sous les oreillers, sous le lit de Tapate, sous les pieds de Szordrin, il est nulle part !»

 

A travers ces quelques lignes, elle imaginait déjà shorion affolée dans la coquille, à chercher partout après Monsieur Reine, abandonnant son bulleur sur une table. L’heure était grave, Monsieur Reine connaissait à peine Melrath. Ils avaient bien fait de lui montrer les bâtiments hier. Inquiète, Terpsi s’habilla rapidement, enfila ses bottes et se rendit à la coquille. Shorion avait convoqué tout le monde et s’agitait avec ses petits bras en expliquant qu’elle ne l’avait pas vu partir. Sacré Monsieur Reine, on l’accueille chez nous et il se barre en douce sans nous dire où il va ! Les discussions allaient bon train pour élaborer un plan de recherche :

 

- Valar : Je ne l’ai pas vu sous la douche...

- Pitit Renard : Mihhhh mihhhh !

- shorion : il était là puis pouf, disparu !

- Snowa : je suis fatiguée, pourquoi il est parti ?

- Cédille : Il est parti à la bibliothèque pour prendre la carte !

- Radegonde : Je contrôle la situation, d’après mes recherches et selon le code, il doit se trouver quelque part sur Melrath !

 

Terpsi les écoutait et cherchait une explication rationnelle mais ce n’était pas trop son truc donc elle attendait que quelqu’un trouve la solution. Ils eurent l’illumination au bout de quelques heures. Ils avaient oublié de nourrir Monsieur Reine depuis son arrivée ! Certains Eux lui avaient donné quelques trucs à manger mais pas de quoi se remplir le ventre. C’est pour ça qu’il avait tenté de manger la carte dans la bibliothèque et qu’il avait reniflé la nappe de la salle des fêtes comme un fou….Les FNous étaient gentils mais parfois, ils étaient vraiment bêtes.

 

Radegonde décida de prendre les choses en main et ils sortirent tous ensemble de la coquille pour se rendre sur Melrath. Ils avaient pris des carottes avec eux pour attirer Monsieur Reine et le nourrir. Pourvu qu’il aille bien et qu’il n’ait pas fait une grosse bêtise. Ils s’époumonaient à crier  « Monsieur Reine » sur leur passage mais n’obtenaient aucune réponse. Ils cherchaient à droite à gauche quand un garde adossé au mur de la ville leur raconta qu’une novice tisserande l’avait informé que les cactus des plaines du Sud, sur la plage du rempart, avaient disparu. Des cactus qui disparaissent comme ça tout seul ? Se pourrait-il que… ?

 

Ils coururent vers la sortie de la ville, manquèrent de renverser la statue sur leur passage, et découvrirent Monsieur Reine en train de mâcher un bout de cactus. Il était recouvert de piques mais ne semblait pas embêté pour autant. Plus un seul cactus ne tenait debout...Il avait même décimé le grand cactus orange qui était plus fort que les autres. Monsieur Reine avait appris des joutes et il avait fait un carnage.

 

unknown.png.ad9df59c6e790d9e2ed5c9277c62e7a6.png

 

Ils s’avancèrent lentement vers lui et commencèrent à lui ôter les piques une par une devant la novice tisserande qui ne comprenait rien à toute cette histoire. Elle aurait pu les aider vu qu’elle ne foutait jamais rien de la journée mais elle resta là, à les regarder. Ils terminaient d’enlever les épines lorsqu’un gros coup de vent se fit ressentir et fit s’envoler toutes les fleurs jaunes posées au sol dans un immense tourbillon. Quand le vent s’arrêta, les fleurs retombèrent au sol et des petits cactus firent leur apparition….Il en manquait juste un seul...Du coup, les cactus n’étaient plus en formation TDE mais en formation TDC !

 

843010517_unknown(1).png.b0053b052edc19e77b7c1f0483912782.png

 

Les FNous furent émerveillés devant ce signe venant du ciel et ils invitèrent Monsieur Reine à rentrer à la coquille en lui donnant les carottes qu’ils avaient transportées. Monsieur Reine ne se fit pas prier et les suivit. Il s’arrêta juste un moment pour faire un caca...un cacactus !

Edited by Terpsichore
Link to post
Share on other sites


[+ 113 AC] Période Festiva, le 12.

 

 

 

La coquille était calme et silencieuse, les Fnous étaient trop fatigués d'avoir couru après Monsieur Reine et joué avec lui après être rentrés. On entendait à peine quelques petits ronflements sourds.

Il n'y avait qu'elle qui était réveillée.


La lutine avait reçu un certain nombre de missives pour l'aider à répondre aux questions de Monsieur Reine.

 

Elle les avait collectionnées dans une boîte fermée de son bureau, mais il était temps, maintenant que Monsieur Reine connaissait mieux Melrath, et qu'il s'était habitué à Fnous, de répondre à ses questions.

Elle espérait que les Eux et les Fnous qui avaient envoyé les missives allaient pouvoir l'aider à répondre aux questions trop difficiles.

 

Repritons les questions pour commencifier !

 

"la preums, depuis quand existent les TDC ? Aaaahhhh... je vais lire les missives, pour savoir ! "

 

Sinon, il aurait fallu fouiller les archives, et les archives, c'était pas la tasse de soupe de carotte-salade de la lutine !

 

"Roh làlà, y a des Fnous et des Eux super câlés, ils peuvent dire exactement quand et à quelle heure ! "

Bon, là on va pouvoir répondre à Monsieur Reine, du coup, ça va être facile, y a plein de réponses pareilles... Suivante !

 

" Question Deuze, qui les a créés ? "

 

Un sourire se dessina doucement sur les lèvres de la lutine, alors qu'elle évoquait dans sa tête le gobelin disparu, Korshar.

 

" Si seulement lui et Raunen reviendaient un jour... Ils doivent être partis super loin ! "

Un soupir s'échappa sans bruit.

Après un p'tit moment à rêvasser, la lutine se dit qu'il était temps de continuer, car elle avait encore du travaillage à faire !

 

" Question troisième, quelles sont les spécialités des FNous ? Ah ! trop facile ! les bêtises ! Et le mourutage, zaussi !

 

Question quatrième, qui est entré chez FNous en même temps que Shorion ?"

 

La lutine revit ce jour-là, où elle avait quitté son autre faction, où elle était avec Tapate, rencontré Raunen, qui l'avait invitée, accepté l'invitation et préviendu Tapate.

Tapate était venue lui rendre visite, puis s'était dit qu'on était bien ici, et était restée finalement !

Sur sa feuille à réponse, elle écrivit en rose "Mapate" et continua à lire les questions.

 

"Question cinquième, pourquoi on s'appelle FNous ? Peut-être que quelqu'un a trouvé une réponse bien à donner à Monsieur Reine ! Pour lui expliquer facilement ! "

 

Ah mais oui ! Il y avait même plusieurs explications pour dire la même chose, et avec ça, on va pouvoir donner une ou plusieurs explications !

 

" Question sixième, comment s'appelle la tante ? La tante... ? Mais c'est la coquille... Monsieur Reine a pas comprité, il va falloir lui dire alors. "

 

" Question septième, notre blason ? Vui forcément, on a adopté son image, mais il a dû voir que toutes les factions ont une image différente... Et il a dû voir, la souris jaune, qui s'appelle d'après les Grands Singes un Pique-à-chou, au fond de notre coquille et sur nos bannières ! "

 

" UUUUUiiiiite ! QU'est-ce qu'on consière comme une Encyclopédie ? Mais c'est grande Marraine Radegonde-kissétout, tous les FNous sont une à Nîmes "

Même si elle ne savait pas pourquoi on parlait d'une ville qu'elle ne connaissait pas, elle était sûre qu'ils diraient tous ça ! D'ailleurs les Eux ont l'air au courant.

 

- N'oeuf, pourquoi on peut manger des cookies... ou pas... Ah... Sepertina est partie ! Mais elle a bien caché ses cookies... Pour quand elle vient FNous rendre visite en avoir toujours.

 

- Disse ! le plat préféré de Tapate ? Mapate, le lapin-limace qui rampe et saute adooore les carottes-salades, surtout en soupe d'ailleurs, qu'elle préparifie toujours en énooorme quantité ! On en a pour plein de jours."

 

Bientôt fini ses devoirs, se disait la lutine... les devoirs c'était pas son fort ! Elle était plus douée pour faire des bêtises, c'était certain.

 

" Question... euh... onzième ! Combien de bulles en même temps peut faire le bulleur magique ? Oooohhh ben bôcou ! Mais ça peut pas être plusse de douze ! Forcément ! Piske c'est déjà le plusse bôcou du monde ! "

 

Satisfaite de sa réponse, le lutine allait plier son parchemin, quand...

"Ah non, y en a une autre ! Combien il y a de questions sur FNous ? Eh bien de la preums à la onzième, c'est pas encore le plusse bôcou, donc je peux compter... ça fait onze du coup ! Ah mais ça aussi c'est une question ! Donc ça serait douze ?

Ah mais.. questions sur Fnous... celle-là c'est une question sur les questions... mais elle demande rien sur FNous, si ? "

 

La lutine fit quelques bulles pour réfléchir, puisque réfléchir trop sérieusement, c'est difficile !

Puis elle convint que celle-ci ne comptait pas vraiment, ce qui donnait onze seulement !

Monsieur Reine a voulu FNous faire une farce sûrement, ou FNous tester...

 

 

Satisfaite, elle plia son parchemin et attrapa les missives étalées sur son bureau. Tous ceux qui lui ont écrit pour l'aider méritaient une réponse !
Elle s'installa bien au fond de sa bulle pour relire chacune des missives.

 

 

 

La première réponse qu'elle avait reçue venait de Mélii.

 

 

266292083_1.rponseMelii.png.60072a32d8223984488014c6dba6ef08.png

 

 

Mélii en savait beaucoup sur les FNous. Il faut dire que Mélii avait été FNous avant... il y a longtemps !

" Ouala, elle a presque Toubon ! Mais la dernière question... Mélii avait sûre ment mal compté ! "

Puis Mélii savait pour Sep, puisque maintenant qu'elle était chez les Au-Delà, elle devait dévorer aussi tous leurs cookies.

 

 

 

Elle avait ensuite reçu une missive de Terpsi !

 

2106005511_2.rponseTerpsi.png.fd22c50855ea47a20530e1648df2144d.png

 

 

Terpsi était la dernière avant la dernière arrivée chez FNous, elle savait donc forcément moins de choses que les autres...

 

 

 

Missive suivante... Badjo ! Il était venu en stage chez FNous il y a peu, peut-être qu'il en avait appris un peu plus. Il était sur ces Terres depuis très longtemps, la lutine l'avait parfois croisé en se promenant.

 

519574970_3.rponseBadjo.png.8359da2747c73dbefca72e81f3e51a78.png

 

La lutine était circonspecte. Penchant la tête à droite ou à gauche à la lecture des réponses. Souriant, riant...

 

 

Puis elle attrapa un autre parchemin. Loxka.

 

 

525837449_4.rponseLoxka.png.fefc77a3077757b1db75708288cd55cd.png

 

Ouvrant de grands yeux ronds, elle se disait en elle-même avec ses autres elle, que Loxka était vraiment Fou ! Pourtant il était pas venu en stage chez FNous... ceci aurait pu expliquer cela autrement... mais non... Elle la replia donc doucement.

 

 

La missive suivante, celle de Karamelldansen, Il était venu en stage lui, pour voir Monsieur Reine et visiter la coquille. On avait fait plein de bêtises.

 

671041928_5.Karamelldansen.png.b60ec1b313fba5dbd6f66ed350b53186.png

 

Il avait été gentil, et drôle et il avait fait de la bagarre, rencontré Monsieur Reine... Et il en savait quand même hein des choses sur FNous dis donc !

 

 

Papp ! Elle aussi sa missive m'a bien aidée à répondre aux questions !

 

1871059682_6_Papp.png.cc2f34a45f46361ba983c7df5675e36d.png

 

Elle en sait plein des choses... On voit qu'elle veut être aussi forte que Radegonde !

 

 

 

Valar, encore trop nouvelle, mais a quand même essayé de répondre comme une grande,

 

1499093884_7.Valar.thumb.png.ef72e61738059b99433cfad604f18cdb.png

 

Et elle avait des réponses...euh... intéressantes.

 

 

Ensuite, c'était Edward Blackwood, la lutine se souvenait de lui... le jour du stage... il était venu rencontrer Monsieur Reine, et lui avait fait des cadeaux. Et la lutine avait reçu une belle fleur orange toute fraîche !

 

328039847_9.EdwardBlackwood.png.3d6c4c3ad621c64cd430d12f5d6872eb.png

 

Ses réponses sont amusantes !

 

 

 

Ses laines ! La lutine aimait bien ses Laines, elle la connaissait depuis longtemps !

 

867899483_a10.Selene.png.9c498201d5a8c94826b091ffaf83e506.png

 

Elle connait bien FNous ! Elle a presque tout bon Ses Laines !

 

 

 

Attrapant distraitement la suivante, la lutine est d'un coup très enjouée !

Sep ! Elle Fnous oublie pas ! La lutine était trop contente de voir une missive de Sep !

 

671132749_a11.sepertina.png.3c9c744ab0a6059a12c86016f74ff773.png

 

 

Elle avait presque toutes les bonnes réponses aussi !

 

 

Lulune, elle la connaissait peu, mais un peu maintenant, depuis le stage.

 

94351848_a12.Lulune.png.38246a88f5dbdc4e1a85061751eb310b.png

 

Mais elle en sait des choses pour une petite quand même... pas si grande quoi.

 

 

Marraine ! La plusse grande Marraine qui sait tout...

 

2043024981_a13.Radegonde.thumb.png.bda34dd83227e07f6670eb21a47a58af.png

Mais Marraine elle sait plus compter ! Ca doit être à force de courir partout... Elle doit être fatiguée.

 

 

La lutine attrape un autre parchemin jauni.

"Cédille et Cécile sont dans un bâteau... euh... Cédille et Cécile ont écrit à moua"

 

1172082411_a14.Cedille.thumb.png.3b18512a384569e6783a5ae53106d507.png

 

 

Elles sont douées pour réfléchir à deux ! Comme Shorion avec Tapate quand elles sont toutes les deux, elles réfléchissent mieux !

 

 

 

Le parchemin suivant était de qualité, tout doux et joli. La lutine le déroula avec précaution.

"Oooh ! Un grand lieutenant des Au-Delà ! Yaninho lui offrait son aide !

 

689993521_a15.Yanhino.png.d0459eb03e61368e599b2dd44027098e.png

 

Il sait plein de choses et il est drôle aussi ! La lutine souriait.

 

 

Elle avait toujours le sourire en attrapant la missive suivante, c'était Baracil !

Baracil avait été un stagiaire tranquille. Il avait visité et discuté.

 

198493692_a16.Baracil.png.d061a26b9c9dce1aaf60f4a069dd81ef.png

 

Il semble bien connaître les Fnous, il est un peu fou lui aussi.

 

 

 

Le rouleau suivant était de Manrek. Elle le déplia pour relire ses réponses. Succintes mais précises.

 

1410728003_a17.Manrek.png.44c147a0e22c66c71a4e75baea376cfd.png

 

Il ne connaissait pas bien les FNous, c'est normal. La lutine ne le connaissait pas depuis longtemps non plus.

 

 

 

Hop, suivant. Elle déroule un long rouleau provenant de Gamby. La lutine ne connaissait que très peu la rôdeuse avant que celle-ci ne les rejoigne pour rencontrer Monsieur Reine.

Elle était curieuse de voir ce que celle-ci savait.

 

466580533_a18.GAMBY.thumb.png.30c1d83677d2e3149394ebf55f371504.png

 

Gamby pose des questions en donnant des réponses... c'est... c'est Fou.

 

 

Plus que quelques missives... Beaucoup de gens avaient répondu à son affiche ! Plusse que douze... donc euh... beaucoup !

La suivante venait de Ginji ! Autre stagiaire qui avait rencontré Monsieur Reine et voulait donc l'aider à FNous connaître. ON peut sûrement en tirer de bonnes choses.

 

1011014446_a19.GINJI.png.d36dbaa7441acf7e6f61e84b4b8e61a7.png

 

La missive de Ginji touchait beaucoup la lutine, qui la relut encore plusieurs fois.

 

 

La dernière missive provenait de Falatapouet.

 

1693298933_a20.Falatapouet.png.6373ab085ab52bea14a58cc716efd0cd.png

 

Elle se demandait où il avait pû chercher ses réponses... Peut-être que ça amusera Monsieur Reine !

 

 

Ca y est ! Elle avait tout regardé !

 

Ah non, y en a encore une, mais elle était collée sur une bulle !

C'était Kiwae ! ELle la connaissait un petit peu. Et puis elle était venue à leur invitation, avec le grand Tigrou.

 

2022106068_a20.Kiwae.png.ab5b98244329b0e4efb91cc3a3e03c6e.png

 

Kiwae était sur ces Terres depuis longtemps elle aussi. Et elle était bien plus forte que la lutine aussi ! C'était certain.

 

 

 

 

Cette fois c'était fini ! N'est-ce pas ?

 


Toutes les missives ont été utiles pour préparer les réponses. On va pouvoir répondre à Monsieur Reine, on pourra lui expliquer ce que les personnes qui ont voulu lui répondre et l'aider on tenté de trouver pour répondre ! Il aimera sûrement !

 

Il fallait à présent envoyer un parchobulle à tous ceux qui avaient aidé !

 

 

Mais d'abord, une petite sieste serait bienvenue ! Autant de travail... La lutine n'avait pas l'habitude !

Elle remballa toutes ses affaires précautionneusement dans sa boîte et la referma. Chaque missive était précieuse à ses yeux ! Puis elle partit s'allonger, sur le lit-salade dont les draps avaient été changés dès que le stage se fût terminé.

 

 

 

 

 

 

Après une petite sieste que l'effervescence de la coquille n'avait pas su empêcher, la lutine, fraîche et... fraîche, se remit... ah ben non, il fallait d'abord déjeûner, pour avoir des forces pour réfléchir !

C'est donc après un petit-déjeûner avec les FNous qui étaient encore à table, et Monsieur Reine, qui, du coup, avait pris l'habitude de manger dès qu'un FNous était à table, et de discussions fort animées avec Marraine Radegonde, Papp, Snowa, Valar, Terpsi, Cédille, ponctuées des cris de PititRenard, que la lutine se réinstalla devant le bureau pour finir, ou commencer, sa réponse !

 

 

Elle n'avait jamais passé autant de temps devant son bureau, ça, elle était sûre ! Travailler autant... c'est difficile ! Quand elle aurait fini, elle irait sûrement faire une promenade pour buller calmement.


"Allez ! Au travaillage !"

 

Pour commencer, elle décida de trier les missives.

 

 

"Je vais trier par plusse de réponses qui ont l'air bonnes. Hmmmm... 4 paquets, ça ira... sinon c'est bôcou de travaillage quô même."

 

La lutine entreprit de trier tout ça.

 

"Ici, le paquet Unpeu, ici Bôcou, là Passionnément et enfin Alafolie !"

 

Dans son paquet Unpeu, elle avait mis Badjo, Loxka, et Falatapouet.

Pour les Bôcou, Karamelldansen, Ginji, Gamby, Manrek, Valar, Terpsi, Edward Blackwood.

Passionnément, Sepertina, Yaninho, Papp, Cédille, Baracil, Kiwae.

Et enfin, Sélène, Lulune, Radegonde et Melii étaient dans le paquet Alafolie !

 

 

Regardant son tri, la lutine était peu satisfaite. Tous ceux qui l'avaient aidée à répondre aux questions de Monsieur Reine étaient également méritants à ses yeux !

 


"Je recommence !"


"Mélii... Appliquée !
Terpsichore... Distrayante,
Badjo... Abracadabrant,
Loxka... Hurluberlu,
KaramellDansen... Attentionné,
Papp... Attentive,
Valar... Etonnant,
Edward Blackwood... Croquignolet,
Sélène... Impressionnante,
Sepertina... Stupéfiante,
Lulune... Emérite,
Radegonde... Renversante,
Cédille... Métaphysicien,
Yaninho... Remarquable,
Baracil... Charmant,
Manrek... Gracieux,
Gamby... Curieuse,
Ginji... Captivante,
Falatapouet... Farceur,
Kiwae... Délicieuse ! "

 


Voilà ! Elle avait réussi à classer chaque missive !

Plus qu'à répondre !

Prenant sa plus belle plume, et un beau parchemin, et se mit à écrire.

lettre.png.b0a26a13bbe54302548cee1739347a66.png

 

Et voilà !

 

Plus qu'à en faire une pour chacun ! Accroupie, les parchemins en tas au sol, un bol plein d'encre rose à côté, elle attrapa Monsieur Reine par la patte et entreprit de tremper sa patte dans l'encre et hop, la posa sur chaque missive.

 

Trop joli !

 

Après ce looong travail, trop long pour une lutine,  au lieu de sortir faire sa promenade, elle s'endormit, la tête sur son bureau. Au milieu des missives, plein de bulles voletant partout autour.

 

 

 

 

 

Edited by shorion
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...