Jump to content
Terre des Éléments

[RP] Comme un appel ...


Recommended Posts

Que le temps passe terriblement vite. De longues semaines se sont écoulées depuis notre rencontre. Il m'arrive encore régulièrement de penser à ce vieillard qui, tenant encore débout par on ne sait quels moyens, m'évoquait d'une voix trouble mais mélancolique la ferveur passée de la Guilde des Chasseurs.

De l'origine de leur création jusqu'à leurs plus beaux faits d'armes, en passant par l'adoption de leur étendard aux couleurs si caractérielles, et dont le noir, si profond et hargneux, ne laissait transparaitre aucune faiblesse. Rien ne semblait lui échapper. Dans un sens, en tant que Régent de cette même Guilde, il était de son devoir d'en connaitre son histoire dans les moindres détails. Mais de là à se rappeler de tant d'éléments ... Et à vrai dire, je pouvais percevoir de ses mots une certaine envie de résurgence, de retrouver des sensations enfouies dans les méandres de sa conscience.

Je n'irai pas jusqu'à dire que cet intendant me faisait de la peine. Non, tout de même pas. Toutefois, le départ de Geralt vers le Leiden fut sans nul doute pour lui une déchirante désillusion. Il attendait de ses nouvelles, ou même rien qu'un signe de sa part pour espérer. Cet espoir qui, qu'on se le dise, ne tient aujourd'hui que grâce à sa seule conviction ... Mais que voulez-vous. Cette lueur persiste, et tant que cette flamme subsistera, l'espoir reste et restera permis.

Mais que faire pour lui permettre de savourer l'instant présent, de revivre artificiellement ce glorieux passé qui a forgé l'aura de cette Guilde ?

Pendant cette réflexion, je m'imaginais encore en train de l'écouter sagement, me narrant des exploits d'antan et où son imaginaire n'avait que peu de limites, tendant presque aux messages de propagande. Il me racontait chaleureusement que la Guilde disposait de secrets dont il était seul détenteur. Des trésors, des bijoux, des armes ... Mais aussi des pièces cachées, de multiples salles sécrètes ! ... Notamment une salle d'armes qui servait jadis aux troupes de la Guilde comme base d'entrainement. Ah, des combats, il a dû en voir ! Avec son âge avancé, je ne doute pas qu'il ait, tout du moins dans sa jeunesse, pu participer à ce genre de frictions qui façonnent les Hommes. Ses mots résonnèrent de nouveau dans ma tête.

« Il est vrai que nous nous sommes déjà battus avec et contre n'importe qui, et ce peu importe le nombre de combattants. Nous aimions nous battre tout simplement. Pour dire, nous laissions à de nombreuses reprises le hasard faire les choses pour pimenter les confrontations, jusqu'à même combattre sans ne connaitre le nom de mon coéquipier ... »

Il aimait les confrontations, et crois qu'il les aime toujours. Tout du moins, je l'espère ...

 

Citation

Cher Intendant,

Vous qui avez l'air de tant aimer les combats et le hasard, que diriez-vous d'un tournoi opposant les aventuriers de nos terres en attendant le retour de Geralt ?

Cela vous permettra de voir comment se comporte le peuple de Melrath Zorac : certes, durant les combats, mais aussi la plume à la main, en vue de raconter leurs exploits durant les batailles à venir.

Je n'ai guère mieux à proposer, mais je ne doute que cette éventualité puisse vous déplaire.

Laissez juste le temps aux combattants de se préparer, et vous pourrez de nouveau savourer ces instants de liesse ...

 

L'invitation faite, il ne reste dorénavant qu'à rassembler les troupes pour enfin en découdre.

 

Link to post
Share on other sites

L'intendant de la Guilde des Chasseurs avait été désigné par Geralt pour le remplacer en ses fonctions de Régent de la Guilde en attendant son retour.

Si le vieil homme disposait d'un savoir digne des sages du Leiden et était respecté par tous les Chasseurs, il restait un personnage étrange, difficile à cerner.

 

Nombres des aventuriers de ces terres l'avaient croisé, la tête ailleurs en train chercher des rimes à n'en plus finir. Si certains pensaient que son esprit avait sombré dans la folie, d'autres misaient plutôt sur un profond ennui et une lassitude du quotidien.

 

Le vieil homme, allongé dans le grand lit des quartiers privés de Geralt - qui étaient désormais les siens au moins à titre temporaire - admirait les voutes du plafond tout en s'exerçant à son nouveau passe-temps favori : chercher des rimes.

 

- Voute... Goutte... Route... Déroute... Doute...

 

- Grand Intendant ! Une missive pour vous !

 

Un Chasseur de la Guilde, un genou à terre devant le lit, le regard fixement penché vers le sol, tendait à l'Intendant une missive cachetée du sceau de la faction de l'Au-Delà.

 

Après une lecture rapide de son contenu, le regard lassé de l'Intendant s'anima d'une lueur vive, un sourire carnassier étira ses lèvres et il murmura :

 

- Mais bien sur... "Joute" !

 

Comme rajeunit, le vieil homme fut soudain pris d'une énergie débordante et c'est sans détour qu'il annonça au Chasseur devant lui :

 

- Ordonnez le grand nettoyage des salles d'armes ! Et allez me chercher ce Yaninho de la faction de l'Au-Delà, il sera l'émissaire civil avec lequel nous allons mettre en place le premier Tournoi de Melrath Zorac ! 

Link to post
Share on other sites
  • Kyra changed the title to [RP] Comme un appel ...
  • Kyra locked this topic
  • 2 weeks later...

L'organisation de ce tournoi mit toute la Guilde des Chasseurs en effervescence. Nettoyer, balayer, astiquer, s'assurer de la sécurité des futurs combattants et spectateurs, préparer des souvenirs afin d'amortir le coût de l'évènement - et remplir quelque peu les caisses de la Guilde -, tout un programme que l'Intendant mettait un point d'honneur à faire réaliser par ses meilleurs hommes !

 

Une fois les différentes salles de la Guilde apprêtées pour l'occasion, il ne restait plus qu'une chose à faire : prêcher la bonne parole et répandre la nouvelle.

C'est ainsi que cinq Chasseurs expérimentés se virent attribuer une des tâches les plus importantes : faire en sorte que la population de toutes les terres s'intéresse à l'évènement !

Chacun parti dans une direction différente, l'un affronterait la région volcanique d'Ignis, tandis qu'un autre découvrirait les plages infinies d'Aqua, le troisième se rendrait dans les hauteurs d'Aéris tandis que le suivant s'enfoncerait dans les forêts de Terra. Le dernier enfin, serait chargé de convaincre les citoyens de Melrath Zorac et de ses alentours.

 

Enfin d'attirer le plus de spectateurs possible le jour de la Finale, la Guilde des Chasseur mit au point un stratagème simple : à chaque nouvelle phase de la compétition, elle permettrait aux citoyens de venir visiter en avant première la salle de combat élaborée spécialement pour la partie du tournoi en cours.

Ainsi, ayant pu découvrir différentes salles inédites au fil des semaines et curieux d'assister enfin à des combats en direct, les simples visiteurs reviendraient certainement le jour du dernier affrontement afin de découvrir le lieu de la Finale et d'y admirer les meilleurs combattants.

 

Tout reposait désormais sur la force de persuasion de ces cinq Chasseurs anonymes.

Link to post
Share on other sites
  • 1 month later...

 

Un mois s’était écoulé.

 

Un mois bien rempli pour l’intendant de la Guilde des Chasseurs : c’était à peine s’il l’avait vu passer. L’organisation et la gestion du tournoi de Melrath Zorac avaient rempli ses journées, il commençait enfin à retrouver un peu de temps pour ses autres obligations. Et ce jour-là, il reçut une visite d’un de ses hommes qu’il voyait peu souvent. Ce qui lui fit d’autant plus plaisir.

« Bien le bonjour, Intendant.

- Jilkian ! Pour une surprise... Tu te fais toujours aussi rare, mais tu as l’air de bien te porter... »

 

Ce banal constat l’amena à une déduction toute simple :

« Qu’est-ce qui t’amène parmi nous ? »

 

Il doutait fortement qu’il s’agisse d’une visite de courtoisie. Jilkian prenait sa mission d’infiltration très au sérieux, et ne rentrait guère que pour faire ses rapports ou prendre des instructions. Son intuition se révéla juste.

« J’ai observé avec intérêt la mise en place et le déroulement du tournoi, Intendant. Et je crois qu’un rapport de mes observations s’impose.

- Ah. Le tournoi, bien sûr... J’aurais dû y penser. C’est vrai que tu as pu y assister en tant que spectateur, parmi les autochtones. Donc avec un point de vue très différent du nôtre. Qu’en as-tu retiré ?

- Quelques constats évidents, et d’autres plus surprenants. D’abord, l’événement a été fortement suivi, commenté et apprécié. Ce qui fait que notre Guilde est d’autant plus appréciée pour l’avoir mis en place. Ensuite, cela a été un moment fédérateur, même les pires ennemis se sont côtoyés durant cette période, dans un respect certes relatif mais bien plus grand que celui habituel, disons. Et les factions, même les plus meurtrières, se sont prêtées au jeu ; d’ailleurs, l’instigateur de la chose vient lui-même de l’une d’elles. Ce qui tend à prouver que même les pires querelles entre ces factions et leurs membres peuvent être surmontées, au moins temporairement... »

 

L’intendant prenait mentalement note de tout cela, il appréciait la connaissance des peuples locaux que Jilkian lui apportait. Et ce dernier alla plus loin :

« ... enfin, les gens sont demandeurs pour de nouvelles éditions de ce tournoi. Etant donné les bénéfices que la Guilde en retire, tout comme les habitants de ces terres, je vous proposerais bien d’en faire un événement récurrent. Bon, une fois par mois, j’imagine que ce serait trop de travail, et que ça pourrait même lasser certains participants... mais pourquoi pas une fois l’an ?

- Un tournoi annuel, hein ? »

 

L’intendant soupesa l’idée avec intérêt.

« Rien d’insurmontable d’un point de vue organisation... et cela contribuerait à améliorer notre image auprès des autochtones... tout en entretenant une certaine cohésion dans la région... Oui, je crois que le jeu en vaudrait la chandelle. Et puis j’aime bien l’idée de valoriser les efforts faits pour l’organisation de ce tournoi. Allez, c’est décidé, faisons cela ! Je vais même rédiger une déclaration publique sans délai... »

 

Il s’installa à son bureau et se saisit d’un parchemin et d’une plume, qu’il plongea d’un geste sûr dans son encrier. Il commença à coucher les mots sur le papier, puis se souvint qu’il avait un visiteur. Un visiteur dont il appréciait grandement la clairvoyance.

« Merci Jilkian, tes idées nous sont –

 

Mais le chasseur n’était déjà plus là.

Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...