Jump to content
Terre des Éléments
Sign in to follow this  
Suyvel

Suyvel hermésiste

Recommended Posts

Dans son laboratoire d'alchimie, Suyvel s'activait, sélectionnant des ingrédients, en écartant d'autres, mélangeant des fioles au contenu mystérieux, distillant des mixtures étranges, au milieu de fumerolles évanescentes au relent douceâtre...

 

Cela faisait au moins sept jours qu'elle n'avait guère quitté son labo.

 

Et un peu plus que la nouvelle d'un concours de création de recettes de production s'était répandue dans la région.

 

En hermésiste accomplie, Suyvel se faisait une joie de participer, à un détail près: elle n'avait pas de recette personnelle à dévoiler. Toutes celles qu'elle pratiquait sur ces terres étaient issues de l'enseignement de maîtres locaux ou de vendeurs de recettes toutes faites. Oh, elle connaissait bien des recettes exotiques, des recettes drows. Seulement, elle ne trouvait pas ici certains ingrédients indispensables à leur réalisation. Et ses diverses tentatives pour les remplacer par d'autres échouaient systématiquement.

 

La magicienne passa une main un peu fébrile sur son front las.

 

Rien à faire.

 

Elle avait pensé recréer un élixir de terreur. Elle s'était bercée d'illusions. Découragée, elle ouvrit la porte de son labo pour sortir s'aérer un peu. L'air frais lui fit du bien. Un peu de repos ne serait pas du luxe non plus, mais... elle décida qu'elle était trop sur les nerfs pour aller s'allonger. Du coup, elle partit marcher au hasard, et ses pas la menèrent au nord du marais, devant la cascade qui masquait l'entrée des tunnels vers l'Académie.

 

Tiens... là-bas, je trouverai peut-être des ouvrages utiles? Ou des informations auprès d'autres hermésistes?

 

Aiguillonnée par cet espoir, elle s'engagea dans le passage. Chemin faisant, elle croisa une bande d'aventuriers. Ceux-ci semblaient très occupés à chasser le voletou sournois, une occupation somme toute dangereuse. Pour autant, ça ne semblait pas les tracasser outre mesure. Suyvel les observa quelques instants.

 

Des combattants expérimentés... et bien organisés.

 

Ils faisaient face aux monstres avec efficacité et un bel esprit de groupe. Toutefois, un évènement imprévu vint perturber leur chasse: un groupe de tarentules - qui étaient assez communes en ce lieu - surgit de l'ombre et attaqua sans prévenir. Un flottement se produisit dans les rangs des aventuriers. Puis ce furent les cris où se mêlaient peur, rage et dégoût. Mais ce qui frappa Suyvel, ce fut la rupture totale dans la stratégie du groupe: sa cohésion avait purement et simplement disparu. Désormais, chacun se battait pour lui-même, dans une ambiance proche de la frénésie, et le groupe fut sur le point de se disloquer. Néanmoins, les aventuriers, sur leur valeur personnelle, finirent par triompher des tarentules peu nombreuses... avec peine.

 

Suyvel réfléchit à ce qui venait de se produire. Elle ne voyait qu'une explication.

 

Une peur primale.

 

Chez les humains, la simple vue des araignées géantes semblait provoquer une peur proche de la panique. Une phobie puissante qu'une hermésiste douée pouvait sans doute exploiter. L'elfe noire profita de ce que le groupe d'aventuriers était reparti pour s'approcher des cadavres des araignées. Elle y préleva des yeux noirs, avec minutie, qu'elle emballa convenablement. Ceci fait, elle s'empressa de prendre le chemin qui la ramènerait à son laboratoire. De nouvelles perspectives s'ouvraient à elle, qu'elle était pressée d'explorer.

 

Deux jours plus tard.

 

Suyvel contemplait une fiole emplie d'un liquide clair dans lequel flottait un œil sombre, d'un regard fasciné et malgré tout hésitant. Elle finit par mettre fin à toute tergiversation, en avalant d'un coup une bonne lampée de la décoction. Hormis le goût assez étrange, la magicienne ne nota pas d'effet indésirable... ni d'effet perceptible quel qu'il soit, d'ailleurs. Tout juste un léger tiraillement au niveau des yeux.

 

Hum... apparemment, la mixture est inoffensive. Bon, ça c'est réglé. Reste à voir comment je vais pouvoir tester son efficacité...

 

Suyvel sortit de son laboratoire et faillit télescoper Tigrrr qui venait en sens inverse. Il devait probablement la chercher. L'elfe noire leva les yeux, croisa le regard du guerrier... et celui-ci lâcha une exclamation de surprise anxieuse, avant de reculer précipitamment de plusieurs pas. La magicienne en resta interdite, s'interrogeant sur les raisons de sa réaction.

 

Je l'ai surpris? Ou il ne m'a pas reconnue?

 

Non, le guerrier la connaissait depuis trop longtemps pour ne pas la reconnaître au premier coup d'œil. Et son courage en toutes circonstances n'était plus à démontrer. A moins que...

 

La potion!

 

Cela ne pouvait être que ça.

 

Elle fonctionne!

 

Bredouillant quelques mots d'excuses envers le guerrier qui avait joué les cobayes volontaires désignés d'office, Suyvel battit en retraite dans son laboratoire et se rua sur un parchemin pour y consigner les détails de son invention.

 

-------------------------------

 

Elixir de Terreur

 

Découpez 10 bûchettes en fins morceaux, plongez-les dans l'alcool. Placer le mélange dans un alambic, faites chauffer doucement et récupérez le distillat.

 

Ecrasez au pilon 5 racines de valériane, ajoutez un bol d'eau, laissez mariner une heure, puis filtrez la mixture et récupérez le filtrat.

 

Nettoyez 3 cuirs de vache, découpez-les en lanières fines, plongez-les dans un bain acide pendant quinze minutes, puis videz le bain et ajouter un bol d'huile. Laissez s'imprégner une journée. Rincez-les à l'alcool, faites-les sécher à l'étuve fermée. Broyez-les pour les réduire en poudre.

 

Réunissez 5 yeux noirs de tarentule, conservez-les entiers dans le formol.

 

Prenez un récipient, mélangez-y le distillat et le filtrat, puis ajoutez la poudre. Mélangez jusqu'à obtenir une mixture fluide et homogène. Plongez-y les yeux et laissez tremper pendant trois heures. Retirez alors les yeux et conservez-les dans l'alcool. Ils peuvent ensuite être consommés sans danger.

 

-------------------------------------

 

HRP L'élixir de terreur s'utilise sur soi. Tant qu'il fait effet (durée: 5 minutes?), tout joueur qui frappe le consommateur de l'élixir subit les effets de l'élixir, pour une durée déterminée.

 

Effets proposés:
- l'attaquant est trop paniqué pour combattre efficacement: impossible de porter des coups critiques, et les autres coups infligent des dégâts réduits.
- l'attaquant étant porté à la fuite, il gagne un bonus en esquive (et en vitesse de déplacement?)
- les effets sur l'attaquant sont relativement brefs (30 secondes?). Néanmoins, si après qu'ils se soient dissipés, l'attaquant frappe de nouveau le consommateur, et que l'élixir est toujours actif, il fera de nouveau effet.
- le courage ne saurait vaincre les effets de l'élixir. La terreur est irrationnelle et incontrôlable.

 

Limitation: la poudre aux yeux annule les effets de l'élixir de terreur sur la victime (pas sur le consommateur).

Edited by Suyvel

Share this post


Link to post
Share on other sites

Suyvel ne tenait plus en place. Elle trépignait devant l'alambic qui semblait prendre un malin plaisir à exhaler, volute après volute, le résultat de sa dernière expérience.

 

Lorsqu'enfin ce fut chose faite, la magicienne s'empara avidement du flacon empli de fumerolles nacrées. Elle s'employa alors à le répartir entre plusieurs fioles, qu'elle boucha et cacheta à la cire pour finir. Elle était fin prête pour tester sa nouvelle invention.

 

Cette fois, pas question de mettre involontairement à contribution mon entourage !

 

L'elfe noire prit donc la direction des marais avec une idée en tête. Elle y vadrouilla un moment avant de repérer des cobayes convenables : un groupe d'orques.

 

Parfait !

 

Le sourire peu engageant qui tordit les lèvres de l'hermésiste disait assez le peu de bienveillance de ses intentions envers les peaux-vertes. Brusquement, elle quitta la dense végétation qui l'abritait du regard des arrivants et s'avança vers eux, à découvert. Les orques ne furent pas longs à la repérer. Mais son approche directe "“ et apparemment non belliqueuse "“ mit un doute dans l'esprit des orques, qui ne la chargèrent pas d'emblée. Suyvel mit à profit ce bref répit pour continuer à avancer vers eux, d'un pas qu'elle voulait assuré et dépourvu d'une hâte qui aurait été suspecte. Pour autant, les peaux-vertes n'allaient pas tergiverser bien longtemps. Ce fut alors qu'elle remarqua un orque. Plus grand et plus large que les autres, il semblait rudoyer ses comparses et les pousser à attaquer.

 

Quelques pas, juste quelques pas encore et...

 

Un cri de guerre vint à sa rencontre. Le grand orque, excédé par l'indécision de ses camarades, voulait manifestement donner l'exemple. Il bondit vers elle, un énorme marteau de fer brandi à deux mains.

 

Maintenant !

 

Vive comme l'éclair, l'elfe noire sortit un flacon de sa poche et le jeta au visage de l'orque. Le verre mince se brisa et répandit son contenu sur sa cible qui, de surprise, stoppa sa charge.

Un silence de stupeur tomba sur les rangs orques. Le meneur restait sur place, manifestement indécis, voire désorienté. Mais comme il ne semblait ni blessé ni amoindri, les autres orques finirent par en conclure que le péril était faible. Avec des grognements explicites, ils passèrent à l'attaque.

Suyvel se tendit. Si les choses ne se passaient pas comme elle l'espérait, elle était mal partie !

 

Toutefois, alors que le premier orque se ruait vers elle, il reçut sur le sommet du crâne un coup de marteau qui l'étendit raide mort. Des exclamations fusèrent dans tous les sens : c'était le grand orque qui venait d'abattre l'un de ses compagnons ! L'un d'eux, très en colère, vociféra des imprécations gutturales à son endroit, ce qui lui valut un retour de masse dans les gencives.

 

Cinq secondes plus tard, c'était la mêlée générale. Le chaos absolu.

 

Suyvel, elle, exultait.

 

Elle attendit la fin de l'échauffourée pour achever prestement les survivants et se hâta de rentrer pour consigner les secrets de sa perverse invention.

 

-----------------------------

 

Brumes de confusion

 

Récoltez 10 tiges de chanvre. Faites-les sécher deux jours au soleil, puis placez-les dans un brasero clos, avec 3 poutres de chêne. Boutez le feu et fermez afin que les flammes soient étouffées. Récupérez les fumées.

 

Dissolvez une perle d'Eewa dans un bain acide. Ajoutez-y 5 sels gemme. Faites chauffer le tout et récupérez les vapeurs.

 

Mélangez les fumées aux vapeurs, et prononcez l'incantation antique d'éveil du Chaos, que vous pourrez trouver dans un livre poussiéreux, obtenu sur un spectre trouillard de l'Académie par exemple. Attention : le livre ne pourra pas resservir, son contenu s'effacera. Une fois les fumées enchantées, répartissez-les dans des flacons et fermez ces derniers soigneusement.

 

Les brumes de confusion sont un projectile, à lancer sur la cible de votre choix. Elles altèrent les sens de la victime, qui est alors incapable de faire la différence entre amis et ennemis, et frappe donc au hasard autour d'elle. Les brumes constituent donc une arme tactique appréciable, surtout en cas de surnombre de l'ennemi.

 

---------------------------------------

 

HRP Techniquement, quand un personnage sous l'influence des brumes en frappe un autre, les dommages sont reçus par un personnage désigné aléatoirement sur la carte. Ca peut être le personnage visé ou un autre, mais l'attaquant ne peut pas se frapper lui-même.

 

Exemple 1 : Deux personnages alliés A et B en attaquent un autre, X. X lance des brumes de confusion sur A. Puis A frappe X et le coup porte : les dommages seront donc subis soit par X, soit par B (50% de chance pour chaque cas). Mais si B prend la précaution de quitter la carte, il ne court plus aucun risque (il ne peut plus aider A non plus).

 

Exemple 2 : un personnage C, allié de A et B, se joint à la bagarre. Si A frappe X, les dommages seront reçus soit par B, soit par C, soit par X (33% de chances chacun).

 

Note : si A, sous l'influence des brumes, frappe volontairement B (qui est son ami), les dégâts sont attribués aléatoirement selon le même principe, à l'un des personnages présents. La victime des brumes est incapable de reconnaître qui que ce soit.

 

Limitation : les brumes de confusion sont inopérantes dans un combat à un contre un, puisque la victime ne risque pas de confondre son ennemi avec qui que ce soit. De même, utiliser les brumes sur un ennemi isolé (alors que l'on est en surnombre) n'est guère utile : certes, la victime frappera au hasard, mais ses coups tomberont toujours sur un de ses ennemis.

Edited by Suyvel

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

×