Jump to content
Terre des Éléments

Labra

Membres
  • Posts

    5
  • Joined

  • Last visited

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

Labra's Achievements

Newbie

Newbie (1/14)

  • First Post Rare
  • Conversation Starter Rare
  • Week One Done Rare
  • One Month Later Rare
  • One Year In Rare

Recent Badges

0

Reputation

  1. Ce jour, il s'agit d'un sceau de coque brûlante Mise en vente via Message privé jusqu'au 31 juillet 23h59 : 1 seule offre par personne Celui qui me fera la meilleure offre remportera le bien
  2. Je vend un sceau de foulet aqua Mise en vente via Message privé jusqu'au 15 juin 23h59 : 1 seule offre par personne Celui qui me fera la meilleure offre remportera le bien
  3. Petite boutique d'échange de tannerie et d'herbes séchées contre ressources mineures et bucheronnes Tanneur : Herboristerie : - Fibre de soie - Feuille de menthe poivrée - Fourrure d'écureuil - Racine d’arnica - Peau de coq - Essence de basilic - Cuir de chevreau - Essence de gaultherie - Peau de lapin
  4. Requiem avant l’envol du Corbeau A peine le temps de profiter de l’espace exigu, Qu’un bruit extérieur retenti en continu. A peine le temps de sortir voir de quoi il s’agissait, Qu’une attaque foudroyante la cueillait. Allongée à la nécropole, frappée de l’abattement de Pandore, Elle avait pourtant fait offrandes et rituels d’usages devant le fort. Mais ce ne fut pas suffisant pour s’attirer les faveurs de la Mort. Ce fut la nuit des croque-morts qui frappèrent sans aucuns remords. En moins de 5 minutes, ils étaient tous ici. En moins de 12 minutes il ne restait plus que débris. Pas moins de 7 ils durent être, pour faire tomber l’abri. Qu’avait bien pu pousser les Au Delà, à s’empresser de détruire son camp ? Craignaient t’ils que la Noblium Obscura ne devienne un clan trop puissant ? Ou bien ne cherchaient ils qu’a faire couler un flot vermeil facilement ? Plus de quatre fois leur puissance, plus du double de présents. A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire ! Mais s’ils voulaient du sang, ils allaient en avoir ! Sortant une première fois de son intemporel coma, Se promettant que le repos viendrait plus tard cette nuit là. Pourtant à peine l’enceinte de la cité passée, que le couperet tomba. Une seconde fois, elle se releva, et retourna à l’endroit où elle agonisa. S’arrêtant sur ces lieux où l’abrupte destruction les frappa, Espérant que ses compagnons ne reviennent de suite de leur trépas. Il ne tardèrent pas à l’apercevoir et elle accueilli la Mort dans ses bras. La troisième fut plus difficile, mais elle ne se découragea pas. Sauf qu’encore une fois, au pied des remparts, la mort la faucha. Et le baiser de la Mort sur son corps se posa. La quatrième fut la dernière, et seule elle se retrouva : Une fois leur méfait accompli, le terrible fléau décampa. Sûrement las de toujours trucider la même folle paria, Ils ne répondirent même pas pour finir leur macabre art quand elle les héla. Par les yeux froid de la mort une vision lui fut envoyée : L’Apocalypse frapperait bientôt ces terres éplorées. Sous la forme d’une vague noire silencieuse et butée Qui ne laisse aucun espoir aux nouveaux ou aux habitués. Ceux qui ne sont pas des leur expireront sous leurs épées. Un a un disparaîtront en silence les fiers aventuriers. Jusqu’à ce qu’ils ne soient plus que les derniers, Éternellement seuls dans leur funeste destinée, Cherchant en vain des adversaires à affronter A travers les plaines et les forêts désertées. Un nouveau nom à ces terres serait donnée : La Terre de l’ Au Delà, serait née
  5. Une inconnue à l’étrange allure se promenait dans la ville qui lui servait de refuge. Elle était donc allée a sa rencontre et découvrit pour la première fois, une native du peuple elfique. Cette dernière, de nature douce et bienveillante, lui parla du festival qui ouvrait ses portes à cet instant même et qu’elle était venue y inviter ceux qui le désiraient. La nécromancienne profitait de cette nouvelle liberté qu’elle avait pour en apprendre plus sur les us et coutumes du pays dans lequel elle avait fuit. Lorsqu’elle avait appris qu’il y avait un festival, elle décida de s’y rendre, curieuse de ce qu’elle allait y découvrir et sachant que son garde du corps y viendrait sûrement également Sur place, elle croisa de nombreuses personnes semblant venir de tout horizon. De nombreux stands proposant nourritures, boissons ou activités diverses. Les gens se bousculaient, s’interpellaient, se transformaient en bonhomme de neige grâce à une magie aqueuse… ça discutait de tout et de rien, et la demoiselle écoutait curieuse tout ce qu’elle pouvait glaner en déambulant de stand en stand C’est ainsi qu’elle tomba sur une fillette qui avait sûrement échappée à la surveillance de ses parents en courant partout et qui venait de lui rentrer dedans. La petite était sur le point de se mettre à pleurer et pour éviter tout ce vacarme inutile elle l’aida à se relever en se demandant où avait encore bien pu passer son chevalier servant. S’il avait été là, cette situation ne serait pas arrivée. L’enfant ne voulait pas la lâcher et la suivait partout, ne cessant jamais de parler et manquant de se mettre à pleurer si elle faisait mine de s’éloigner ou de la gronder. Cela commençait à fortement l’exaspérer. Elle aussi aurait aimé profiter de cette journée de tranquillité. Elle fini donc par accéder à toutes les demandes de l’enfant, le temps de retrouver ses parents : lui acheter des ballons , lui trouver des déguisements tout aussi ridicules les uns que les autres... Les heures passaient et elles finirent par retrouver les parents de la fillette un peu au hasard. Labra la leur remis avec soulagement. Elle pouvait de nouveau repartir profiter du festival tranquillement. Mais cette rencontre n’avait pas été vaine. Elle s’éloignait en souriant, rangeant dans les plis de sa robe le document que la petite avait accepté de signé avec une goutte de son sang, et avec le sourire pour avoir passé une si bonne journée, scellant à jamais sa destinée. Mais pour l’heure, elle pouvait continuer de profiter avec insouciance de la vie. Quand l’heure viendrait, la nécromancienne saurait venir l’arracher au repos éternel
×
×
  • Create New...