Aller au contenu
Terre des Éléments
Keril Cahendirr

Histoire de territoires

Recommended Posts

Ils étaient enfin prêts. Depuis plus d'une année humaine, le Maître ourdissait son sombre plan dans l'ombre, faisant au fil des lunes avancer ses pions sur l'échiquier de sable de Melrath Zorac. Toujours, il avait poursuivit ce même but, cette obsession née de ses racines, cette violente vengeance contre tout ce qui foulait la Terre des Eléments. Il avait réussi à discréditer la garde du Protectorat, puis volé au coeur du Rachsräk l'Artefact des nains, combiné avec l'héritage d'Hersyn pour finalement invoquer les Sept Légendaires, répandant ainsi la suspicion et la jalousie dans le coeur des Hommes. Il avait fait bâtir des machines drainant les marécages d'IssCanaK dans le but de semer peste et maladie chez les habitants du marais. Puis, après avoir détruit Melrath Zorac et être laissé pour mort, il avait tendu un piège à tous ses opposants dans le Temple, lieu qui l'avait consacré en lui donnant le contrôle des éléments, lui servant ainsi à réveiller une armée de morts-vivants, qu'il m'avait offert de commander : les Légions Maudites.

 

Un aperçu de la puissance de cette horde sanguinaire m'avait été offert lorsque nous avions entrepris de réparer un précieux pilier Dilth, non loin du marais d'IssCanaK. Les éclaireurs, bouchers, élites et officiers des Légions Maudites avaient ainsi tenu à l'écart les cohortes envoyées par Golaris, l'espoir des Hommes, pendant que mes artificiers bombardaient le campement à l'aide de la Déchireuse, une sombre arme imaginée par le Maître. Malheureusement, cette bataille fut perdue pour nous, tant les Hommes semblaient révoltés par leurs défaites précédentes contre le Maître. Alors que je m'attendais à de sévères remontrances - combien de fois m'avait-il torturé lorsque je ne lui avais pas apporté satisfaction ?!- il avait été étrangement calme. Comme si, une nouvelle fois, cette défaite avait été planifiée, organisée. Reculer pour mieux sauter était l'un des adages du maître... Il convenait parfois de perdre, de laisser son adversaire emmagasiner de la confiance, de le convaincre de s'aventurer seul dans le noir, paré de son égo... pour mieux le frapper à mort, traîtreusement, sans pitié.

 

S'il avait prévu un nouveau plan, il s'était bien gardé de m'en faire part. Il m'avait juste ordonné de préparer le reste des Légions Maudites - ce qui avait été envoyé combattre Golaris n'était qu'une centurie, quand l'armée que je commandais en possédait des milliers - et de veiller à ce qu'au coeur de l'hiver, nous soyons prêts à faire ce pourquoi nous avions été invoqués par le Maître. Les semaines passèrent ainsi, l'air chaud de l'été bientôt remplacé par les feuilles tombant des arbres, avant que ne s'installe le givre, le froid et la neige. Alors, le Maître, entré en méditation à la fin de sa défaite contre Golaris, vint me voir et m'ordonna de me mettre en route. Nous allions enfin envahir les Terres des Éléments.

 

Sur le chemin menant du Temple au Protectorat, il m'expliqua enfin son plan, commençant par me révéler un secret connu des Dilths seuls : jadis trônait au centre de la Cité des Nuages, la capitale des Dilths, le Cristal. Celui-ci était si pur qu'il était vénéré par les Dilths, lesquels depuis leurs progrès inouïs dans les sciences et les technologies se gardaient pourtant bien de croire en des choses aussi futiles que les divinités. Le Cristal avait la capacité entre autres de protéger la Cité des Nuages en réglant les marées et les ouragans de sorte à ce que la Cité ne soit visible que d'un Dilth. Toutefois, après les évènements de Sildi Han, les Dilths, qui n'étaient plus qu'une poignée encore en vie, le Cristal explosa mystérieusement, se séparant en une multitude de fragments qui furent disséminés à la surface de la Terre des Eléments. Les Dilths devinrent tous malades et s'éteignirent les uns après les autres, non sans laisser naissance à leur descendant artificiel, un Dilth si pur qu'il serait d'une intelligence et d'une puissance supérieure à tout ce qui était connu : ils nommèrent cette création Ajessi Rushaí«k, qui bien des années plus tard se ferait nommer l'Architecte.

 

Le maître me confia ensuite que le but des Légions Maudites était de retrouver les fragments du Cristal, et de bâtir d'imposantes fortifications autour afin qu'il puisse rassembler les fragments pour reconstruire le Cristal. Il nous livra les plans des fortifications : il s'agissait de tours protégées par un enchantement Dilth qui répondait aux marées : lorsque la marée était basse, les tours pouvaient être attaquées, mais lorsque la marée était haute, elles devenaient invulnérables. Bien entendu, les fragments possédaient un nombre important d'autres facultés, comme les puissants enchantements Dilths qui permettaient à des armes ordinaires de devenir bien plus dangereuses.

 

De plus, les tours que nous allions bâtir nous permettraient d'avoir un contrôle sur les régions avoisinantes. Ainsi, nous allions enfin déferler sur la Terre des Eléments pour prendre le contrôle de ce qui aurait toujours du nous appartenir. Les Hommes ne pourraient rien faire, et seraient bientôt plus occupés à pleurer leurs morts qu'à essayer de se défendre.

 

Nous sommes prêts

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×