Aller au contenu
Terre des Éléments
Noeleroi

Une nain croyable aventure!

Recommended Posts

Si vous ne comprenez pas un passage, c'est que c'est une référence (Monty Python (2 pour "the life of Bryan", 3 pour "Sacré Graal".), Fort Boyard, le Petit Prince, une chanson très connue, le Hobbit, Blanche-neige, le sketch des Inconnus "Télémagouille", et dragonball Z)

 

J'étais en train de combattre des drôles de peluche dans une forêt très touffue, quand je reconnus ce magnifique son. Ce son qui me guide sans cesse. Ma raison de vivre.

UNE EXPLOSION!!!

 

Je courus, courus, courus, courus, courus, courus! Et enfin, j'arrivai à la mine. C'est là qu'il y avait eu l'explosion! Sûr et certain! Je cherchai partout l'origine... Mourus tué par ce vil Frenchouf... Revins chercher l'origine de l'explosion... fus re-tuationné par Frenchouf...

 

Puis, enfin, je vis une drôle de fissure. Une simple fissure dans le mur... Juste après une explosion... L'intérieur devait être très instable! Entrer était un risque beaucoup trop grand! Seul un fou oserait entrer!

 

J'entrai.

 

 

<<  - hooooooooo!>>

Je ne pus, et ne voulus, retenir un cri de ravissement.

Il y avait un magnifique petit lac à l'eau claire, avec des champignons partout autour, et une fontaine, et des statues...

 

Très excité, je courus partout, jusqu'à me cogner à une statue.

Celle-ci tenait une lance... mais elle n'avait pas l'ait très contente; son visage affichait un air grave.

Ha, bien sûr! Je savais pourquoi!

Je pris la lance et mit une bombe -éteinte, bien sûr! A le place, dans sa main.

Des larmes coulèrent soudain des yeux de la statue.

Bha, ça devait être positif!!!

 

Ensuite, je tombai dans l'eau en voulant attraper une plaque avec la lance, et me dissous -je suis constitué, comme tout le monde, de plus de 65% d'eau; le reste, c'est de la poudre à canon! Puis, une fois ressuscité, et la plaque en main, passai à la pièce suivante.

 

L'endroit était un peu moins beau, et, chose étrange, il y avait des croix sur le mur.

Accroché à une des croix, il y avait même un nain qui chantait "Always look on the bright side of life"! C'était sans doute un langage nanesque... nanique? Naineu? Une seule façon de le savoir!

 

<<  - Dites, monsieur le nain, on dit "un langage nanique"?

  - Je sais pas, mon p'tit, mais pourrais-tu donner ce rapport à mon supérieur?>>, dit-il en me tendant des papiers.

<<  - Je ne peux pas le faire moi-même, parce que je suis attaché, comme tu le vois. D'ailleurs, je commence à avoir vraiment faim, et je pense que je vais bientôt...>>

Le nain ferma soudainement les yeux, et ne parlât plus.

 

En voilà un nain productif! Il me donne tout son boulot et en profite pour dormir!

Enfin bon, je n'avais pas le choix... Chose promise, chose due!

J'avais oublié que je n'avais rien promis...

 

Un peu en colère par tant de fainéantise, je décidai d'aller au lac pour jouer dans l'eau avant d'aller apporter le rapport.

Je jouai, donc, quand je vis un objet dans l'eau. Je le pris, puis me dis qu'il était temps de faire mon travail.

Je retournai dans la pièce avec la bête aux croix dormant,  et me dirigeai vers l'est.

 

Haaaa! Il faisait tout noir!

... Mais j...j'ai pas p...peu...peur du... du noir.... hein!

 

J'aperçus un nain. Ouf! Il pourrait me dire à qui je dois donner le papier!

<<  - bonjour, monsieur le n...

  - Meurt, gobelin!>>

Mais... mais... A qui parlait-il?

Un coup de massue sur ma tête me le fit comprendre.

<<  - Aïheu! Mais t'es fou?

  - tais-toi, engeance du mal! Toi et les tiens ne sont pas bienvenue ic...>>

Le nain s'écroula. J'avais bien fait de prendre des bombes tsé-tsé.

Je dit au nain endormi

<<  - mais ce n'était pas un gobelin! C'était un champignon! Oui, un champ... heu, un humain!>>

 

Tout le nains me prenaient pour un gobelin. J'avais beau dire

<<  - je ne suis pas un mange-laine!!! Même si je suis petit et vert!>>, ils m'attaquaient comme même! Mais j'avais plein de bombes tsé-tsé, na!

 

Je tombai sur un nain, plus imposant que les autres, celui là. Un nain timidant.

<<  - Ne m'attaque pas, je ne suis pas un avale-tissu!

  - Vraiment? Prouve-le!

  - comment faire?

  - Apporte moi la tunique du gobelin, là!>>

Il voulait... que je le déshabille?

Je n'ai pas de problèmes avec l'homosexualité, ni l'amour inter-race, mais comme même, il pouvait faire ça lui-même!

 

Une fois accomplie ma malsaine besogne, il me dit

<<  - c'est bien! Maintenant, il faut que tu voies un prisonnier.

  - pour lui apporter des oranges?>>

Il fut déconcerté, ne comprenant pas

<<  - heu... non. Il faut que tu ailles lui demander une information.>>

Une nain-formation? Chouette, je vais connaître toutes leurs super-techniques!

 

Mais, ho là là! Je ne savais pas où il était! Je marchai un peu au hasard, et, soudain, tombai dans un trou et...

tombai nez à nez avec un nain.

<<  - je ne suis pas un dévore-coutures!>>, dis-je, juste à temps pour qu'il ne me frappe pas.

<<  - ha, très bien! Viens, alors!>>

 

Je le suivis, et arrivai à une salle avec plein de gobelins et avec, surtout, dans une prison, un nain conscient.

<<  - ho là là! Vite, il faut l'aider!>>

Mais je ne savais pas comment faire! Tant pis.

 

Je marchai dans la salle et vit... des bouteilles de jus de raisin! Je courus en boire, avant que le gobelin n'ait eu le temps de dire quoi que ce soit et... me retrouvai devant le nain conscient numéro deux, sur sa croix, avant d'avoir pu comprendre quoi que ce soit.

 

J'allai au lac me rafraîchir un peu, déboussolé par cette expérience, puis vis, dans un drôle de cristal, encore un objet. Décidément, il fallait vraiment que quelqu'un range, ici! Je pris la pierre, et décidai de demander au nain conscient numéro un l'emplacement normal de la pierre.

 

<<  - Monsieur le nain? Hou hou!>>

Il ne réagissait pas. Je décidai de poser la pierre dans sa bouche, pour qu'il la range quand il se réveillera.

Il éternua soudainement, "Ra... schsrär!",recrachant la pierre

 

<<  - à tes souhaits! Dis, je venais te voir pour...>>

Il retomba, inconscient.

Fichu nain! Puisque c'est comme ça, je laissai la pierre où elle était, et allai ma balader, après avoir bu à nouveau du jus de raisin.

 

Brrrrr! J'étais sur un grand pont surplombant le vide. Mais j'... j'ai p... pas peu... peur du v... vide, hein!

 

<<  - holà, petit! Tu n'aurais pas vu mes amis?>>

En voilà un drôle de vieux!

<<  - je te le dirai pas! C'est pas juste de demander aux autres pour gagner à cache-cache!>>

Et je le laissai là, fâché.

J'avais envie de jus de raisin, de toute manière!

 

En passant, je décidai d'aller voir le nain conscient. Qui ne l'était plus!

Et, pour quelqu'un qui n'avait pipé mot, il était à présent fort bavard!

<<  - Merci de ton aide... Il y a peu, un inconnu, un humain...>>

C'était un nain ou un humain? Il avait dit qu'il était connu... Peut-être justement parce qu'il est nain et humain en même temps?

<<  - ...survie de notre race.>>

Ho là là! Je n'avais rien écouté, plongé dans mes réflexions!

<<  - heu... d'accord! Merci!>>

 

Je bus encore le jus de raisin, et allai chez le nain posant. Il me dit d'aller chercher un champ mignon... Un jardinet, je n'aurais pas dit non, mais là...

<<  - heu... J'essayerai.>>

 

Comme je ne savais pas comment avoir un champ mignon, je décidai de me faire pardonner en apportant un champignon. J'allai en chercher un au lac, puis revins chez le nain tolérant.

Tolérant car il me pardonna tout de suite! Il me dit d'aller voir un nain portant personnage. Il avait sans doute oublié un "un", mais au moins, le nain serait facile à repérer!

 

J'allai sur le pont et voulus traverser, mais le vieux tricheur était encore là.

<<  - va me chercher de quoi faire un bâton! Exécution!

  - d'accord!>>

 

Je ramassai une pioche par terre pour jouer avec, mais elle était cassée! J'allai à la mine, bien décidée à la réparer.

Il fallait apparemment activer les cuves dans le bon ordre. Facile! Ça devait être comme pour les bombes; D'abord, il faut une demi-bombe vide. Ensuite, on met la poudre dedans, après, on met l'autre demi-bombe pour que ce soit fermé et, enfin, on met le feu à la mèche!

J'activai les cuves dans cet ordre, mais la dernière n'explosais toujours pas.

 

Ha, je sais! Elle a soif, elle veut aussi du jus de raisin!

 

J'allai en chercher chez le gobelin saoul, puis jetai le jus dans la cuve. Elle n'explosais toujours pas! Tant pis...

Je retournai au métier, avant de me rappeler qu'il fallait un marteau. J'allai chercher celui-ci et réparai la pioche. Mais elle ne voulait pas que je la prenne et me brûla la main! Elle avait sans doute soif.

Alors, à la claire fontaine, m'en allant promener, je pris de l'eau et la donnai à la pioche. Elle me laissa enfin la prendre!

 

Tout content de mon nouveau jouet, je décidai de tout frapper avec!

Le cristal près du nain productif, les murs, le cristal du lac, l'eau, etc., tout en chantant

<<  - On pioche tic tac, tic tac, tic tac 
Dans la mine, le jour entier 
Piocher tic tac, tic tac, tic tac 

Notre jeu préféré >>

Je tapai même dans un drôle de chariot, et ressentis un choc.

Je regardai ce que j'avais frappé, et vis une superbe pierre! Je la pris, comme j'avais pris les morceaux des deux cristaux.

 

Mais! J'avais oublié ce que voulait le vieux!

J'allai le voir pour lui demander, mais celui-ci me prit mes trois jolies pierres!

<<  - Mais... c'est méchant!

  - Si tu réponds juste à mon énigme, je te les rends. Sinon...>>

Il tendit la main au-dessus du vide

<<  - Je lâche la clé! Heu, les pierres! Et, en plus, je te fais tomber en bas!

Alors, voici mon énigme... qu'est ce qui a quatre pattes au matin, deux pattes au...

  - STEPHANIE DE MONACO!!!

  - heu... oui, entre autres, mais plus généralement? Quelque choses qu'il y a partout! Je suis sûr que tu en adores certains!

  - LES BOMBES!!!

Je fus projeté dans le vide

J'aurais du m'en douter! Je n'aime pas "certaines" bombes, je les aime toutes!

 

J'étais dans un drôle d'endroit avec des cristaux.

<<  - Bonjour, je...

  - HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA!!!!>>

Une voix qui sortait de nul part! C'était un fantôme!

<<  - N'aie pas peur! Je suis juste invisible! Bon, pour sortir d'ici, il faut que tu pousses les cristaux dans l'ordre. Voici l'énigme:

Que s'effondre d'abord le Triangle.
Que tombe ensuite l'Unique.
Que suive le Cadre de l'univers.
Avant que la Fusion ne soit détruite à son tour.
>>

 

C'était corsé!

Alors... d'abord, la fusion. Elle apparaît dans lézard-ballon Z, soit la deuxième saison de cette pièce de théâtre très connue! C'est donc le deux!

Ensuite, j'ai beau n'avoir que de très faibles connaissance dans la lecture, je sais que "kadr" s'écrit avec quatre lettres!

Le triangle, c'était le trois, parce que pour trier des choses, il faut toujours être trois! Même si c'est des "englles" (je ne sais pas ce que c'est).

Mais c'était bizarre... L'U ne pouvait pas faire ça tout seul, pourtant... Ha, justement! C'est une question piège! C'est donc bien le un!

 

Je poussai les cristaux dans cet ordre, un peu triste de casser de si belles choses, et pus revenir à la surface.

 

Moi, j'aime bien les énigmes! Alors, je retournai voir le drôle de vieux.

<<  - A présent, je vais te poser trois questions. Si tu te trompes, tu tombes du pont! Quel est ton nom?

  - Noeleroi!

  - Quelle est ta quête?

  - Faire des bombes et faire s'aimer les gens!

  - A quelle vitesse vole une hirondelles avec une noix de coco dans le bec?

  - La noix de coco, c'est une bombe camouflée?

  - heu... je sais pas, m...>>

Il fut projeté dans le vide.

 

Je passai le pont, et un nain, voyant mon champignon, me parla du roi... il parla beaucoup...

Je n'avais rien écouté, trop occupé à ruminer ma rancœur, provoquée par le vieux poseur (d'énigmes) qui ne m'avait pas répondu.

<<  - ... Seul Reüsik sait où il se trouve, et comment le manier. Tu devrais aller lui parler.>>

 

Je le cherchai (ne sachant pas vraiment pourquoi je devais lui parler), assommant les nains qui continuaient à me prendre pour leur ennemi, et le trouvai.

<<  - Bonjour Reüsik! Comment vas-tu? Beau temps pour la saison, non? Comment va ta famille?>>

Pas de réponse. Vexé, je lui lançai

<<  - Je vais le dire au nain posant!>>

Et je partis chercher celui-ci.

 

En passant sur le pont, je vis que le vieux n'était pas tombé. Il était suspendu, retenu au pont par sa main. Il me regarda et dit

<<  - fuyez, pauvre fou!>>

Et il tomba dans le vide.

J'étais content; il avait répondu à ma question. C'était bien une bombe camouflée, donc très dangereuse! C'est pour ça qu'il fallait fuir!

 

<<  - Ha, c'est normal qu'il ne te parle pas! Tu dois faire comme pour moi, pour avoir sa confiance!>>, me dit le nain posant!

<<  - 'e 'ois en'ore 'éha'illé un 'o'elin? (Je dois encore déshabillé un gobelin?)>>

J'avais la bouche pleine; j'avais trouvé un bonbon en marchant, et j'étais en train d'essayer de le faire fondre dans ma bouche.

<<  - Hein? Je ne te comprend pas! Bon, écoute, ramène-lui un œil et une oreille de gobelin, et il sera content.>>

Hum. Où allais-je pouvoir trouver ça?

Pris d'un doute, je crachai mon bonbon dans ma main.

Chouette! J'avais déjà l'œil!

 

En marchant, je vis un nain en train de tirer les oreilles d'un gobelin. C'est pour ça qu'ils avaient de longues oreilles!

<<  - D'abord, nous sommes déjà chez nous! Ensuite, ce n'est pas comme ça qu'on écrit "nains, rentrez chez vous!"! Nous sommes plusieurs, donc, il faut mettre la rune pour le pluriel! Ensuite, c'est une direction, donc, tu dois mettre la rune de lieu. Sauf que c'est pour un acte, donc tu dois la nuancer par un esprit! Tu me copieras ça cent fois!>>

A force de tirer sur l'oreille du gobelin, celle-ci se détacha.

<<  - Ho, monsieur le nain transigent, je peux avoir l'oreille, s'il-vous-plait?

  - Bien sûr!>>

Et il me la donna.

 

En repassant sur le pont pour retrouver Reüsik, j'entendis la voix du vieux, venant d'en bas:

<<  - Mais... Qui est le crétin qui a jeté les cristaux dans le vide?>>

 

<<  - Ah, te revoilà!>> dit-il en souriant.

Et il parla enfin! Parla beaucoup, même. Vraiment beaucoup.

Je n'aurais pas du apporter les objets. Je le préférais avant.

<<  - ... J'en suis sûr.>>

Je n'avais de nouveau rien écouté.

<<  - heu... je dois faire quoi?>>

Agacé, il me montra une direction du doigt en disant

<<  - va trouver les objets dans la salle du trésor!>>

Je suivis la direction, et me cognai au mur. Je devais faire le tour.

 

Il faisait encore tout noir! J'avançais prudemment, et vis soudain une étrange créature blanche, à quatre pattes, sur un rocher.

<<  -  je vais te poser une énigme! Si tu réponds mal... je te mange!!!

  - chouette! J'adore les énigmes! D'ailleurs, ceux qui lisent peuvent aussi essayer de la résoudre!

  - Mon premier est un animal très intelligent, mais rabaissé par une croyance général le voulant bête.

Mon deuxième est l'élément de ceux qui vénère Posicillon.

Mon troisième est la 21ème lettre de l'alphabet.

Mon quatrième et ce que tu fais pour peupler le monde.

Mon tout est plus important que tout!>>

 

Ho là là! C'était dur! Je connaissais le tout -bombe-, mais ça ne correspondait pas au reste!

Le drôle de personnage sautillait d'impatiente sur son rocher

<<  - Alors? Alors? Tu ne trouves pas? Je vais pouvoir te manger! C'était l'"âne-eau-U-ni...">>

A force de gesticuler sur son rocher, il glissa et tomba.

D'en bas me vinrent un bruit sourd et un cri de douleur, suivi d'une dispute entre un vieux poseur d'énigme et l'autre poseur d'énigme qui lui était tombé sur la tête.

 

Je continuai mes recherches et trouvai une clé et, surtout...

Un super bonbon multicolore!

Fier de mes trouvailles, je repartis chez Reüsik pour lui montrer le tout.

Il parla de nouveau.

<<  - Je pense que le roi est devenu fou, et...

  - IL FAUT LE RECRUTER POUR LA FACTION!>>

Et je partis sans écouter la suite.

 

<<  -STOP! On ne passe pas!>> me dit un des gardes devants la porte, d'un air sévère.

<<  - Mais je ne suis pas un "a une alimentation à base de matériaux servant à la conception de divers habits"!

  - Ça ne change rien. Tu ne peux pas voir le roi!

  - Je passerai quand m...>>

Avant que je ne puisse terminer ma phrase, son épée était contre mon cou.

<<  - dernier avertissement!>>

Ho là là! Qu'ils étaient forts! Qu'ils étaient beau! Qu'ils sentaient bon le purin chaud!

<<  - et bien, vous êtes d'un sacré niv...>>

Ils tressaillirent.

<<  - ne recommence plus jamais!

  - hein? Mais je ne vous ai ni insulter, ni a...>>

Ils se bouchèrent les oreilles et tombèrent tous à genoux, et certains se roulèrent même par terre en pleurant

<<  - Pitié, arrête! Passe si tu veux, mais arrête ça!

  - Mais... Je n'y comp...

  - AAAARGH!!! Arrête!!! Pitié!!!>>

J'ouvris la porte et, pour tester, dit

<<  - ...Ni?>>

Ils s'écroulèrent tous, inconscients.

 

Mon cœur fondit.

Qu'il était mignon, si petit, avec sa couronne et son sceptre!

Je perdis tout contrôle de moi-même -SI, j'en avais, d'abord! Et, poussant mon cri de guerre (câââââââliiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin!), je lui sautai dessus pour le serrer dans mes bras.

Il ne s'y attendait pas, et fut entraîné par mon élan.

 

Il se cogna la tête contre le trône et perdit connaissance. Moi, j'étais tombé face contre terre.

<<  - Ouïe...>>

Je m'appuyais sur le trône pour me relever quand, toujours appuyé, je vis qu'il avait perdu sa couronne dans la chute, et moi, j'avais perdu mon bonbon. Je ramassai les deux, toujours appuyé sur le trône, et, à peine les avais-je saisis que...

 

BOUM!!!

Une explosion! Ils devaient faire un feu d'artifice, dehors!

Je courus, courus, courus, jusqu'à atteindre la sortie.

Là, je trébuchai et tombai

<<  - Ouïe...>>

Ce qui m'avait fait tomber était un joli parchemin. Je décidai de le garder et, ivre de fatigue à cause de cette épopée, et de douleur à cause de mes nombreuses chutes, je partis me reposer dans une auberge...

Modifié (le) par noeleFNous

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×