Jump to content
Terre des Éléments

Fiathen

Membres
  • Content Count

    13
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutral

Recent Profile Visitors

2066 profile views
  1. T'en souviens tu ma mie ? Le soleil au loin amorce sa lente descente derrière les montagnes environnantes, jetant de grandes ombres sur l'oasis où je me trouve, savourant la douceur de quelques souvenirs. C'était il y a combien de temps à présent ? Six ans ? Non, cinq. Oui il y a cinq ans dans cette ville qui n'a jamais connu les fureurs de la guerre tu venais de dire oui à un pauvre hère, le rendant ainsi le plus heureux des hommes. Le soir même de notre mariage, une fois enfin seul alors que nos derniers invités étaient parti, je t'avais convié à une dernière ballade près de cette oasis. L'endroit où nous nous étions rencontré étant enfant et qui fut le théâtre de tant de jeux. Il devait être à peu près la même heure qu'aujourd'hui les reflets rougeâtre des derniers rayons du soleils miroitaient à la surface de l'eau sublimant la couleur du sable. Me faisant entendre ton si délicieux rire tu t'élança vers la caverne qui se trouvait à notre gauche, voulais tu t'y cacher comme lorsque nous étions marmots ou admirer une fois de plus les masques qui y étaient accroché ? Me rapprochant de toi tu m'échappa alors longeant la paroi rocheuse de tes foulées si gracieuse. Ainsi donc puisque tu te faisais souris j'allais me faire chat. Dépassant les barques et les filets de pêches je me précipita à ta poursuite mais ta divine silhouette me précédai toujours. Ton sourire fripon m’attendis un instant près des huttes que certains voyageur louent pour la nuit resté déserte depuis plusieurs mois, puis une fois de plus tu repartis en direction du promontoire qui s'élance au milieu de l'oasis. Cette fois-ci plus d'échappatoire et je te rejoins enfin à l'endroit où tu t'étais volontairement piégé. L'instant était magique, nous deux, comme seul au monde, et autour de nous des eaux brillantes comme du cristal, un sable rubis et de majestueux palmiers. Et le silence. Un silence que tu ne rompis pas lorsque je plaça mes mains sur ta taille, un silence qui demeura identique lorsque je me pencha vers toi. Mais un silence qui fini par mourir lorsque je te poussa violemment dans l'eau. Oh, sur le coup tu n'as pas bien sur pas compris ce qui se passait, et tes jolis yeux me cherchèrent un moment avant de rencontrer le baiser d'une pierre et de se clore pour lentement couler dans les profondeurs. Adieu Agnés où que tu sois sache que tu me manque. Bien sur ta fortune colossal, que j'ai perçu en faisant passer ton meurtre pour un tragique accident, comble ton absence mais je te regrette un peu. Je crois.
  2. [HRP] Attention je me suis basé sur l'animation des 8 ans de TDE pour faire ce texte, donc si vous ne l'avez pas fait (honte sur vous) vous risquez de vous spoiler[/HRP] "-HAAAAAA! MAIS TAISEZ VOUS!!!!!" Dis je en fracassant mon crane contre une énième parois invisibles, tentant vainement d'oublier la douleur qui émanais de mes pieds ,en sang depuis que la semelle de mes chaussures avait dipsarus à cause de l'usure provoqué par mes centaines d'heures d'égarements. Vous l'aurez deviné c'est une journée relativement mauvaise. Pourtant celle ci avait plutôt bien débuté, aucun badaud ne traînait dans les rues de Melrath Zorac, pas un garde à l'air pervers, pas un mendiant qui ne respire la vicissitude : absolument personne de louche (ce que certain passant , à en croire les regard méfiant que je pouvais deviner lorsqu'il regardait dans ma direction, avait sans doute du mal à croire). Personne...sauf lui! Un jeune paltoquet à cithare! Ah oui alors ça la cithare ça plait, hein? Un petit air un peu joyeux pour attirer la populace et une fois la proie ferré un petit air pseudo mélancolique pour faire frémir les jeunes âmes innocentes passant par là et hop, le tour est joué! C'est mathématiquement prouvé a chaque cithare que vous laissé entrer dans une ville le taux de débauche croit de manière exponentielle (et le taux de célibataire masculin aussi me susurre mon amour propre, mais il s'égare). N'écoutant donc que mon âme de citoyen, je m'approche du gourgandin dans l'idée de lui proposer quelques rafraîchissement de mon cru (cru qui est le même que celui de certain gastro-entérollogue), afin qu'il émette d'autre genre de borgborisme et si possible un peu plus loin. Mais à peine celui ci comprend t'il que je veux lui adresser la parole qu'il s'arrête de jouer pour commencer un discours alambiqué sur le fait que si les guerriers faisaient de la magie, qu'il y avait des étoiles le jours et que le gruyère était de l'emmental le monde ne serait pas la même chose (à noter que je ne suis pas sur de la dernière partis). Bref je me disais qu'il essayait de roder un peu ses belles phrases d'accroches type philosophe maudit en vue d'une proie plus facile. Quand rejouant quelque notes rapides le monde se trouble et me voici téléporté bien loin de Melrath Zorac dans un genre de désert étrange. Horreur! Me disais je, mes ambitions aurait elles été mis à jour? Heureusement le bellâtre me fait comprendre qu'il est surtout triste de voir de pauvres serpents se faire dézinguer par les trois brutes d'en face. Ma foi si il n'y a que ça pour lui faire plaisir je décide de remettre mes désaltérants projets à plus tard et de m'occuper des trois braconnier. Des gens louches de toute façons, un mec planqué sous un drap, un autre déguisé et sans doute diabétique en puissance vu la taille de ses sucreries et un troisième en armure complète pour tuer des animaux qui peuvent à peine se défendre (tss ces gens lâches qui ne prennent jamais de risques ça m’écœure). Enfin méfiance tout de même ils cachent peut être juste très bien leur jeu, il s'agit donc d'y aller prudemment. Le problème étant qu'il est assez rare de trouver de quoi planquer des substances liquides à la frontières de la légalité en plein désert. Je veux dire c'est pas comme si j'allais trouver au milieu de nulle part une table remplit d'alcool fo...une minute c'est quoi ça? Booon mon pauvre Fiathen ton cerveau chauffe peut être un peu là...Non parce que pour un mirage ça a quand même l'air sacrément réel, je peux le toucher, ça à de l'odeur...Bon un seul moyen d'être sur : cul sec! . . .. .. .... Gaaaah...qu'est ce que je fout là moi déjà? Ouh! Ma tête!! Et c'est quoi ça? Du vomi? Bon ok admettons que contre toute logique il y a en effet tout un stock de gnôle qui se soit amusé à faire une sortie dans un désert inaccessible, je dis bien admettons! Je peux pas arriver décemment en plein milieu d'une partie de chasse avec mes bouteilles ça risque de faire légèrement louche.Il me manque quand même quelques accessoires, le mieux ce serait d'autre produit genre des chichis, des crêpes ou des...Oui voila ces cookies posé là sans aucune raison objective feront paaaarfaitement l'affaire hahahaha des cookies ouiii. Des C-O-O-K-I-E dans un D-E-S-E-R-T biennn sur, arrêtons donc de nous poser des questions inutiles. Avec tout ça un petit coin d'ombre ce serait parfait pour me le jouer marchand ambulant...Voila ce parasol laissé là sans surveillance est parfais. Alors dernière étape : petit échauffement vocal Hm! Hm! HM! Pas chère! Pas chère! Nous voila prêt, j'empoigne mon chariot bricolé et je me lance : "Cookies!! Vins chauds!! Sable fin!! Deeemander le programme!! Et une bouteille pour messieurs! Cuvée ouatzefeuc 2015 vous m'en direz des nouvelles!" (Je vous passe la suite c'est un récit tout publique). Bon finalement ça c'est pas trop mal passé il m'aura simplement suffit d'utiliser des choses qui n'avais aucune raison d'exister dans ce plan de l'existence, franchement je vois pas où est le souci... Non plus sérieusement c'est quoi la prochaine étape? Je claque des doigts et il y a un calecif qui me tombe dessus? ... Stop! Je ne veux même pas savoir! Enfin bref voila le barde qui accepte de me laisser passer du coup, parfais dans 10 secondes je suis de retour chez moi, je lui propose le verre de l'amitié pour le remercier de sa petite ballade "amusante" et je... Pourquoi je suis dans une caverne? Et où il est l'autre? Attend c'est quoi ça, Un message? "Rejoins moi si tu peux" Tss pour qui il se prend ce gueux? Comme si un pareil subterfuge pouvait me perdre bien longtemps? Le secret pour se sortir rapidement d'un labyrinthe c'est de bien garder sa main contre la parois gauche et... Ma main serait elle en train de traverser le mur de gauche? Bon ça va être un poil plus dur que je ne l'imaginais. Et voila où j'en suis depuis...depuis combien de temps d'ailleurs? 30 minute? Deux jours? Une semaine? Très honnêtement il est dur de garder une bonne estimation du temps dans une caverne sombre où l'on se cogne tout les dix mètres contre des parois invisibles, où on risque de tomber en s'appuyant contre des illusions de murs alors que des voix viennent perpétuellement vous tourmenter, juste histoire d'être sur que vous ne puissiez pas vous reposer. ET OUI JE ME FICHE DE SAVOIR COMMENT CUISINER LE LAPIN LIMACE!! Je crois que le meilleurs c'est quand il y en a une qui n'arrêtait pas de répéter "Mais au fait connaissez-vous vraiment ce barde?" Alors ma cocotte c'est vrai qu'on est pas hyper proche mais je pense pouvoir affirmer sans prendre trop de risque qu'un mec qui enlève des innocents pour les forcer à tuer des êtres humains avant de les paumer dans un P*** d'enfer souterrains n'est pas quelqu'un de forcément très recommandable. Bref je suis fatigué, chaque centimètres carrés de mon corps me fait souffrir, j'entend des voies et la dernière fois que j'ai bu quelque chose j'ai fais un coma éthylique... Comme dit : une journée relativement mauvaise. Mais vous savez quoi? Ca va bien, je ne me suis même jamais sentis aussi bien de ma vie! Après tout c'est vrai quoi il y a pas de raison de se plaindre Hihihihi, j'ai pleins d'amis imaginaires ici, et puis hahahaha après tout c'est sympa d'avoir mal. J'aime bien ça souffrir comme si la plante des mes pieds baignaient dans de l'acide sulfurique ohohoho ça chatouille même un peu, c'est drôle! Quoi qu'est ce qu'il y a les petites voies? Vous croyez que je suis fou c'est ça? C'est faux! Je suis même parfaitement sain d'esprit. Si c'est vrai! Aussi vrai qu'on peut faire pousser des cookies dans le désert! Vous me croyez pas? Ok Bah je vais foncer dans ce gros mur là comme ça ma tête va exploser et vous pourrez vérifier qu'il y a rien d'anormal dedans, ok? Nan là je peux pas demander à Ceridwen si elle a la bonne réponse voyons, un peu de sérieux! Allez c'est partis!!!!! POF! Ooooooh bah ça alors c'était encore un mur imaginaire eheheheh c'est drôle! Oups pardon monsieur le barde j'ai pas fais exprès de vous foncer dessus! C'est mes amies qui voulais pas me croire, mais elle sont pas méchante vous savez? D'ailleurs il y en a une qui..quoi? J'ai gagné? Je peux sortir? Euh...HMHmHMhm Oui et bien merci...j'imagine. Très drôle tout ça, hein. Vraiment tordant. Je me marre encore... Hey là, non! Arrêtez de jouer! Pas une autre télé... Melrath? Ma chère Melrath! Toi et tes rues pleins de brigands malodorant! Oh comme tes palmiers encombrants m'avaient manqué! Une minute! Et le barde?! Plus là? Hahahaaa il a fini par comprendre à qui il avait à faire le bonhomme hein. Ça, avec moi ça rigole pas longtemps, non monsieur, hophop pas de cithariste qui traîne. D'ailleurs je pense que je vais aller vérifier dans les ruines de Til'Ra si il y en a pas un ou deux qui reste par là bas. Ou non, plutôt la nécropole, c'est bien la nécropole, c'est loin. [HRP] Et comme j'ai pas encore prit le temps de le faire : un énooooooorme merci à Guix pour nous avoir permit de faire cette animation, j'y ai vraiment passé un bon moment![/HRP]
  3. Ce ne serais pas : "le pont ne tenait plus guère que par un grand mystère et deux piquets tout droits" faisant référence à la chanson d'Yves Duteil-"Le petit pont de bois"?
  4. Souriant à la remarque de Selene, je redeviens rapidement sérieux en m'adressant à Yuwena. "-Un bourrin? Parce que je soutiens qu'il est préférable de savoir se défendre avant d'arriver ici? Ma foi si vous avez réussi à survivre ici sans faire couler le sang d'aucune créature j'aimerais fort entendre votre secret car moi l'on ne manque pas de m'agresser quand je sort de ces murs. Sans doute que l'absence de l'odeur des héliotrope dans mon parfum les énervent. Et dites moi quand un pauvre pêcheurs vous demandent de le débarrasser de crapaud urticant lui répondez vous que vous ne pouvez pas car c'est contraire à vos principes de gaspiller autant de vies? Heureusement que d'autre ont eu une éducation différente sinon beaucoup de personnes serait bien embêté à l'heure actuelle. Ne vous méprenez pas je serais le premier à me réjouir si l'on pouvait survivre ici sans faire usage de la violence mais ce n'est pour l'instant qu'une chimère et il est préférable de savoir s'adapter, ce que vous semblez avoir du mal à faire."
  5. Ôtant les dernières traces de neige de ma figure j'entendis la pipelette Aéris qui tentait de relancer les débats vers la zoologie. Ma foi ça ou autre chose, ça pouvait tout aussi bien servir mes desseins. "-Diantre, des belles lucioles, des jolis abeilles et des aigles de ménage! Hé bien ma foi inutile de chercher plus loin la cause de la raréfaction des Aéris dans ces contrées, si je ne doute pas que de nombreux et vaillants aventurier partent chaque années en direction de Melrath Zorac j'imagine que la plupart doivent terminent leurs escapade au milieu du chemin dans l'estomac d'une quelconque créature à qui ils ont voulu offrir du sucre. C'est à se demander comment vous avez fait pour arriver en un seul morceau, avez vous loué les services d'une licornes pour faire la traversé sur un arc-en-ciel? Mais je vous en pris ne vous arrétez pas là vous brulez sans doute de nous décrire l'air naturellement parfumé à la rose de vos contré? Ou bien les si terrible chasse aux papillons activité mortel si il en est. En effet dans d'autre contré les créatures sont peut être moins mignonne et moins serviable que chez vous, mais je ne crois pas que cela soit forcément à votre avantage."
  6. J'observais avec plaisir le débat qui se tenait à la taverne depuis quelque temps, non pas que le sujet en soit particulièrement intéressant mais l'alcool qui promettait de couler permettrait de réduire de potentiel danger au moins temporairement, comme le démontrait le guerrier Terran qui gisait au sol. Cependant le débat n'était pas encore assez virulent à mon gout or pas assez de débat pas assez d'alcool j'allais donc utiliser mon charisme légendaire et mon éloquence digne...digne de quelque chose de très éloquent pour tenter d'ajouter un peu d'huile sur le feu. En m'approchant de la table la tavernière m'apporta une bière givrée d'Aqua, j'allais en boire une gorgée quand en constatant sa fraîcheur je me fis la réflexions qu'elle pourrait être utile à quelqu'un d'autre. Je me tourna d'abord vers Yuwena: "-Vous nous disiez tantôt que c'était l'air qui nous permettais de parler et vous l'illustrez fort bien car depuis le début nous n'entendons que vous mais ne dit on pas que celui parle le plus en fais bien souvent le moins? Les paroles ne sont pas toujours le reflet de la valeurs d'une personne. Néanmoins je dois avouer qu'entre vous et un scarabée il y a comme un air de famille, sans doute l'évolution aura voulu vous favoriser de la même manière. " Puis je me tourna vers Selene: "-Attention cher Marraine, Terrant qui roule n'amasse pas mousse or vous même roulez beaucoup votre langue pour ne pas dire grand chose, Radegonde roule des mécaniques mais c'est à peu près tout ce qu'il fait et Karamell roule sous la table ce qui n'est guère convenable mais il va quand même amasser ceci." Dis je en vidant ma choppe de bière givrée en direction de sa tête. Espérant le réveiller pour qu'il ajoute encore un peu plus d'animation.
  7. "-Il est pour qui le bon mou de veau? Mais c'est pour le gentil petit ch....ouaïe saleté de bestiole, j'ai du mou je suis ton ami!" Rha mon bon cœur me perdra! Il suffit qu'on me dise : "s'il vous plait monsieur, nos récolte sont fichus à cause de lui, vous pouvez nous débarrasser de ce tigre impérial?" et moi j'accours comme un idiot, tsss je suis trop bon (et le fais que l'on me propose quelque centaine de pièce d'or n'as absolument rien à voir mauvaise langue! J'ai un cœur d'or c'est tout). Ce que ces fripouilles ont oublié de me préciser c'est que le tigres en question faisait 4 mètre de haut...une erreur d'étourderie j'en suis sur. Du coup les techniques traditionnel marchent moyennement, en partie parce qu'il est dangereux de s'approcher d'une patte dont les griffes font la taille de notre torse. Mais je ne me suis pas laissé décourager pour autant car après tout qu'est ce qu'un tigre géant sinon un très gros chat? Et qu'est ce qu'un chat sinon une grosse feignasse ignorante? J'avais déjà eu à faire à ces suppôts de Satan poilus par le passé ,une aimable vieille dame (qu'elle pourrisse en enfer) en avais égaré un et je l'avais attrapé en empoisonnant assaisonnant un appât, la bête avait été nettement plus simple à attraper une fois le ventre lesté par 25 gramme de mort au rat (bien sur je ne suis pas un monstre, ce n'est mortel qu'à partir de 28 gramme...je crois). Du coup ni une ni deux je me procure 2 kilos de mou de veau et en avant! Sauf que ce fichu matou à de toute évidence pris des goûts de luxe et s'intéresse autant à ma viande qu'à un traité philosophique. L'idée de faire avaler mon poison à des gosses puis de jeter ces derniers en pâture au tigre m'a effleuré l'esprit quelques instant mais non. Il serait capable de dédaigner leurs cadavre et il me faudrait les faire disparaître. Du coup il me reste quoi? Voyons qu'est-ce que ces paillassons ambulant aime à part la bouffe et la sieste?... Alors que j'était en train d'essayer de cacher une dizaine de bombe dans une pelote de laine géante (le vendeur commence à me regarder bizarrement quand j'entre chez lui) j'aperçois au loin Alker. Je connais trop bien ce monstre assoiffé de sang pour me méprendre sur ses intentions, aussitôt et avec tout le courage dont je dispose j'abandonne mon ouvrage et me met à courir pour lui échapper. Mais las! Cet ignoble brute m'as coincé dans un cul de sac! Je n'ai d'autre choix que de rebrousser chemin et de tenter de le feinter pour passer sous son épée. Ses petits yeux porcins me glace, mais j'arrive à échafauder un habile stratagème (malgré tout mon...courage, je sais fort bien que cet animal à autant de jugeote qu'un orc en phase de digestion ce ne devrait donc pas être trop difficile de le tromper). Je vais commencer à courir à droite et arrivé à sa hauteur je changerais brusquement de direction tout en imitant le cri de la loutre en gestation, puis j'effectuerai un salto arrière tout en lui crachant au visage avant de me réceptionner grâce à un habile roulé-boulé qui me mettra 2.5 mètre à sa droite, alors je lui lancerais une poignée de neige au visage et finalement je devrais pouvoir arriver hors de danger en faisant 12 pas chassé suivi d'un saut de main avant. Pas de doute qu'avec ça je vais le perdre ce vil pourceau! Je m'élance alors à sa droite porté par le...courage qui me donne des ailes. ... Note pour plus tard : toujours s'assurer d'éviter les plaques de verglas avant de s'élancer sous le coup du courage. ... Enfin, l'avantage c'est qu'ici il ne viendra pas me chercher, ce monstre est trop lâche pour venir me trouver près de la recycleuse d'âme! Hahaha te voila bien feinté Alker tu est tombé dans mon piège!...haha. Une fois de plus l'intellect à vaincu la force brute. Comme quoi mon plan étais parfais. Sortant de la recycleuse il me faut trouver le moyen d'éviter cet engeance démoniaque pour retourner près du minou, car je le connais ce bandit! Une fois sa proie abattue il aime à attendre que celle ci revienne à son point de départ, s'épargnant ainsi la peine de chercher une nouvelle victime, il peut ainsi lui cracher inlassablement à la figure son haleine charger de l'odeur des enfants qu'il a mangé au petit déjeuner! Et ce n'est pas le pire il...c'est quoi ce piaf? Une lettre d'Alker? "-Tu peux revenir si tu veux je ne te ferais point de mal. Et il faut aussi que je te rende ce que tu as laissé choir dans ta dérobade de tantôt". Ah ce moule à gaufre croit m'avoir? Quel ruse grossière! Néanmoins je reviens discrètement à l'endroit de mon décès, car il faut bien que j'élimine ce fichu félin. Sans surprise Alker est encore là...mais...il s'attaque au tigre?! Sans doute n'as t'il pas trouvé suffisamment d'innocente vierge pour calmer sa faim! M'apercevant il s'arrête soudainement et me fais signe d'approcher (je m'étais pourtant adroitement caché derrière un petit buisson). Voyant que je reste immobile il s'approche et sans me laisser le temps de fuir jette une bourse à mes pieds. Mon or et mes objets perdus.|/i] "-Voici tes possessions, tu devrais pouvoir achever ce tigre impériale à présent, je te l'ai un peu aidé. Ah et si jamais tu as du mal j'ai aussi laissé quelques potion de vie à proximité de l'animal." Et sur ces mots le voila partis. Pardon? Accourant près du matou je ne peux que constater que celui ci a à présent bien du mal à respirer et les potions posé près de lui n'ont pas l'air empoisonné. Serait il devenu fou? Aurait il été la proie de quelques maladies ou subis les foudres d'un sortilège? Bah je me pose trop de questions, profitons de notre chance le temps que ça dure. J'achève bien vite le matou et m’apprête à retourner voire les villageois quand soudain un doute m'assaille. Et si ce fêlons lassé par sa quotidienne barbarie avait décidé de s'adonner à quelques actes de perversions plus subtile que d'habitude? Comment puis je être certain que ces potions ne contiennent pas quelques poisons extrêmement discret? Que mes objets n'ont pas été enduit d'un vernis empoisonné? Maudissant ma naïveté je jette les potions à terres et court à sa recherches. Ah il croit peut-être être plus malins que moi? Grave erreur car je suis un maître dans le domaine de....de la subtilité. "-Ramène toi Alker!" Criais je dans l'intention de lui rendre ses "présents". Mais bien entendu l'animal ne se montre pas. Maintenant qu'il sait que je l'ai percé à jour il n'ose plus s'approcher de moi, de peur sans doute de voir se retourner contre lui sa fourberie. Ou pire. Mon pouls commence à s’accélérer, peut-être a t'il carrément poussé le vice jusqu’à enchanter les objets pour qu'il m'explose à la figure! Arrivant aux alentours de Melrath Zorac ma panique atteint des sommets et avisant un clochard (du moins c'est ce qu'il essaye de faire croire car sous ces oripeaux je sens son œil torve dévisager les passantes sans défenses, nourrissant quelques abjectes passions) je lui lance la bourse que m'as rendu ce démon et je me dépêche de me carapater avant d'être pris dans le cataclysme (car à présent je suis certain qu'en réalité ces objets ont été utilisé dans quelques rituels obscurs visant à créer un portail entre ce monde ci et une dimension démoniaque, ce qui en fera l'épicentre de la fin du monde). Haha tel est presque prit qui croyait prendre pauvre idiot! Il faudra te lever plus tôt pour espérer m'avoir. Et les poches vides mais l'esprit en paix, je retourne empoisonner une gourde que j'offre à quelques gardes à l'oeil sournois, rassurez vous pauvres innocent : je veille.
  8. Fiathen

    Commentaires HRP

    Merci Guix et bravo à tous! Les textes posté étaient tous très bien écrit, j'espère qu'on aura bientôt un autre event pour pouvoir en relire d'autre! Et merci Yuwena pour tes commentaire, moi j'aime bien avoir des retours détaillé (positif ou négatif) sur mes textes.
  9. [hrp] Bon ce texte ci ne rentre pas vraiment dans les clous de l'event du coup je le poste ici, j'espère qu'il vous plaira.[/hrp] Une gueule béante remplis de crocs fourchus, des yeux noirs, des membres difformes et des griffes acérées. Un monstre. Dans un rugissement rageur le Croloup frappa violemment la flaque d'eau. Ainsi c'était donc ça. Les gens qui fuyaient quand il approchait, la terreur qui se lisait dans leurs yeux quand on évoquait son nom, la chasse dont il était la proie, tout ça c'était à cause de l'eau. Elle leur avait menti comme elle avait essayait de lui mentir à l'instant, tentant de le faire passer pour un monstre abominable. Car enfin personne ne pouvait être si repoussant, non? Non décidément c'était impossible, sans doute n'était je pas d'une beauté angélique, mais après tout seul les êtres maléfiques peuvent être aussi horrible et maléfique je ne le suis certainement pas. Ne tuant que pour me nourrir ou pour me défendre et encore dans ce cas je tente surtout de faire fuir les aventuriers plutôt que de les occire car tuer ne m'amuse pas. Non ça ne pouvait pas être moi, moi j'ai un cœur, j'ai des sentiments. Certes mes cordes vocales ne me permettent pas de parler de manière intelligibles et je ne suis sans doute pas exactement comme les autres êtres humains, mais la valeurs d'une personne doit elle s'arrêter à son apparence? Je ne le crois pas, moi aussi j'ai un cœur, moi aussi j'ai des sentiments. Comme tout le monde j'aime voir jouer des enfants dans les champs, ou le soleil qui se couche à l'horizon quand il teinte le ciel d'une belle couleur écarlate. Oui si je ne suis peut être pas physiquement comme les êtres humains je ne vaut sans doute pas moins qu'eux à l'intérieur de moi. Néanmoins je leur fais peur, et cela je le comprend maintenant, à Aqua l'eau est partout elle à pu leur mentir tout à son aise me laissant seul et reclus, mais ça va changer. Dans ma tanière je n'ai eu de cesse de rassembler des effets humains, chemise, pantalon et bottes usagé trouvé sur des monstres par exemple, j'ai aussi réussi à me procurer une large capuche et une paire de gant. La capuche surtout sera utile au début car je ne peut guère les approcher tête nue à cause des mensonges de l'eau, mais si je leur montre mon âme avant alors ils se rendront bien compte que ce n'est pas mon vrai visage. Il ne fut guère simple d'enfiler ces habits et encore moins d'adopter une démarche humaine, mais ces efforts seront récompenser c'est certain. D'ailleurs voila qu'approche un humain, c'est l'heure de vérité...Il ne fuit pas! Frémit eau douce, bientôt tes mensonges seront révéler au grand jours! "-Holà mon brave!" Diable, l'enthousiasme m'a fais oublier un grave détail, si je peux les comprendre je ne peux pas leurs parler... "-Hé bien, hé bien seriez vous muet que vous ne me répondez point?" Muet! Voila la solution! J'opine précipitamment du chef. "-Arf! Je compatis, mais avez vous au moins un nom? Décidément mon départ était trop hâtif je n'y avais guère songé non plus, mais pas le temps d'y réfléchir. Après une légère hésitation je trace sur le sol "Lou". -Lou? Bah c'est pas très pas courant dites donc. La panique ma saisit soudain. Et si il avait peur? Quelqu'un qu'il n'a jamais vu, muet avec nom inconnu. Après tout à visage découvert je n'ai pas beaucoup plus de défaut....Rha! Pourquoi donc n'ais je pas écrit Jean Jacque? Néanmoins l'Homme indifférent à mon trouble n'a pas l'air si effrayé et d'un ton calme il continue. -Enfin chacun sa croix j'imagine, au fond je n'ai pas beaucoup plus de chance je suis marié, hahaha! Ne comprenant pas trop son accès d'hilarité, j'essaie toutefois de l'imiter, il ne s'agit pas de le mettre en colère. -Bon bref, pas que je m'ennuie mais j'ai du boulot, mon abrutie de fils ne sait plus si il a bien mis ses pièges et je dois me taper de tout vérifier... enfin. Au plaisir Lou! M’apprêtant à lever la patte pour le saluer j'ai une soudaine inspiration. Du travail! Voila exactement ce qui pourrait me permettre de me faire admettre! Le rattrapant j'arrive à lui faire comprendre que je vais vérifier les pièges à sa place, même si il à l'air un peu étonné je vois bien qu'il est heureux de me laisser m'en charger et il m'indique la position des pièges. Rendre service! Moi j'aide un humain! La joie de pouvoir commencer à me faire accepter me fait pousser des ailes et en un rien de temps j'ai tout vérifié, et cette joie grandit encore quand j'annonce à l'Homme que tout est bon, il me remercie! Moi à qui l'on lançais des cailloux hier! Pas de doute je suis sur le bon chemin. Jour après jour je m'applique à aider le maximum de personnes, j'élimines des scarabées devenue trop nombreux, je vais chercher des pinces de crabes pour nourrir des poissons, je vais même chercher la mère du maître des morts! Et à chaque fois je jubile devant leurs sourire et leurs remerciement. Pourtant cette jubilation n'ai rien comparé au fait de me voir enfin accepté à Aqua. Quand on me vois approcher au lieu des injures ou des cris de terreurs je reçois des sourires ou même des poignée de main! Les enfants qui hier me fuyaient accourt à présent pour que je les fassent grimper sur mon dos! Et j'ai garder le meilleurs pour la fin : le dirigeant d'Aqua veut me voir, les rumeurs disent qu'il veut me remettre la médaille sacrée d'Aqua!! Si c'est vrais alors je pense que j’ôterais ma capuche, car ça voudra dire que mon cœur est plus convaincant que l'eau. Arrivée ce matin à Aqua j'aperçois un petit attroupement, apparemment une guerrière fais grand bruit. C'est vrai qu'on a pas souvent l'occasion de voir de tel personne ici : l'air franche et courageuse, une musculature impressionnante se dessinant sous ses habites et une épée à ses côté : elle a fier allure. Je me demande bien qu'est ce qu'elle vient faire ici. "-Le Croloup! Oui je sais que cette menace est venue semer la terreur ici mais réjouissez vous brave gens, je vais vous en débarrassez une fois pour toute! Je me fige soudainement? L'eau aurait elle fait courir ses mensonges au delà des frontières d'Aqua? -C'est que ça risque d'être un peu compliqué mademoiselle... -Et pourquoi donc jeune prolétaire? Serait-ce que vous doutiez que ma force puissent rivaliser avec la sienne? -Ah mais non pas du tout, en fait... -Pensez vous, cher et digne bouseux que ses crocs soit plus affûté que mon épée? -En fait c'est surtout qu'on l'a plus vu depuis un bout de temps c'te bête. -Ah. -Héé oui. -Même pas un petit bout de patte? -Rien du tout ma bonne dame désolée. -Mais c'est impossible! Mes informations....attendez un instant ne sentez vous rien? -Heu non? Quoique le Gaston à des problèmes de prostate du coup vous avez peut être... -Je ne vous parles de ce genre d'odeur! Ne sentez vous pas le fumet...de la bête! J'était resté ici car partir aurait pu paraître suspect, je n'aurais pas dû. D'un bond elle tente m'enfoncer son épée dans l’œil droit, je me baisse juste à temps pour éviter son coup mais elle réussit quand même à déchirer ma capuche et par réflexe mes griffes sortent de mes gants. Fermant les yeux je me redresse droit et fier, si l'eau peut mentir à cette femme mon cœur peut à présent parler aux villageois et eux sauront lui faire entendre raison. Lui dire que je ne suis pas un monstre, que je suis quelqu'un de biens. Qu'à Aqua ont refuse d'écouter l'eau. "-AAh! Cette gueule béante -Ces crocs fourchus! -Ces membres difforme! -Ces griffes acérées! -Maman il me fais peur!" La guerrière m'aurais planté son épée dans le ventre que j'aurais eu moins mal. Ainsi donc tout ce que j'ai fais, tout ces gens que j'ai aidée, tout ces enfants avec qui j'ai joué, tout cela ne comptais donc pour rien? Quoique je fasse ils continueront donc d'écouter l'eau et pas mon cœur? Pourquoi? "-Cette mascarade est finis Croloup! Aujourd'hui ton existence s’achève!" Dit la guerrière en m'assénant coup après coup. Elle peut bien me tuer si elle veut je n'en ai plus grand chose à faire. A quoi bon vivre si personne ne veut m'approcher? M'écroulant à terre je vois sous mon nez une flaque d'eau qui frémit, comme secoué d'un rire invisible. "Tu peux bien rire, pensai je, je vais mourir car tu ne m'auras pas laissé vivre." La guerrière levant haut son épée pour m'asséner le coup de grâce un filet de mon propre sang s'écoule dans l'eau la teintant de rouge jusqu'à ce qu'elle devienne opaque. Et soudainement je compris. Je ne pourrais jamais faire changer les gens d'avis car ceux ci se moque bien de ce que l'on pense ou de ce que l'on fait. Même si j'avais passé 10 ans de plus à rendre service à tout les habitants du monde, dès que j'aurais arrêté l'eau, elle, aurait continuer à jamais de répandre ses mensonges et les gens l'auraient écouté. On peut porter autant de coup que l'on veut à l'eau, elle frémira un moment puis redeviendra aussi net qu'avant. Il n'y a qu'un seul moyen de la faire taire à jamais. Il faut la teindre en rouge. Me relevant d'un bond fulgurant je plante mes crocs dans la gorge de la guerrière, projetant violemment son sang aux alentours. Je parachève mon oeuvre en poussant un rugissement bestiale à faire fuir le plus courageux des dragons. La place est alors vide, tous sont partis se réfugier chez eux pour se protéger de la bête. Du monstre. Avec tristesse je me saisis de l'épée, sans elle peut être que rien de tout ceci ne serait jamais arrivé... Non tout ceci devait arriver avec ou sans guerrière c'était obligé, ce n'était que le déclencheurs. Doutant que la guerrière en ai encore l'utilité je décide de la garder, qu'elle me serve à me souvenir. Me souvenir que Croloup reste Croloup. Et qu'il ne boit pas de l'eau mais du sang. Et au sol une flaque de sang frémit, touché par une larme versé par un monstre.
  10. Fiathen

    L'ombre du Croloup

    Moi j'suis une bourrine! Une vrai de vrai vous voyez! J'suis pas comme ces lopettes en robe qui se contentent de chanter de traviole pour faire fuir leurs ennemis ou comme ces abrutis en collant qui se trémoussent bien loin du danger en décochant une flèche ou deux à l'occasion. Nan moi vous voyez j'suis une brute, une vrai barbare j'fonce sur le mec d'en face je l'éclate et pis après j'le bouffe! Vouais passque j'aime la viande rouge et saignante c'est plein de bonne chose comme du sang et du cartilage. Et pis attention j'suis pas inconsistante....incontinente...inconsciente voila! Ouais nan moi j'suis pas comme ça moi j'suis plutôt courageuse et pis même que tous mes ennemis y sont mort et même pas moi alors voila! Tiens par exemple y'avait des renards avec plus de queue qu'on a de doigts ben j'leur ai foncé dessus et pis maintenant j'ai des nouvelles bottes. Ou alors y avais des démon avec des ailes dans le dos et ben je leur ai foncé d'ssus et maintenant j'ai des ailes aussi (enfin j'les ai pas gardé longtemps, ça marchait pas sur moi). 'Fin vous aurez compris moi j'suis forte! Par contre mon abrutis de frangin lui c'est plutôt une fiote et moi j'aime pas les fiotes. Alors au début ben j'lui ai foncé d'ssus mais là ça a pas marché sauf que maint'nant il veut plus trop me causer. Du coup j'ai trouvé un plan machival...mechiaval...intelligent! J'vais prendre son arme et pis j'vais me faire un monstre super puissant à sa place, comme ça les gens y croiront qu'c'est plus une fiotte et j'en ferais un vrai mec couillus comme moi après! Pas de doute c'est imparable. Pour le monstre j'ai entendu des gens causer d'un truc qui vivrait à Aqua, c'est un genre de grand truc poilus avec des crocs et des griffes. Comme on s'dit qu'ça doit être un monstre dans les contes. Alors hop j'suis pas longtemps avant de partir, j'prend juste l'épée du frangin et pis j'suis sur le chemin. Le chemin qu'est pas bien dang'reux d'ailleurs, deux trois trucs qui m'barrent la route des fois avec des oreilles pointus, des fois tout p'tit mais bon j'fonce dedans et ça me laisse passer. A un moment y faut traverser un grand tunnel tout noir et moi comme j'aime pas trop l'noir bah j'fonce très vite et je finis par arriver au bout. La dessus me v'la déjà à Aqua, il y a plein d'eau partout (j'aime pas l'eau parce que ça fais glisser quand ont fonce dessus) et des p'tits crabes en veut tu en v'la mais pas de trace d'un gros monstre poilus. Alors j'demande au villageois si ils l'ont pas vue mais ils me disent que non et que c'est tant mieux, que si j'le réveille ça va leur donner plein d'ennuis alors faut qu'je parte. Mais moi j'veux pas partir passque sinon mon frère il va continuer à avoir peur, du coup j'cherche mais j'aime pas chercher du coup au bout d'un moment j'fonce sur les arbres! D'abord c'est leur faute, si il y avait pas d'arbre ben il pourrais pas se cacher et j'aurais juste à foncer dessus! Mais au bout d'un moment faut que je m'assoie passque quand même c'est fatiguant de foncer, et alors il y a un monsieur qui vient m'voir il a une grande capuche sur la tête et y doit être très vieux passqu'y marche difficilement et un peu arqué. Il me tend une gourde qu'a l'air pleine d'eau mais moi j'me méfie passque les lopettes en robes ben des fois quand y peuvent plus chanter ils essaient de nous empoisonner et lui y ressemb' pas mal à une lopette noir. Comme y voit qu'j'hésite y s'met à m'parler et sa voie est très rocailleuse comme si elle était usée. "-Mon nom est...Lou et vous? -J'm'appelle Rayna! -Et que faites vous ici...Rayna? -J'viens pour tuer un monstre. Un qui a plein de croc, pour qu'mon frères ce soit plus un pleutres! -Je vois...Mais pourquoi êtes vous ici, et pas à sa recherche alors? -Ben j'l'ai cherché, mais j'le trouve pas. A mon avis y doit savoir que j'le cherche et il se cache passqu'il a peur! -Oui c'est possible...Il est assez lâche... -Passque vous le connaissez? -D'une certaine manière...il m'as prit toute ma vie. -Et p't'être que vous savez où il est?! Comme ça je pourrais lui foncer d'ssus et et vous s'rez vengé et moi je s'rais contente. -Oui je sais où il est en effet...mais je ne pense pas qu'il serais bon que je vous le dise. -Pourquoi?! Vous savez j'suis très forte pour foncer sur les gens! -Je n'en doute pas...mais il est fourbe...retors...il faut savoir certaine chose avant de partir à sa chasse. -Hé ben dites les moi! Et pis comme ça j'lui fonce dessus après! -Pourquoi pas...Mais rasseyez vous il y a beaucoup à savoir...désaltérez vous aussi ça vous fera du bien...bon alors d'abord...il sait se mouvoir comme vous sur deux jambes...il aime bien tromper sa proie en imitant le crie d'une autre proie...et il sait se déguiser pour tromper les Hommes trop fort pour lui... -Té c'est drôle votre histoire! Présenté comme ça vous pourriez très bien...très bien...bie.." Le poison a prit son temps mais il a finis par agir. Relevant ma capuche je laisse mon museau respirer en paix l'air de la nuit, ces vêtements d'humain sont certes inconfortable mais d'une grande aide quand l'on a pareille chasseur à ses trousses. Je ramasse son épée comme trophée, elle n'a guère mieux sur elle, et je m'enfonce vers les profondeurs de la forêt, laissant là le cadavre qui fera sans doute le plaisir de quelque bête sauvage. Mon nom est Lou...Croloup.
  11. "-Aaaah ma tête, j'ai l'impression qu'un clocher y a élue domicile...Une minute je suis où là?" Le jeune mage examina rapidement les lieux : une grotte abritant des pentacles de différentes couleurs ainsi qu'un trou noir tout à fais rassurant, et à côté de lui une jeune femme qui avais l'air de vaguement s'ennuyer. Pas de doute il était mort et se trouvais maintenant chez la recycleuse d'âme. Mais il y avait quelque chose d'étrange (plus que le fait de se dire qu'on venait de trépasser), il ne se rappelait pas quoi ou qui était responsable de sa présence ici. D'habitude la mort ne nous volais pas une partie de notre mémoire, même pris par surprise ont arrivait toujours à deviner plus ou moins qui était derrière notre éviscération. Mais là rien même le reste de la journée semblait flou. En désespoir de cause Fiathen se tourna vers la recycleuse, elle n'était pas très loquace et pour tout dire pas franchement rassurante mais Fiathen n'était pas homme à juger les gens par leur professions ou par leur apparence (en grande partie parce qu'il s'arrêtait bien avant tout ça). "-Heu...bonjour -J'imagine que ça dépend du point de vue -Sans doute oui...Dite je ne me souviens absolument pas de ce qui c'est passé avant que j'arrive ici...vous pouvez m'aider? -Mais bien sur, je n'ai qu'à regarder dans mon registre magique où s'ont consigné toutes les morts de ces terres depuis leurs création. Un petit instant je n'arrête pas de le perdre il est si petit. -C'est vrai vous avez ça? -... -Oh je vois...A mourir de rire si j'ose dire. -Et tu crois quoi? Si je devais savoir ce que font tout mes patients avant de venir ici j'aurais explosé depuis longtemps. Mais si tu ne te souviens plus de rien c'est que ça devais un sacré traumatisme. Quel est la dernière chose dont tu te rappelle? -Voyons..." Hotel des sœurs Gerger, les nomades. "Alleeeez, mais tu vas détourner ton regard sacripan, juste une minute d'inattention quoi ça va pas te tuer! Enfin théoriquement si, ça pourrait, les effets de ce vomitif sont encore mal connu mais bon c'est ça la science. Et puis tu l'as bien cherché malotru non mais je te vois venir, ça fais semblant d'être sourd, aveugle et cul de jatte (bon là ok je dois admettre que c'est quand même vachment ressemblant) mais j'ai bien vu que tu reluquais Ginji depuis qu'on est rentré. Tss tu peux feindre autant que tu veux d'être gravement malade ça ne prend pas avec moi petit chenapan! Bon j'avoue qu'il a fais des efforts, le coup de perdre sa main façons lépreux j'ai faillis y croire, mais c'était sans doute une vaine tentative pour endormir notre méfiance. J'en étais là des mes habiles déductions quand Ginji m'interpella, apparemment elle avait reçu un message des autres Constell' qui indiquait que nous allions nous attaquer à une tour situé non loin d'ici. Parfais éloigner Ginji des yeux lubriques de cet hommes me ferait économiser une dose de vomitif. Ce vieux roublard voyant que nous allions nous en aller tenta une dernière ruse pour faire rester Ginji, mais elle était déjà sortit et ne le vit donc pas vomir un flot de sang, quand à moi je me dépéchais de refermer la porte afin de d'étouffer le son de ses gémissements. Désolé mon vieux mais il va falloir te lever plus tôt pour tenter de berner le fin limier que je suis. Arrivé sur place nous repérons sans peine la tour qui se dresse devant nous de toute sa hauteur, je vois tout de suite que c'est une de ces œuvres modernes qui ne tiendront pas 2 ans face aux rudes climat de ces terres hostiles. Sans doute fais dans un genre de granit friable, il ne nous faudra pas une heure pour en venir à bout. Ginji et moi assénons un premier coup dans le but de tester sa résistance en attendant les autres. Pas une égratignure. Bon ok disons du bon granit. Quelques instant plus tard nous sommes rejoins par Calyso et Vader, nos coups ne font guère plus d'effet à la tour, et quand je commence à me dire que c'est quand même du sacré granite, notre Roy arrive. Si lui même n'as pas l'air forcément très costaud il en va autrement de la catapulte qu'il manœuvre à sa suite. Un chef d'oeuvre de l'industrie humaine, une preuve de plus que notre intellect fais de nous la race supérieur de ces terres. Nul doute que dans quelques instant il ne restera plus que des gravats de cette tour insolente. Nous nous reculons tous le temps qu'il s'habitue au mode de fonctionnement de cette machine de guerre, mais je suis confiant après tout la première condition pour être un bon rôdeur est d'avoir une bonne précision, et la condition première pour être un bon roy c'est d'avoir plein d'argent et de filles du talent dans ce qu'on entreprenais. Dans mon coin à quelques mètres de la tour je souris, il ne devrais pas tarder à trouver le bon angle et là...Attendez pourquoi il fait si sombre brusquem... Les limbes "-...Et c'est tout ce dont je me souviens. Bizarre quand même il n'y avais pas la trace d'un seul ennemie aux alentours. A moins que..." Le mage se donna un violent coup de paume sur le front "-Quel idiot! J'avais oublié que la qualité première pour être Ombre c'est d'être bourré en permanence. -Au moins ça explique pourquoi tu ne te souvenais de rien, se faire écraser brusquement par un boulet d'une tonne doit représenter un traumatisme assez important pour l'esprit humain. -Je confirme. -Ça explique aussi l'état de ton âme, au départ j'ai cru qu'on m'avait envoyé un sablobosse. -Bref, non pas que parler de choc violent et d'autre anecdote de plus de 500kg soit légèrement déstabilisant mais en fait si, je vais donc m'en aller. Bonne journée. -Ça dépend..." Fiathen ne put s'empêcher de trembler en se plaçant sur le socle de résurrection, à l'avenir que les tour soit en paille ou en diamant il insisterait pour que le travail soit fais à la main. C'est très bien le travail manuel d'abord qu'est ce que les gens ont contre les méthodes artisanales? Du sang, de la sueur et des couilles voila qui valait bien toutes ces idées idiotes qui font de nous la risée de ces terres. Et puis de toute façons cette tour ne méritait pas autant d'effort, il suffirait sans doute d'une dernière séance pour la faire tomber et le blason des constellation flotterait fièrement à son sommet. Ça au moins c'était sur.
×
×
  • Create New...