Jump to content
Terre des Éléments

Ilbyria

Membres
  • Content Count

    13
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutral

Profile Information

  • Gender
    Female

Contact Methods

  • Website URL
    http://

Recent Profile Visitors

3081 profile views
  1. Paul Sabatier Ecrivain en H ?
  2. C'toi qui va crever >_<

  3. Ca n'a pas été si dur... moins que je l'escomptais. Trop simple même, ça en perdrait presque son charme. Trouver un brigand... d'une simplicité désarmante. Ils pullulent en ville, c'est le principe d'une invasion. Endormir sa méfiance et le mener par le bout du nez... j'en poufferais de rire s'il ne me fallait rester impassible. La tache est d'autant plus aisée que le décolleté est plongeant, le sourire aguicheur et que le nez en question s'avère être localisé au niveau du bas ventre... Le voilà donc mené, gentil et docile mouton appâté par le diner, sur le lit usé d'une chambre de taverne. Il glousse des obscénités pendant que je l'attache aux montants du lit. La vue lui plait, l'initiative encore plus, à en juger par son ton, son regard, et la protubérance sous son pantalon. La "trainée" lui sourit et je pars m'apprêter avec un clin d'œil espiègle. Je m'approche d'une table et de sa chaise, aussi usées que le reste du mobilier, et entreprends de me déshabiller sous les commentaires raffinés et délicats de mon compagnon de jeu. J'attrape ma dague, la sors de son fourreau, la caresse du bout de l'index d'un air absent quelques instants, et pars me jucher à califourchon sur le brigand. Nouveau rires gras, nouvelles obscénités, il tire un peu sur les liens, d'impatience ou d'anticipation, qu'importe... « Tout doux mon tout beau... il faut garder tes forces pour la suite... » Je lui souris, et laisse courir la pointe de ma lame sur sa tempe, l'arête de sa mâchoire, sa gorge... juste effleurer, et sentir crisser la lame sur la barbe mal rasée.... Il déglutit, le jeu n'a plus l'air de l'amuser autant. « Calmé et attentif ? On va pouvoir commencer alors... » J'ouvre lentement, sa chemise, faisant sauter un à un les boutons de la pointe de ma dague. « J'ai quelques questions... tu as les réponses.... Et je veux les connaitre, monsieur le brigand... » Il pâlit légèrement, sa mâchoire se ressert, son regard se fait dur et haineux et il crispe ses poings pour tirer sur les liens. Il comprend, je souris. « Où est votre cache ? Celle où vous et vos amis entassez le fruit de vos larcins ? » Question claire et simple. Nouvelle vague de vulgarités. Il est bruyant... mais si je le fait taire, il ne pourra plus répondre... C'est le revers de la médaille, tant pis... « Ca ne répond pas à ma question... » La dague s'abat pour s'enfoncer dans l'épaule gauche, il crie. Je tourne la lame dans la plaie pour lacérer les chaires, il hurle. Le sang commence à s'écouler lentement hors de la plaie, il s'immisce et coule sur la peau, entre mes doigts, chaud et poisseux... Je m'essuie sur les draps. « Alors ? » Nouvelles insultes, un peu moins virulentes peut être... Il clame qu'il ne dira rien, il me menace de mille morts toutes plus horribles les unes que les autres... Je souris de nouveau. J'aurais été tellement déçue s'il avait capitulé aussi vite, pour si peu. On va pourvoir prendre notre temps, et jouer... jouer...Ca fait tellement longtemps. Mon regard et mon sourire n'ont pas l'air de lui plaire... il déglutit de nouveau.
  4. Bruits de taverne, bruits de couloirs. La populace s'agite et s'inquiète. Et quand elle s'inquiète, elle murmure dans un coin sombre, au détour d'un couloir, entre deux regards apeurés aux alentours, et elle raconte... « Les Brigands arrivent ! » Un groupe, une horde sanguinaire... Une armée sans pitié ! Composée de voleurs, pilleurs, violeurs et assassins. Ils sont bien mille... non dix mille ! Oui, rien de moins que ça... si on écoute les confidences apeurées des ivrognes. Je porte à mes lèvres ma chopine, principalement pour me donner une contenance et continuer à observer discrètement cette taverne si agitée. Une gorgée d'hypocras, le liquide sucré roule sur ma langue et part réchauffer mes entrailles. Ca ne suffira pas... Mon cœur et ma respiration refusent de se calmer. Mes mains sont moites et tremblantes. Comme une gamine... Je repose ma chopine, et inspire longuement. Expire... recommence. Du calme... Je n'arriverai à rien dans cet état, je le sais. « Brigands ». un nouveau frisson me parcourt l'échine et redescend vers le creux de mes reins. Exquise sensation d'excitation et d'anticipation. Je me mordille la lèvre inférieure, mes pupilles dilatées à l'extrême perdues dans cette chopine pourtant si peu digne d'intérêt à présent. Qu'importe leur nombre, qu'importe leurs vices... Qui dit brigands dit trésors... Or, armes, bijoux, objets rares et précieux... peut être même mieux encore. Une horde de cette importance et de cette renommée... Le butin doit être considérable... Entassé quelque part... Une cache... Dans les montagnes ? Ou le désert ? Il suffirait de trouver l'un d'entre eux... Juste un... Pour y entrer... Un sourire s'esquisse sur mes lèvres. La nervosité et l'agitation ont disparu et fait place à un calme froid et assuré. Je sais ce que j'ai à faire...
  5. Mais pour vous c'est où vous voulez, quand vous voulez et buffet à volonté, voyons... =) Merci Le clan des G... Encore... Mais que fait la brigade anti-gang?
  6. M'sieur, on en a gros ! Nos admirateurs dépensent pour nos beaux yeux, tant en argent qu'en temps et en imagination. Leur plume court, voltige sur le papier au gré de l'inspiration que leur muse (nous...) leur accorde. C'est beau, c'est poétique et romantique... Et là... paf! La Géflora est une feignasse et une rapia. Elle transmet la missive, mais que 150 caractères, pas plus! Bon, pourquoi pas... mais au moins qu'elle braille quand on arrive au bout du parchemin. Parce que là, c'est un peu la 3e fois qu'un ravissant poème se retrouve tronqué au milieu de nulle part. Et quand le poète vous dit qu'en plus il a fait ça sans brouillon, donc ne pourra pas recommencer... c'mal parti pour la drague. (Les messages qui accompagnent les fleurs... on peut pas vraiment compter le nombre de caractères quand on écrit... et hors de question de courtiser à coups de sms comme sur un portable. Donc au final, on dépasse souvent la limite. Mais rien ne l'indique, et les messages reçus sont tronqués. On pourrait pas étendre le nombre de caractères? Ou a défaut bloquer l'écriture quand on arrive au bout ? Si c'est bloqué, le message sera envoyé par mp, et au moins il ne sera pas tronqué au milieu d'un mot :/ Siouplé ... )
  7. Ilbyria

    Chat

    Je suis sous Firefox 3, et j'ai pas de problème (tant que je ne suis pas sur le réseau universitaire qui bloque les 3/4 des ports...) Donc a priori ça vient pas de là ... :/
  8. COUP CRITIQUE! Vous attaquez avec 'Fente perçante'. Dégâts infligés: 0 pts de dégats. Gain 0 points d'XP. On joue pas dans la même catégorie, je crois...
  9. Gésouaf Il est le tavernier de cette salle Héééé, je suis le tavernier !! Voici une liste de boissons que tu peux consommer ou offrir à qui tu veux présent ici. A priori il y a plusieurs boissons ^^ Et les 2 autres c'est parce que j'aime bien les majuscules en début de phrase =) *pas chiante* Ouip, je confirme... le S manque aussi pour Géflora Et toujours pour Géflora: Quelques instants plus tard, la fleuriste se dirige, composition florale dans les bras, vers la personne que vous avez désignée. "La personne" c'est féminin, même s'il s'agit d'un homme il me semble. Edith: C'était pas fini en fait Manque un "s" à pâquerettes, orchidées et capucines. Pis une majuscule à "Bouquet de capucines", tant qu'on y est =) Edit bis: pis en plus, "paquerettes" ça prend un ^ sur le "a"...
  10. Ben quoi? Ça se tente, hein... =) Si c'est bien dans le sens "n'importe quoi", "quoique" doit s'écrire "quoi que" EDIT CORRIGE
  11. Bottes à ailettes Jolies et rendues légères par leurs ailettes, qui leur confèrent un aérodynamisme impeccable. Aillettes c'est pas beau (surtout à prononcer) "ses" c'est pour la 3e personne du singulier, donc "leurs" Le 2e, c'est parce que le pronom ne prend pas de "s" [EDIT : corrigé]
  12. A pas compris... *efface tout le reste, puisque le gardien est déjà passé avant* =)
  13. Tssss! Amateur, va. Un peu de mystère stimule l'imagination et les fantasmes. Si tu dévoiles tout directement, ça perd de son charme... Ca sert à rien de sécher, l'accès internet que j'ai chez moi c'est celui du campus (bon d'accord, je suis peut être la seule personne dans ce cas de figure, donc ça sert peut être à rien de tout révolutionner et demander si c'est possible de changer de chat, mais bon...) Merr'Aos > J'vous ai pas attendu pour ça ^^" Mais les échanges via mp, c'est mignon mais pas très dynamique. Pour moi le chat sert justement à nouer des contacts (parce que sur MZ, c'est peut être facile de rencontrer du monde et commencer à taper la discut après une baffe, mais sur les terres élémentaires...) Et si on suit ton raisonnement, le chat sert à que dalle... Autant le supprimer alors, ça m'évitera d'être jalouse quand on me parle de ce qui a bien pu se passer là bas ^^"
  14. Et il faudrait quelle profondeur de décolleté pour le succès de cette mission? C'est actuellement mon problème. Je loge en résidence universitaire, et le réseau internet est celui du campus. J'ai accès à tout, sauf quelques chats (dont celui de TDE). Les autres je m'en moque un peu, celui de TDE ça m'embête un peu plus. Parce qu'un jeu "j'arrive, j'ecoule mes pc, je rentre"... voilà quoi :/
  15. Tiens, j'savais pas qu'on pouvait noté les gens..

    Ptêtre que c'est pour démasquer les crevures dans ton genre, j'essaye ^_^ .

×
×
  • Create New...