Jump to content
Terre des Éléments
Sign in to follow this  
Alfort

Plop

Recommended Posts

 

Jour 1. Je me réveille du néant. Je suis nue, couverte de sable, et sous peu couverte de coups de soleil. On me demande de tuer des serpents. Soit. Il parait que je fais penser à du fromage. L’odeur peut-être ? Je ne vois rien pour me laver ici.

 

Jour 1. Plus tard. J’ai trouvé un coin avec un peu moins de sable, et de l’eau. Merveille des merveilles sous un soleil tel que celui qui se trouve au-dessus de ma tête. On me dit que je peux partir pour « les terres élémentaires », mais que je dois en choisir une. Je sais déjà que je ne choisirais pas le feu, trop chaud. La terre, bof. L’air… A la limite, s’il n’y avait pas d’eau.

 

Jour 2. Normalement. Ou peut-être encore 1. Je ne sais plus. L’eau est là. Le sable aussi. Soit. On ne peut pas tout avoir. Et puis, avec des chaussures adaptées, le sable, c’est de la gnognote. C’est chouette ici. Un type laisse plein de carcasse de scarabées au sol, du coup, je peux enfin m’habiller correctement.

 

Jour 3. On m’offre une rose blanche. Il n’en a plus de rouge en stock. Tant pis. Les journées ici sont merveilleuses. Je trempe mes pieds dans l’eau, puis je dors à l’ombre d’un arbre, puis je ramasse les carcasses de l’homme, puis je m’entraine quelques minutes, et c’est reparti pour un petit tour dans la mer. J’ai bien fait de choisir ce coin-ci. Vive le dieu de l’eau.

 

Jour 3 normalement. Je sais plus vraiment, je fais trop la sieste je crois. J’ai un métier. C’est cool. Je récolte plein de menthe, avec de l’eau fraiche c’est parfait pour la farniente au bord de l’eau.

 

Jour 4 peut-être ? Dieu m’a enlevé plein de vie. Plus que je ne pensais avoir même. Et pourtant, je ne suis pas morte. Dieu est fort. Du coup, comme j’ai peur qu’un rien ne me tue, je ne bouge pas. Mais j’ai des moustiques qui me tournent autours. Et si j’avais envie de me gratter le nez ? On pourrait jouer à un deux trois soleil que je gagnerais. Enfin, juste pour la partie où il faut plus bouger. Heureusement, Seven est venue me sauver. Je l’ai d’abord rencontré sous forme de flaque de sang. Elle devait avoir meilleur goût que moi aux yeux des moustiques.

On m’offre encore une rose. Encore blanche. Il a oublié que j’aime le rouge. Heureusement que Seven est morte un peu plus tôt. Bon, ce n’est pas hyper pratique parce que le sang dégouline, mais au moins ce n’est plus blanc.

Je me demande combien de temps je suis capable de rester sans bouger. J’aimerais bien être plus près de l’eau, voire même carrément dedans, ça serait quand même plus sympa pour profiter de cette étrange non-vie sans bouger.

Ca se trouve je peux bouger d’ailleurs, il ne va rien m’arriver… Bof, je vais attendre que Dieu fasse ce qu’il faut. Tant qu’à faire d’avoir un dieu, autant lui faire confiance.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Jour 4. Dieu semble avoir fini de faire ce qu’il avait à faire avec ma non vie. Je suis en pleine forme. Après quelques étirements, je tourne un peu en rond. J’ai envie de faire plein de choses, du coup il faut que je choisisse par laquelle je commence. Ou sinon je fais un peu de ceci, puis un peu de cela… Oui, je vais faire comme ça. Quelques feuilles de menthes - je les conserve à présent, je me rends compte que j’en récolte bien plus que je n’en ai besoin, même si je bois beaucoup. Après je vais du côté des moustiques pour la gamine qui veut devenir cheffe. Elle a de l’avenir, vu qu’elle envoie quelqu’un faire à sa place. Cheffe dans l’âme si jeune, c’est beau…

Je tue quelques scarabées moi-même, tout en continuant à récolter le travail d’un autre. C’est cool aussi. Dommage qu’il fasse pas ça pour les moustiques, la gamine aurait déjà ses ailes comme ça. J’ai failli le tuer. Quelle idée de s’endormir en haut d’escaliers. J’aurais eu l’air fine. Qu’est-ce que Dieu aurait dit en voyant ça ?

J’ai envie de m’attaquer au Croloup. Je vais le voir de loin parfois, mais j’hésite. Du coup je repars, jusqu’à revenir un peu plus tard.

 

Plus tard, c’est maintenant ! Jour 4 toujours. Avec plein de potions, il parait que ça devrait le faire. Et comme c’est pas vraiment moi qui paie mais l’autre guerrier, je peux bien dépenser une blinde en potion. Grande découverte : en tant que mage, je peux attaquer en traître, de loin. Bon, ça l’empêche pas de me taillader, mais moins profond quand même que quand je venais tout contre lui. En plus j’ai l’impression que mes sorts sont quand même pas mal même en restant en distance. C’est quand même cool la magie. Ca m’empêche pas de me louper bien comme il faut parfois. Ca fait plop dans mes mains avant que j’ai eu le temps de lancer tout ça. Et le Croloup en profite. Il aurait tort de se priver en même temps. 17 petites fioles de vie et 2 potions plus tard, il agonise enfin. Pour être sûre, je m’approche (dans son dos, en douce, maintenant que j’ai compris), je lui donne quelques tapes du pied, au cas où il aurait un petit côté mage en lui. Mais non, il est vraiment mort.

Dois-je en conclure qu’il faut toujours écouter les plus forts que soi ? Elle dit qu’elle a toujours raison, mais je suis du genre méfiante. Si elle m’aide encore à l’avenir, je pourrais me faire mon propre avis. Une expérience positive ce n’est pas suffisant.

Bref. Maintenant, farniente, ça fait quelques heures que je m’active, je fatigue. La mer m’appelle. Ou un hamac… Que choisir…

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Jour 5. Quelle surprise en me réveillant ! Quelqu’un lirait-il mon journal ? C’est vrai que je ne le cache pas après tout… Bref. En me réveillant, j’ai trouvé à côté de moi plusieurs ailes de moustique ! N’ayant croisé que deux personnes dans le coin, cela ne pourrait être que Moo ou Seven… Je vais mener l’enquête. D’abord Seven, elle est plus bavarde que le guerrier. Sociable conviendrait même mieux pour la décrire par rapport au guerrier d’ailleurs. Moui, plus j’y réfléchis et plus je me dis que cela doit être elle. Ne m’a-t-elle pas déjà aidé avec les moustiques lorsque Dieu avait besoin de ma non-vie ?

 

Jour 6. Je me suis trouvée un correspondant d’Ignis : Malgus ! C’est important pour l’entente entre éléments. Il parait que la guerre des éléments qui a eu lieu il y a longtemps n’était qu’un moyen pour “quelqu’un” de faire que les éléments se battent entre eux. Avec une histoire de pendentif… Que le type qui m’a expliqué tout ça m’a d’ailleurs pris. Bref, là où je veux en venir c’est que je corresponds maintenant avec un nécromant de feu. C’est sympa de rencontrer des gens qui sont dans la même situation que moi, la mer en moins. Il me dit que personne ne lui demande de mot de passe pour aller plus loin sur Ignis. J’ai cherché un peu partout, je n’ai pas trouvé de mot de passe. Je ne sais pas pourquoi mais je pense que c’est le mec triste qui l’a, mais comme il me dit tout le temps de revenir plus tard… Je lui ai apporté des feuillus, mais ça ne l’aide pas. Peut-être qu’une perle ça lui plairait ? C’est joli ça lui remontera peut-être le moral.

 

Jour 7. C’était bien Seven. Je me disais aussi.

J’ai envie d’aller voir à l’arena ce qu’il s’y passe, mais Zethyr me dit de bien prendre des forces avant. DU COUP… Amac et menthe à l’eau. Pourtant, j’aimerais bien m’entrainer encore, au lieu de rester là à rien faire. J’espère que l’arena en vaut le coup. Il faut que je rattrape Malgus, histoire de le retrouver à Kiar Mar un jour prochain, et de pas l’y louper. Ca serait bête.

Je m’ennuie un peu. Je préfère ne rien faire entre deux petites courses à droite et à gauche que d’attendre aussi longtemps pour un truc au loin. Zethyr m’a parlé d’un truc, et Ginji la même : les points d’intérêt ! J’estime que marcher ne va pas trop me faire me dépenser, surtout si j’y vais tranquillou. Jusqu’ici j’ai du passer partout trop vite, j’ai jamais fait attention à cette histoire de points d’intérêt. Qui décide qu’une chose en est un ? Dieu sûrement, qui d’autre aurait l’autorité pour ? Reste à savoir ce qui à ses yeux en représente un. Si j’étais un Dieu, qu’est-ce qui serait intéressant pour moi ?

Si c’était juste moi ça serait simple : le tronc couché devant le bâtiment principal d’aqua, qui est super pour regarder le soleil se coucher. Tout à l’ouest aussi, pas loin de Maricius où j’ai installé mon hamac. Mais je suis pas une Déesse, donc ça compte pas.

 

Jour 7, plus tard. Comme je suis pas du genre patiente, je remets à plus tard cette histoire. La procrastination, ya que ça de vrai. Et j’ai bien fait, sinon j’aurais jamais découvert un nouveau camarade aquatique. Espérons qu’il soit plus bavard que Moo.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Jour 8. Il est plus bavard que Moo. Je vais l’aider à tuer le croloup un de ces soirs. Mais pas maintenant. Ma tentative d’arrosage de Let-s-Ghosts suite à son vol de rose a capoté, ça me déprime un peu. On verra demain.

 

Jour 9. Déjà, c’est obligé d’être un bon jour. Le 9 quoi. Ensuite, je me sens en pleine forme. DONC… Je vais tenter l’arena. Et ce soir, Croloup si Vali est là ! C’est chouette qu’il soit arrivée dans le coin, ça met un peu d’ambiance.

 

Jour 9, plus tard. Seven a aidé Vali pour le Croloup.Du coup je vais me concentrer sur l’Arena, parce que c’est décidé : c’est aujourd’hui. Voilà.

Je dois avoir besoin de lunettes, de loin je croyais qu’il y avait un type à tête d’aigle bleue, je me disais que c’était cool comme truc. Mais en fait c’est juste un mec avec un chapeau… Bleu. Déception. Au bout d’un moment, il m’a donné un bâton. Je ne sais pas trop ce qu’il veut que j’en fasse mais bon, je l’ai pris comme je suis polie. En tout cas j’aime bien l’arena, en plus je découvre des monstres que j’avais jamais vu, comme les Branleil. Et je peux enfin mettre un visage (si je puis dire) sur les flamèches dont m’avait parlé Malgus.

J’ai trop bien écouté Zethyr du coup j’étais méga en forme et en un rien de temps le faux aigle m’a dit que voilà, c’était fini, à demain hein ! Mais demain je ne sais pas si j’aurais envie. J’ai failli oublié mais j’ai tenté mon idée de l’autre jour, à savoir donner une perle pour l’homme triste. Mais en fait je vais la garder pour moi, quand je suis revenue le voir il avait l’air un peu mieux niveau moral. Sans doute de voir que de nouvelles âmes se baladent ici ? Il m’a raconté une histoire un peu spéciale, à propos d’esprits voleurs d’enfants, de morts, tout ça. Joyeux le mec effectivement. Enfin, ça m’a permis de découvrir un point d’intérêt, vu que j’ai finalement décidé de l’aider. J’aime pas trop les gens tristes en principe mais bon. Et du coup ! Je pensais pas que c’était ça, les points d’intérêt ! C’est comme si dans un flash Dieu me parlait à l’oreille. J’aime beaucoup du coup je me sens motivée pour en trouver d’autres. J’aime qu’on me parle comme ça à l’oreille.

 

Bon sinon. Note pour moi-même : aider les gens tristes, c’est bien. J’ai maintenant le mot de passe pour aller farfouiller de l’autre côté !

 

Jour 9, toujours. Quand je dis que 9 c’est bien. Grande nouvelle ! Moo parle ! Incroyable mais vrai ! Il devait avoir un problème à la gorge… Il m’a dit un mot, c’est mieux que les autres jours, et avec un engouement incroyable. Je n’ose pas lui reparler de nouveau, au cas où ce n’aurait pas été un problème de gorge, mais une grande timidité, qui l’avait jusqu’alors empêché de parler. Je retenterais demain.

J’ai trouvé une hache par terre, pleine de sang. Du coup je l’ai lavé, avant d’aller chercher Vali pour la lui rendre (ça ne pouvait être que lui, Moo n’a l’air de toucher qu’aux scarabées. Un fétichisme peut-être ?).

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Encore et toujours ce merveilleux jour 9. Vali était plus que content de récupérer sa hache. Il m’a donné des sous pour ça, même après que je lui ai dit ne pas en avoir besoin grâce à Moo. Comme il est sympa je lui ai donné la deuxième perle que j’ai trouvé.

J’ai décidé également de mettre Radegonde à l’épreuve. N’a-t-elle pas dit tout savoir ? Vu que j’ai découvert un squelette (hyper bien conservé soit dit en passant) de rat sauvage dans un serpent venimeux, j’ai eu l’idée de lui poser des questions. On verra bien si elle est vraiment si forte en savoir.

 

Jour 10. J’aime beaucoup ce qui était caché derrière le garde. Il y a encore plus d’eau que de l’autre côté. Cette fois, mes yeux ne me trompent pas, c’est bien un ogre. Un ogre qui pose des questions ! On aura tout vu ! Ca peut peut-être m’aider pour mes questions à Radegonde.

Sinon, Dieu m’a encore murmuré à l’oreille. C’est vrai que c’est joli ce point d’intérêt là… Il faudra que je me rappelle de cette vue, de cette odeur, du son de la mer et des vagues, pour quand je serais partie, puisqu’on m’a dit que je ne verrais pas spécialement beaucoup d’eau plus tard...

 

Jour 10, toujours. Dieu murmure aussi à l’oreille de Vali, du coup ce dernier m’a aidé pour que je l’entende, moi aussi. Dieu choisit plutôt bien, sauf pour le premier que j’ai trouvé. Si ça n’avait tenu qu’à moi, je l’aurais pas choisi. Mais bon, Dieu c’est Dieu, je vais pas aller critiquer ce qu’il fait, qui sait si je serais capable d’en faire autant à sa place ? Mon préféré c’est quand même celui de la baie. Il a un petit côté poétique et nostalgique, alors même que je suis pas encore partir d’ici…

Vali m’a donné des trucs, il est sympa. D’abord un pétoncle. J’aime bien le mot, moins le truc dedans, du coup je l’ai vidé et lavé (ça commençait à puer) et j’ai gardé juste la coquille. Et ensuite une antenne de crabe. Je savais pas que ça avait des antennes. Faut dire que j’ai jamais observé ces trucs de trop près.

 

Jour 11. Rien.

 

Jour 12. J’ai décidé d’aller chercher la mère du chef des morts. A tous les coups elle est dans la grotte dont l’entrée est “gardée” par une succube. Je mets des guillemets parce qu’on peut pas vraiment dire qu’elle garde l’entrée. Disons qu’elle est posée là et qu’elle m’a un peu craché dessus tandis que je me glissais derrière elle. Elle fait plus peur que le garde au mot de passe, mais elle est pas bien dangereuse. Comme quoi peur et danger ne va pas nécessairement de pair.

Profision me surveille. Je sens son regard rougeoyant qui me suit quand je passe non loin de lui. A chaque fois je me dis qu’il faudrait que j’aille voir son défis, et puis l’idée disparait aussi vite qu’elle est venue. Mais le bougre est tenace. Voilà qu’il vient de m’envoyer un message pour me dire qu’il faut que je vienne, qu’il en a un deuxième à me proposer en plus. Je vais essayer d’y penser pour lui faire plaisir.

 

En fait ce sera pour plus tard. J’ai découvert un… Comment dire ça… Un petit creux de savoir chez Radegonde. Comme de par hasard. Mais bon, on va dire qu’elle sait quand même quasi tout. Et du coup, elle m’a invité à venir sur Kiar Mar. Normalement j’aurais attendu que Malgus puisse venir aussi en faisant je ne sais quoi sur Aqua, mais comme elle proposait de venir me voir… Qui suis-je pour refuser de rencontrer une grande dame ? Elle m’a offert de la douceur… Entre autres choses. (Un cookie aussi) Du coup je lui ai offert des tournesols. Ils brillent comme elle.

 

Je suis moins pragmatique qu’elle. Ehh oui.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Plantage de décor : la taverne du port, tout au sud, après la forêt (pour plus de précision, voir avec Papp, je l’ai suivi sans trop faire attention aux lieux), entre Sanae, Snowa, Delos, Sepertina (je jure j’ai pas touché aux cookies), Papp et Panda Wan (réunion tup tup pour la Sirène ?). Je suis sûre que Radegonde va arriver d’une seconde à l’autre, elle doit nécessairement savoir où nous sommes, puisqu’elle sait to… beaucoup de choses.

 

Je pense que les Dieux ont magouillé entre eux pour que je me retrouve là. Par exemple, Delos, il était là quand j’ai estimé que Radegonde m’a demandé en mariage (un beau manteau de fourrure et une bague, on s’attend bien à une demande, et elle a pas dit que j’avais rêvé quand j’ai dit oui, donc…). En plus pile quand je dis oui, Delos m’offre à boire, pour fêter nos fiançailles je suppose.

Bon, Sanae… C’est Sanae. Elle a des fleurs partout dans les cheveux maintenant, elle est jolie comme ça. Je lui ai quand même offert des tournesol même si Radegonde dit que c’est pour Papp, si je me souviens bien. Papp qui m’a appris un truc de dingue aujourd’hui : les esprits, c’est pas juste pour faire beau dans le grimoire à invocation. Incroyable. Et puis elle m’a entrainé hors de Melrath, moi qui restais tranquillou au bord du lac. Je suppose qu’on appelle ça « sortir de sa zone de confort ». Elle m’a fait courir dans la forêt (heureusement que c’était pas une promenade tranquille parce que lors de nos quelques arrêtes, j’ai vu des trucs qui me font penser que les forêts c’est pas les coins les plus agréables pour la farniente. Ok on peut mettre un hamac un peu partout, mais si c’est pour se faire bouffer par n’importe quoi…), pour arriver à la mer. A la mer ! Rien que de sentir de nouveau l’odeur d’iode et de poisson qui pourrit sur le sable, et j’étais bien.

C’a été une chouette journée, j’avais l’impression d’être de retour à Aqua, mais avec des gens qui me parlaient vraiment (bon Vali il parlait heureusement), et avec qui je pouvais faire des choses (ce qui est bien plus motivant). Snowa est morte, ce qui semble être pasgravemaisquandmêmetupouvaisfaireattentionPanda. Enfin, une guerrière qui soigne c’est déjà un fait incroyable en soi… Elle m’a certes latté la gueule deux fois mais ça va, j’ai géré, je suis costaude (grâce au manteau de Radegonde je suis sûre, ça amortit bien). Je suis toujours pas morte, ce qui est cool. Je sais pas pourquoi j’ai ce challenge de pas mourir bêtement, peut-être que ça me détendrait à ce niveau-là de les côtoyer sur la durée ?

Bref, bonne journée quoi. Et là, taverne. Y’a quand même plus de monde qu’à celle du lac, c’est pas la même ambiance. Plein de fleur à ma droite, des cookies en face, à boire pour les autres et devant moi. La zone de confort ça parait pourri vu d’ici.

 

« Bon, c’est décidé, je veux devenir Fnolle moi aussi ! Comment je fais pour ça ? »

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...