Jump to content
Terre des Éléments
Sign in to follow this  
Ignis

Déjà Vu ?

Recommended Posts

L'aube ne va guère tarder à poindre. Les Marais sont silencieux, les corbeaux qui jadis perçait la quiétude du lieu avec leurs râles aigus semblent s'être dissipés dans ce ciel pour l'heure encore étoilé. Ceci d'ailleurs m'intrigue au plus haut point. Cela me fait penser en effet, à la fameuse épidémie qui avait sévit sur le continent situé par delà l'océan il y a bien longtemps.

 

Je hausse un sourcil lorsque cette pensée me traverse l’esprit.

 

Quoi qu'il se passe en ces Terres, j'aurai bien le temps d'y revenir plu tard. Je préfère ne point m’attarder sur ce détail, et revenir sur ce qui m'amène véritablement ici. Bien qu'il soit possible que des choses soient liées....

 

J'aurai les réponses... La Patience ...

 

Ce sont dans les prémices du crépuscule que j'ai décidé d'arpenter le chemin me menant au campement des Constellations. Sur mes foulées, je me remémore toutes ces lunes écoulées avec un brin de mélancolie dans l'âme.

 

Que reste t-il de nos oracles passés, ceux qui nous désignait notre avenir dans de longs plaidoyers gorgés de mystère ? Y a t-il encore quelqu'un à même de comprendre leurs complaintes ? Eux ? Ce sont ils perdus dans la lassitude de leur quotidien ?

 

Je sais que l'on m'attends toujours, je sais tous autant qu'ils sont ce qui les reflètes. Même ceux qui de mon temps n'était encore point rêveurs et prédicateurs étoilés. Mais de mon temps, j'ai l'impression que les choses étaient bien plus simples.

 

Aujourd'hui, je reviens de mon silence que je leur ai imposé. Car à nouveau quelque chose de profond crie son désarroi. Car à nouveau, le grimoire veut se faire entendre. Sans nuls doutes qu'ils ont entendus aussi, mais point ne savent ce qui les appelle. C'est pour cette raison que je sors enfin de mon mutisme.

 

Avant de m'introduire dans mon foyer, je pense à faire quelques récoltes pour les jours à venir, en effet, plus rien ne doit être viable ou utilisable sur ce qu'il reste dans les établis.

 

Je tends l'oreille rien qu'un instant et dans mon dos, j'entends les pas étouffés de mes sans-chairs. Ils ont eux aussi quelque chose de fondamental a accomplir pour que tout puisse se mettre en place. Aussi je souris à ce qui me fait écho dans les tympans.

 

Maintenant, ils ne devraient guère tarder à bifurquer pour s'enfoncer plus au loin dans les bois limitant l'accès à Melrath Zorac.

 

Ils ne se feront point repérer, c'est certitude !

 

Quant à moi, je termine ma récolte, tout en fredonnant du bout des lèvres une litanie sous un fond funeste avant de continuer ma marche au nord pour regagner le fortin comme si jamais je n'avais disparus pour ne laisser place qu'à l'ombre de moi-même. Parce que finalement, j'ai toujours été ici.

 

Avant que le jour se lève, j'aurai regagner l'endroit que j'avais quitté il y a de cela quelques cycles lunaires, comme si jamais je n'étais partie.

 

Lorsque j'entendrai le bruit d'un fracas d'ossements s'éparpillant bruyamment au sol, je pourrai alors repartir sur les traces de cet âtre qui me manque tant, j'espère seulement que le vent du Nord, aussi froid soit-il m'accompagne pour cette énième confrontation...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...