Aller au contenu
Terre des Éléments
Akaresh

Chroniques de la guerre contre l'Architecte

Recommended Posts

Période Campana, le 11 [+106 AC] :

Stupeur à la Caserne ! Après avoir fidèlement servi plusieurs années l'humanité de Melrath Zorac, une partie des gardes se sont mutinés sans raison apparente. Au final, les aventuriers découvriront qu'ils ont été influencés par un personnage énigmatique nommé « L'ître Mystérieux » qui sera affronté et envoyé au tapis dans les rues de Melrath Zorac... Du moins, c'est ce qu'ils croyaient tous.

Les textes officiels :

http://www.terre-des-elements.net/forum/index.php?showtopic=157&p=79538'> La corruption des gardes par l'être mystérieux

L'être mystérieux se relève une première fois d'entre les morts

 

Période Festiva, le 6 [+106 AC] :

Les aventuriers entendirent parler d'une mine perdue, le Rachsräk, théâtre depuis toujours d'une farouche guerre entre nains et gobelin. Pour la première fois depuis le début de cette guerre, les gobelins, qui semblent avoir été aidés par un personnage extérieur, ont réussi à forcer les portes du Rachsräk et ont envahi la mine. Les nains décidèrent alors de tenter le tout pour le tout pour essayer de bouter à jamais hors de la mine les gobelins. Les aventuriers arrivèrent au milieu de ce carnage, et choisirent d'aider, selon leurs envies, soit les gobelins, soit les nains. Une nouvelle fois, tous découvrirent avec stupeur que l'ître Mystérieux, qui se fait surnommer l'Architecte en raison des plans qu'il construit consciencieusement, a en réalité organisé cette guerre, aidant tantôt un camp, tantôt un autre, profitant que tous soient occupés avec la bataille et les énigmes du Rachsräk pour y dérober un objet précieux et inconnu.

 

Les textes officiels :

L'histoire des Nains du Rachsräk

L'histoire des Gobelins du Rachsräk

Le récit de l'invasion

Final et révélations

 

Période Creativa, le 4 [+107 AC] :

 

Les aventuriers firent la connaissance d'une étrange prophétie faisant état de Sept. Certainement aidés par leur curiosité aiguisée, ils acceptèrent d'aider les Sbires de l'Architecte à mettre la main sur un ancien objet, le Sceptre d'Hersyn. Et, si quelques uns décidèrent de garder pour leur propre usage le sceptre, faisant fi des promesses de l'Architecte, une majorité se convainquit d'apporter l'héritage d'Hersyn aux servants de l'ître Mystérieux... qui furent tous exécuté par leur maître, faisant ainsi la connaissance de la perception très particulière par l'Architecte du terme « récompense ».

 

Les textes officiels :

L'héritage d'Hersyn

La recompense de l'Architecte

 

Période Uniqua, le 2 [+107 AC] :

Une nouvelle fois, l'Architecte fit parler de lui. En effet, de sombres et terrifiantes machines apparurent au cœur du marais, dans le but de drainer la vase des marécages pour répandre un gaz toxique. Semblant enfin prendre la mesure de l'Architecte qui s'identifie plus que jamais comme « l'ennemi des Hommes », l'Académie dépêcha des sages pour tenter de contrecarrer les plans de l'Architecte. Malheureusement pour eux, non seulement ils échouèrent, mais ils se firent dérober les plans d'une arme qui servirait bientôt à l'Architecte. Le Capitaine Golaris, ayant pris en main le commandement de la caserne et donc le Protectorat de Melrath Zorac, se lança alors dans un long communiqué aux Hommes, les invitant à se joindre aux fameuses Joutes pour que tous puissent acquérir l'expérience nécessaire pour se défendre.

 

Les textes officiels :

L'Architecte installe ses machines

L'échec de l'intervention de l'Académie

La lettre du Capitaine Golaris

 

Période Uniqua, le 22 [+107 AC] :

 

L'Architecte dévoila subitement ses intentions de destruction en attaquant le symbole même des Hommes : la ville de Melrath Zorac. A l'aide d'un dirigeable bâti grâce aux plans dérobés lors de l'attaque sur IssCaNak, le terrible personnage fit exploser de nombreux endroits de la ville, semant la ruine et la désolation sur son passage. Mais tout ceci ne se révéla finalement n'être qu'un astucieux stratagème pour faire apparaître la mystérieuse « Crypte des Sept », dont l'ouverture fut forcée par l'Architecte tandis que les aventuriers se remettaient du choc de l'explosion du dirigeable. Libérés, les Sept Créatures Légendaires qui étaient enfermées dans la Crypte prirent alors la fuite, et hantent depuis certains endroits de la Terre des Éléments. Mais l'Architecte fut finalement encerclé par les Hommes et succomba au terme d'un long combat. Une nouvelle fois, il fut laissé pour mort... Sans que nul ne s'inquiète de la disparition de sa dépouille. Les aventuriers, eux, commencèrent à débattre afin de rebâtir la ville détruite.

 

Les textes officiels :

L'attaque de l'Architecte

La mort de l'Architecte

Le début des débats des Hommes

 

Période Braisa, le 31 [+107 AC] :

Alors que la menace de l'Architecte semblait depuis plus d'une lune définitivement écartée, de nouvelles rumeurs parvinrent aux aventuriers, au sujet d'une troupe étrange, n'ayant rien d'humain, qui aurait enlevé la dépouille de l'Architecte pour l'amener jusqu'à un temple dont l'existence était jusqu'alors inconnue. Se lançant à la poursuite de ces êtres, les aventuriers déjouèrent les nombreuses énigmes du Temple, avant de découvrir que tout ceci n'était qu'un immense piège préparé par l'Architecte et Arasgÿl, son bras droit, un démon ailé régnant sur des armées de morts-vivants, les fameuses Légions Maudites. Fort heureusement, tous les aventuriers réussirent à ressortir en vie de ce piège, sans toutefois pouvoir éviter la résurrection d'un Architecte maintenant imprégné des Quatre Éléments. Mais les aventuriers apprirent énormément au sujet de leur ennemi : il s'agissait en fait d'un Dilth « artificiel », convaincu d'être le dernier de sa race, et porteur de l'héritage de la Cité des Nuages, la capitale disparue des Dilths. Plus important encore, ils surent quel était le véritable nom de l'Architecte : Ajessi Rushäí«k. A moins que ce ne soit encore un leurre ?

 

Les textes officiels :

Les rumeurs

Révélations sur l'Architecte

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×