Jump to content
Terre des Éléments
Sign in to follow this  
Akaresh

Les Gobelins

Recommended Posts

Les gobelins du Rachsräk sont, depuis toujours, les ennemis jurés des nains. Nul ne connait avec exactitude les raisons qui poussent ces deux races à une haine terrible et héréditaire. Pour les nains, sournois et avares, c'est la faute des gobelins. En revanche, les gobelins prétendent que lorsque leurs deux peuples vivaient en paix sur les contreforts rocheux du Rachsräk, un nain membre de la famille royale aurait abusé de la confiance des gobelins pour ternir l'honneur de la compagne du chef des gobelins. Toutefois, si vous les interrogez, la plupart vous diront que cette histoire est une légende, et que la raison actuelle des combats se trouve dans le fait que les nains vivent dans les salles d'or et de cristaux du Rachsräk, tandis que le peuple des gobelins se retrouve cantonné à vivre dans les cavernes entourant le Lac Souterrain, se nourrissant des rares poissons qu'ils peuvent y trouver.

 

Le système politique des gobelins du Rachsräk a motivé l'histoire sanglante de cette race particulière de Gobelins. Pour faire simple, le pouvoir revient toujours à celui qui frappe ou crie le plus fort, qui se donne alors aussitôt le titre de Grand Shaman. Inspiré par les quelques récits des royaumes d'autres races qui les entouraient, les gobelins ont bien essayé d'adapter leur système, mais toujours en vain. Ainsi, lorsqu'ils s'essayèrent à la démocratie en organisant des élections, ils se rendirent vite compte d'un problème épineux : l'immense majorité des gobelins était incapable de lire, et choisit donc le papier contenant le nom le plus long, parce que ça faisait intellectuel.  Ils tentèrent aussi d'établir une monarchie, toutefois le gobelin qui essaya d'établir sa monarchie de droit divin "“ il s'appelait Loxuisiv - n'eut pas le temps de terminer son auto proclamation qu'il s'était déjà fait trucider. Depuis, les gobelins du Rachsräk s'en tinrent à leur organisation initiale. Le pouvoir irait à celui qui le prendrait.

 

De fait, le mandat moyen d'un Grand Shaman ne durait généralement qu'une poignée de semaines. Dans la précarité de leur situation, condamnés à vivre du peu de nourriture qu'ils peuvent pêcher et voués à l'errance dans les cavernes lugubres aux portes du Rachsräk, la colère faisait en sorte de remplacer rapidement les Grands Shamans qui n'arrivaient pas à forcer les portes de la mine des Nains. Ainsi se succédèrent les millénaires, les nains tentant quelques escarmouches contre les campements des gobelins, ces derniers tentant d'exploiter la moindre faille pour pénétrer à l'intérieur de la mine. Jusqu'à ce jour où les gobelins du Rachsräk virent arriver ce qu'ils prirent pour la Lumière qui pourrait éclairer leur sombre existence et les mener vers l'intérieur de la mine, sous les traits invisibles de l'Homme Mystérieux.

 

C'était Brazi qui était alors le Grand Shaman des Gobelins. Fait exceptionnel, il était en poste depuis plusieurs années, son succès à la tête des gobelins s'étant fait grâce à la découverte de la technologie du feu, qui, si elle était grandement utilisée dans les Forges des Nains, était totalement étrangère aux gobelins qui étaient réduits à manger le fruit de leur pêche cru. Cette découverte lui avait valu une grande reconnaissance de ses pairs, si bien que pour une période assez longue personne n'osa se soulever contre lui. Jusqu'à ce qu'un clan rival, étonnement organisé pour des gobelins, se livre à un massacre astucieux, décapitant tous les grands généraux gobelins.  Ils noyèrent Brazi, et celui qui le remplaça, Torrn (qui était en vérité une marionnette agissant pour l'Homme Mystérieux) proclama au peuple gobelin que « Le Cas Brazi dormait avec les poissons ».

 

Torrn ne s'arrêta pas là. Sous les conseils de celui qui le manipulait, il commença à préparer minutieusement une offensive pour rentrer dans le Rachsräk. Ils avaient même réussi à entrer en possession, toujours grâce à leur étrange mentor, de barils de poudre dont ils étaient désireux de se servir afin de faire sauter la mine. Ce n'était plus qu'une question de temps avant qu'ils lancent leur offensive. Les nains seraient totalement pris au dépourvu...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

×