Aller au contenu
Terre des Éléments

Recommended Posts

Nous étions montrés du doigt. Harangués sur la place publique. Nous étions ceux qui prennent. Ceux qui dérobent sans demander aucun avis.

Pourtant nous avions battus la pierre autant qu’ils l’avaient fait. Si ce n’est plus. Seules les Légions Maudites auraient pu s’offusquer de voir leur bastion ainsi défait. Mais pas eux. Toute leur haine n’était fondée que sur une appartenance qui n’était pas la leur. Comme si le fait d’ôter la première pierre faisait d’eux ceux qui devaient abattre la dernière. Tout ce qu’ils racontaient était faux.

Mais nous n’avons rien dit. Nous ne leur laissions que le mépris de notre silence. Quand bien même ils auraient eu raison. Nous n’avons pas bâti notre réputation sur notre morale irréprochable. Bien au contraire. Mais eux se targuaient de tant de grandeur. Ils se pensaient briller comme les étoiles les plus lumineuses du ciel.

Et pourtant, les voilà qui commettaient les mêmes atrocités que celles qui nous étaient prétendument reprochées. Sans vergogne, ils avaient abattu les dernières pierres alors que nous en avions retirés les premières.

Mais ce vol ne nous intéresse pas. Nous n’oserions même pas le condamner. Ainsi sont faites les conquêtes. Mais des valeurs avaient été reniées et bafouées. Balayées par l’abject.

Ils n’étaient plus ces étoiles accrochées hautes dans le ciel. Ils n’étaient même plus les étoiles agonisantes chassées par la lumière de l’aube.

Ils n’étaient plus que cette immensité sombre, sans contour ni relief. Ils n’étaient que cette fade toile de fond sur lesquelles scintillaient d’autres étoiles.

Les nôtres.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×