Aller au contenu
Terre des Éléments
Akaresh

Les Nains

Recommended Posts

 

Mémoires du Rachsräk

Par Reüsik, Général et Archiviste des Nains

 

 

Fondements

« Nous sommes les descendants d'Arzym Orgür, premier nain sur ces terres, premier à rejoindre le panthéon des Dieux. Sacrifié sur l'autel de la violence, il est chanté en exemple, car le Rachsräk est son œuvre. Il en est le cœur, et son sang insuffle chaque souffle de vie en son sein...  

 

Vagabond sauvage, traqué par les Hommes, Arzym Orgür a su fédérer ses frères et sœurs autour d'un but commun : faire front. Des décennies durant, il a arpenté le monde des éléments à la recherche de ses semblables. Sauvages ou civilisés, esclaves ou émancipés. Tous se joignirent à lui. Son discours ferme et passionné, sa verve, son envie de réussir et de porter haut les couleurs naines achevèrent de convaincre les sceptiques.
 
Ensemble, ils créèrent l'ancienne mine de Melrath Zorac, estimant que le métier de mineur les démarquerait des autres en plus de leur petite taille. Ils se rendirent indispensables aux métiers de troc, mettant en circulation des ressources rarissimes et très vite leur activité les mena à la consécration. Ils étaient respectés pour leur travail, leur efficacité, leur capacité à rendre magnifique une pierre quelconque, à lui donner mille éclats et à en révéler la pureté.
 
Malheureusement, le minerai finit par s'épuiser et disparaître dans les profondeurs les plus sombres de la terre. Alors, une nouvelle mine fût créée plus au nord, au cœur du désert Puis Arzym fût porté disparu. Les nains, anéantis par cette perte, disparurent à leur tour. Exit les marchés, les foires, les ventes au pied levé, sous le manteau. Ils se retirèrent du monde et de ses défauts, seul compta le forage et leur quête d'identité. 
 
Le monde pleura leur disparition, leurs œuvres devenant rarissimes s'échangèrent à des prix exorbitants, prouvant alors que personne ne pouvait se passer d'eux... »
 
Le Rachsräk
 
« Imaginez un lieu dont la beauté vous coupe le souffle, restez assis, et profitez de la légère brise qui caresse votre visage. Fermez les yeux, écoutez le léger bruissement de l'eau qui s'écoule le long d'un mur, laisser ce léger parfum de mousse effleurer vos narines. Vous éprouvez maintenant ce qu'a éprouvé Arzym Orgür lorsqu'il est passé au-delà de la fissure, et que son corps a dévalé la pente vertigineuse qui la prolongeait. Il n'eut pas mal, il en oublia tout concept de douleur. 
 
Il n'eut cependant pas le temps d'en jouir pleinement. Il était poursuivit. Poursuivit par la noirceur de ce monde. Par l'envie, par la haine qui rongeaient sa race. Il a couru. Longtemps. Puis la mort l'a enserré de ses griffes acérées alors qu'il touchait du doigt ce à quoi il aspirait : une nouvelle dimension. Aucune description de son meurtre ne m'a été rapportée, néanmoins nous sommes sûrs que son sang a recouvert les parois, les rendant poisseuses, que son corps s'est affalé sur le sol moite, et que son esprit s'est imprimé en chaque parcelle de terre et de pierre, leur donnant un nouvel éclat ...
 
Nous avons découvert le cœur du Rachsräk vingt années après sa disparition. La mine ayant rendu son dernier minerai, nous cherchions autre chose. Puis nous l'avons trouvé. Alors nous avons construit une mine sans précédent, à la hauteur de sa beauté et de sa majesté. Nous avons aménagé le lac souterrain, bâti une nouvelle forge, établi des passages, et des lieux en l'honneur de notre guide si tragiquement disparu. 
 
Nous avons inventé de nouvelles techniques de taillage, créé de nouveaux ornements, de nouvelles sculptures aussi magnifiques les unes que les autres. De l'or, des diamants, du cuivre et bien d'autres matières constituent désormais la vitrine de notre cœur, de notre fierté.
 
Mais aujourd'hui de sombres heures se profilent ... »
 
Des abysses s'échappe le mal...
 
« Depuis l'aube des temps, à la création de ce monde, nous nous battons. Nous menons cette guerre contre le mal qui nous ronge. Nous affrontons nos démons, ceux qui jadis furent nos frères. Gobelins. C'est le nom qu'ils se sont choisi lors de leur émancipation. Ils n'étaient alors pas ce qu'ils sont aujourd'hui. Autrefois ils étaient les égaux des nains : fiers, bien portants, joyeux et partageurs. Mais la gangrène de ce monde les a rattrapés. Nous avons posé côte à côte les fondements du Rachsräk, talentueux sculpteurs, ils ont créé bien des ornements à notre gloire, mais c'est d'un autre temps... 
 
Peu à peu, ils sont devenus froids, distants, calculateurs et terriblement gourmands. Assoiffés de pouvoir, ivres de convoitise. Un groupuscule s'est formé, dans le plus grand secret, fomentant assassinats et tentatives de coup d'État. Puis ils furent percés à jour. Assassins du premier d'entre nous. A certains fût offert la mort. L'exil tendit les bras aux autres, les accueillant dans les abysses du mal, choyant leur désir de vengeance, couvant leur colère et leur chagrin.
 
Repliés sur eux-mêmes, nourrissant leur culte de vengeance, ils se réadaptèrent à leur environnement, hostile, perdant au fil du temps leur condition d'égaux des nains. Leur apparence changea tout autant. Les poils tombèrent, les traits s'affaissèrent, les dents devinrent pointes acérées, les yeux s'emplirent de haine et de sang. De génération en génération, la mutation prit plus d'ampleur, et de leur histoire ils ne retinrent que la rancœur.
 
Ceci est notre genèse à tous, mais cette histoire n'est finalement qu'une légende depuis longtemps oubliée par les jeunes nains que nous sommes. Seuls les anciens sont détenteurs des clés de ce récit, de sa vérité. Quant à nous, nous nous contentons de vivre en écoutant ces histoires que nous tenons pour de la fiction.  
 
Cependant les signes ne trompent pas. Une force obscure est à l'œuvre. Elle est la quintessence du mal et nous ne sommes pas encore prêts à l'affronter... » 
 
 L'Espoir renaissant
 
« Un Homme Mystérieux est venu à notre rencontre il y a peu. Sa mise en garde a été sans équivoques : les gobelins préparent un coup qui marquera à jamais l'Histoire de nos deux civilisations. Ensemble nous avons créé un plan de défense. Il paraît sans failles, mais, pour la première fois depuis des siècles d'existence à repousser les attaques incessantes de nos ennemis, nous sommes acculés et trop peu expérimentés. Alors nous avons besoin d'une aide extérieure, la votre nobles aventuriers élémentaliens.
 
Il en va de la survie de notre race. Vous vous demandez certainement quelle est la signification de l'appellation Rachsräk. Pour nous il s'agît de l'Espoir... L'Espoir d'un monde nouveau, sans ombrages, sans Gobelins... »
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×